Que faire à Troyes ?

Troyes - maisons à pans de bois colorées

Cette semaine je vous emmène à Troyes, capitale historique de la Champagne. Je souhaitais depuis un moment découvrir cette ville qui m’attirait notamment pour ses belles maisons à pans de bois. Alsacienne de naissance, je voue une certaine passion aux colombages ! Et je dois dire qu’à Troyes, j’ai vraiment été gâtée ! Mais j’ai aussi été séduite par de nombreuses surprises que je n’attendais pas à Troyes.

Son passé artisanal, son centre historique en forme de bouchon de champagne où il fait bon flâner, ses spécialités étonnantes… Troyes a été une vraie belle découverte ! Alors si vous vous demandez que faire ou que visiter à Troyes, je vous propose de vous guider à travers la ville !

 

 

 

FLÂNER DANS LES RUELLES HISTORIQUES DE TROYES

 

 

Troyes est une ville passionnante à explorer et ses rues cachent de nombreuses histoires. Pour mieux les découvrir, je vous conseille de louer un audio-guide de l’office du tourisme (renseignements dans la partie « Conseils pratiques »). Il permet de se balader librement, à son rythme, tout en profitant les explications que l’on peut avoir avec une visite guidée. Au total, l’audioguide vous accompagne dans plus d’une trentaine de sites du centre-ville de Troyes.

 

  • Les maisons à pans de bois colorées du centre-ville

Les rues piétonnes du centre historique de Troyes sont absolument ravissantes, avec leurs célèbres maisons à colombages ! Il faut dire que Troyes rassemble l’une des plus grandes collections de maisons à pans de bois d’Europe, qui datent pour la plupart de la Renaissance. Je ne m’attendais pas à ce qu’il y en ait autant ! Colorées de jaune, de rouge, elles sont souvent de guingois, témoignant des nombreux siècles qu’elles ont traversés.

Troyes - maisons à pans de bois

Troyes - maisons à pans de bois

Troyes - maisons à pans de bois

 

Mais vous verrez au fil de la balade que leur charme atypique est aussi dû à quelques particularités régionales… Leurs poutres apparentes dévoilent souvent quelques sculptures rigolotes ou le signe du métier des propriétaires. Et si vous levez les yeux vers leur toit, vous découvrirez leurs beaux encorbellements qui feraient presque croire à un petit chalet ! Ils permettaient en fait de protéger le torchis des intempéries.

Certaines maisons sont même recouvertes de tuiles en bois sur leur façade, qui rappellent d’ailleurs les bâtisses de Honfleur en Normandie.

Troyes - maisons à pans de bois

Ruelle de Troyes

Troyes - maisons à pans de bois

Troyes - maisons à pans de bois

 

Profitez-en pour flâner autour de la Place du marché au pain, vous en prendrez plein les yeux ! C’est ici aussi que se trouve l’étonnante Ruelle des chats, célèbre pour sa poutre sculptée avec une tête de chat. Vous verrez que pour y accéder, il vous faudra passer sous un entrelacs de poutres qui forment une minuscule ruelle. Ne manquez pas non plus juste à côté, la Cour du mortier d’or, superbe cour fermée parée de ses plus beaux colombages !

Quelques rues à ne pas manquer : la rue Champeaux, la rue Molé, la ruelle des Chats et la rue François Gentil

Troyes - maisons à pans de bois

Troyes - ruelle des chats
La bien nommée ruelle des chats

Troyes - maisons à pans de bois

 

  • Le quartier Saint-Jean et les Halles : le cœur commerçant de Troyes

Continuons notre balade dans le quartier Saint-Jean. C’était au Moyen-Âge le plus animé de Troyes, car il concentrait alors les activités commerciales de la ville. Dès le 12e siècle, les commerçants viennent de toute l’Europe pour assister aux foires de Champagne. Et comme à Provins, ces foires assurent l’essor de Troyes qui devient une véritable plaque tournante.

On imagine l’effervescence de ces rues parfois étroites, les chariots qui déchargent leurs approvisionnements au milieu de ces places à colombages. Vous découvrirez d’ailleurs au fil de la balade quelques indices de ces temps-là.

Dans la rue de la Montée au Change par exemple, les changeurs troquaient les monnaies locales contre la monnaie des comtes de champagne, imposée pendant les foires. C’était l’ancêtre de l’euro ! Il y a aussi la place du marché au pain, qui prit une succession de noms au fil de l’histoire, en fonction de ce que l’on y vendait…

Rues commerçantes de Troyes

Rues commerçantes de Troyes
La rue Emile Zola, l’artère commerçante de Troyes

 

C’est aussi dans le quartier Saint Jean que l’une des spécialités de Troyes s’est développée : la bonneterie. Aujourd’hui Troyes est plutôt célèbre pour ses magasins d’usine, et pourtant le tricotage a contribué à l’effervescence de la ville dès le Moyen-Âge. Vous pourrez d’ailleurs le découvrir au musée du Vauluisant (voir plus bas).

L’autre cœur commerçant de la ville est sans nul doute le quartier des Halles de Troyes, passage obligé de tout gourmand. Vous y trouverez de nombreuses spécialités, de l’andouillette au Chaource.

Si j’ai beaucoup aimé ce centre historique et sa collection remarquable de maisons à pans de bois, j’avoue avoir aussi été séduite par le mélange des genres architecturaux. L’alternance des vieilles maisons à colombages, des bâtiments au style plus haussmannien et des maisons en brique et craie – typiques du style champenois – est particulièrement réussie !

Hôtel de ville de Troyes

Halles du marché de Troyes
Les Halles de Troyes

Rues commerçantes de Troyes

 

  • L’Eglise Sainte Madeleine

A quelques pas de la ruelle des chats se trouve la plus belle église de Troyes (et pourtant il y en a beaucoup !) : l’Eglise Sainte Madeleine. C’est aussi l’une des plus anciennes de Troyes, puisqu’elle date en partie du 12e siècle.

Et si l’église est coincée dans une ruelle qui permet à peine d’admirer sa tour carrée, l’intérieur m’a beaucoup surprise. Un magnifique jubé comme il n’en reste que très peu en France (dont un à Saint-Etienne-du-Mont à Paris) sépare la nef du chœur. De loin, on imaginerait presque de la dentelle, et pourtant, il est en pierre !

Mais le jubé n’est pas le seul joyau de l’église… Ses vitraux aussi font sa renommée, tant ils sont colorés, précis et merveilleusement décorés. Et ce n’est pas un hasard ! Car saviez-vous que Troyes est la capitale du vitrail ?

Troyes- Eglise Sainte Madeleine

Troyes- Eglise Sainte Madeleine

 

 

 

DÉCOUVRIR LA CITÉ, LA TÊTE DU BOUCHON DE CHAMPAGNE

 

 

  • Le quartier de la cité, cerné par les eaux

Si le corps du bouchon de Champagne est un concentré de jolies ruelles historiques, la tête du bouchon n’est pas en reste ! Car ce quartier connu sous le nom de « cité », est le berceau de la ville de Troyes ! Un peu comme la superbe île de la cité à Paris, berceau historique de notre capitale…

Entourée historiquement par la Seine, la cité fut entièrement encerclée d’eau grâce aux bassins creusés par Napoléon pour faciliter la navigation vers Paris !

Depuis toujours, le pouvoir était concentré dans ces quelques rues, bien gardées par de hauts remparts depuis le 3e siècle. Les comtes de Champagne s’y étaient installés, tout comme les autorités religieuses ! Mais il ne reste aujourd’hui des remparts que la tourelle ronde de l’hôtel du Petit Louvre, reconstituée sur les vestiges des anciennes murailles.

Troyes - bassin autour de la cité

Hôtel du Petit Louvre à Troyes
Hôtel du Petit Louvre

 

  • La Cathédrale de Troyes

C’est donc dans ce joli quartier que vous pourrez admirer la superbe Cathédrale Saint-Pierre Saint-Paul, véritable chef d’oeuvre gothique. Son immense façade d’un blanc immaculé ne laisse personne indifférent, avec son unique tour qui domine la ville. A l’intérieur aussi, la cathédrale surprend par ses dimensions impressionnantes. Et ses 1 500 m² de vitraux n’ont d’égaux en France que la légendaire cathédrale de Chartres…

Tout autour de la cathédrale sont concentrés plusieurs grands musées de Troyes, nichés dans de superbes édifices historiques. Le Musée Saint Loup est situé juste en face de la cathédrale, tout comme le Musée d’Art moderne installé dans l’ancien palais épiscopal (fermé actuellement). L’Hôtel Dieu le Comte abrite quant à lui la cité du vitrail et l’apothicairerie (aussi fermés actuellement).

Cathédrale de Troyes

Cathédrale de Troyes

 

  • Les incontournables du quartier de la cité

Et comme il n’y a pas que les musées, vous pourrez aussi découvrir sur la place de la Cathédrale le Cellier Saint Pierre et sa Prunelle de Troyes. Élaborée exclusivement ici depuis 1840, cette liqueur est fabriquée à base de noyaux de prunelle et est consommée en digestif ou en cocktail. Elle a même reçu la médaille d’or à l’exposition universelle de 1900 à Paris !

Cellier Saint Pierre à Troyes

 

Un peu plus loin dans la Rue de la cité, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à l’église Saint Nizier et au Square des trois godets ! Avec ses tuiles vernissées, l’église m’a ramenée tout droit en Bourgogne, et plus précisément aux hospices de Beaune ! Quant au square des trois godets, il permet d’avoir une jolie vue sur le chevet de la cathédrale, tout en étant au calme au milieu de jolies maisons colorées.

Dernière rue incontournable : l’élégante rue Linard-Gonthier, dans le prolongement de l’Hôtel du Petit Louvre.

Troyes - Eglise Saint Nizier

Troyes - maisons à pans de bois

Sculpture cœur de Troyes
Le fameux Cœur de Troyes

 

 

 

VISITER LES MUSÉES ATYPIQUES DE TROYES

 

  • L’hôtel de Vauluisant

L’hôtel de Vauluisant fait figure d’exception à Troyes. Car sa façade Renaissance en pierre dénote parmi les nombreuses maisons en bois et torchis de la ville ! Il abrite aussi deux musées très intéressants.

Au dernier étage, c’est le musée d’Art Champenois qui est installé dans les superbes pièces de cet hôtel historique. Les peintures, sculptures et vitraux du 16e siècle sont entourés de cheminées imposantes dignes de celles des Châteaux de la Loire ! Un très beau cadre pour découvrir les réalisations du 16e siècle qui fut l’âge d’or artistique de Troyes.

Descendons ensuite d’un étage pour découvrir le musée de la Bonneterie. Vestige de l’industrie textile florissante à Troyes pendant plusieurs siècles, le musée propose de très belles réalisations des ateliers troyens et de vieux métiers à tricoter. Il permet aussi de mieux comprendre l’histoire et l’évolution de la ville.

Hôtel de Vauluisant à Troyes

Hôtel de Vauluisant à Troyes

 

  • Le Musée de l’outil et de la pensée ouvrière

Derrière ce nom peu commun se cache mon véritable coup cœur parmi les musées de Troyes. Installé dans le magnifique hôtel de Mauroy, c’est l’un des plus grands musées d’outils au monde avec ses 12 000 pièces. Il est la propriété des Compagnons du devoir.

A travers les nombreuses pièces du musée, classées par métier, vous pourrez découvrir des centaines de truelles, de marteaux, de sabots, de fers à cheval. Si la perspective d’une exposition d’outils peut paraître étonnante, on se laisse vite prendre au jeu. Car vous vous rendrez compte que chaque outil a sa propre histoire, et a été façonné par son propriétaire à son image.

Du chaisier à l’horloger, du bourrelier (pour les accessoires du cheval) au boucher, vous découvrirez peut-être comme moi de nouveaux métiers. J’ai vraiment adoré ce musée, qui est un magnifique hommage aux métiers manuels et aux artisans.

Musée de l'outil de Troyes

 

  • La Cité du Vitrail et l’Apothicairerie 

Les deux musées de l’Hôtel Dieu le Comte sont actuellement fermés, et je n’ai donc malheureusement pas pu les visiter. Mais on me les avait vivement conseillés, alors n’hésitez pas à y faire un tour si vous les trouvez ouverts.

 

Et puis Troyes c’est aussi la capitale historique de la Champagne, et la capitale des magasins d’usine… Pour en savoir plus, rendez-vous dans la prochaine partie  « explorer les alentours » !

 

 

 

CONSEILS PRATIQUES POUR VISITER TROYES

 

 

  • Infos pratiques

Audioguides : ils sont disponibles à l’Office du Tourisme (rue Aristide Briand, à côté de l’hôtel de ville) au prix de 6€. Plus d’une trentaine de lieux et sujets sont abordés.

Musée de l’Outil et de la Pensée Ouvrière : tous les jours de 10h à 18h – 7€ (3€50 pour les étudiants et moins de 18 ans)

Musée – Hôtel de Vauluisant : tous les jours 10h-13h et 14h-17h en hiver – gratuit en période hivernale, sinon 3€ (gratuit pour les moins de 25 ans)

 

  • Comment y aller ?

En voiture, Troyes se situe à 2h de Paris et 1h20 de Reims. Si vous venez de Paris, il est plus facile de prendre le train, qui ne met que 1h25.

 

  • Organiser son temps

Le centre-ville n’est pas très grand et permet de visiter Troyes en une bonne demi-journée. Une journée permet de flâner dans la vieille ville et de découvrir les alentours (voir partie « explorer les alentours »).

 

  • Explorer les alentours

Les magasins d’usine (10 min de Troyes) : Troyes est aussi connue pour ses magasins d’usine proposant de nombreuses marques à prix très réduits. Ils se situent à quelques kilomètres seulement du centre-ville.

Les vignobles du Champagne (15 min de Troyes) : le premier village viticole est à 10km de Troyes ! Vous pouvez parcourir la route du Champagne, et notamment la « Côte des Bar », de Bar-sur-Aube à Bar-sur-Seine.

Les Lacs de la forêt d’Orient (30 min de Troyes) : le Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient abrite trois grands lacs et de nombreux étangs, appréciés par les habitants de la région. C’est un petit havre de paix aux portes de Troyes !

 

  • Que ramener de Troyes ?

Les jolies halles de Troyes vous accueillent pour découvrir les spécialités locales ! Au menu notamment : l’andouillette de Troyes, que l’on peut consommer grillée ou en cocotte, et le délicieux Chaource (fromage du nom d’un village voisin de Troyes).

Autre spécialité qui mérite d’être mentionnée : la choucroute de Brienne-le-Château, à côté de Troyes ! Chassés par l’annexion allemande en 1871, les choucroutiers alsaciens ont fui leur région et fait cultiver le chou dans la plaine de ce village de l’Aube. Puis la première choucrouterie a ouvert juste à côté, et c’est aujourd’hui la plus grosse de France. Pour une surprise, ce fut une surprise (surtout pour une Alsacienne 🙂 )!

Pour ceux qui préfèrent le sucré et surtout le chocolat, la maison Pascal Caffet (chocolatier Meilleur Ouvrier de France) vous séduira avec ses succulentes créations…

Prunelle de Troyes au Cellier Saint Pierre

 

Côté boissons, n’oublions pas que l’Aube est le 2e producteur de Champagne après la Marne.

La région compte aussi deux autres spécialités : le cidre du pays d’Othe, et la Prunelle de Troyes, fabriquée à base de noyaux de prunelles. Une liqueur goûteuse et agréable que vous pourrez trouver au Cellier Saint Pierre, place de la Cathédrale. Le Cellier est aussi caviste et propose donc toutes les spécialités de la région.

 

 

A suivre sur La Marinière en Voyage…

 

Une escapade dans les calanques de Cassis, une balade autour de Reims, un nouvel épisode des Coups de cœur de la Marinière… Alors pour ne rien manquer, abonnez-vous à la newsletter ! 

 

Si vous aussi vous utilisez Pinterest, suivez-moi sur ce réseau: La Marinière en Voyage – et n’oubliez pas d’épingler cet article pour le retrouver facilement !

Que faire à Troyes ? Balades & bonnes adresses

14 Replies to “Que faire à Troyes ?”

  1. Itinera magica dit : Répondre

    Merci pour cette belle découverte. Je suis tentée !

    1. Ravie de t’avoir fait découvrir une destination !

  2. Troyes est dans ma wishlist ! Cette ville a l’air superbe et tu l’as sublimement mise en valeur. Bravo !

    1. Merci Laetitia ! Je suis sûre que tu adoreras la ville quand tu auras l’occasion d’y aller ! 🙂

  3. Troyes est une ville que j’aimerais bien découvrir depuis longtemps (surtout qu’elle est vraiment proche de Paris) mais je ne suis jamais passé à l’action ! Ton article me donne vraiment envie de me bouger : J’adore les maisons à colombages alors je pense que j’adorerais Troyes !

    1. Oui, à Troyes tu serais servie !! Et ça se fait facilement en une journée depuis Paris, ce qui est bien pratique.

  4. Avant d’aller à Troyes, j’étais loin d’imaginer qu’elle était aussi belle et aussi historique. Imagine ma surprise quand je me suis retrouvé au milieu de toutes ces maisons ^^
    ton article me donne envie d’y retourner 🙂

    1. Oh ça devait être une belle surprise en effet si tu n’avais aucune idée de ce à quoi Troyes ressemblait !

  5. Mon frère y a fait l’un de ses stages, on en avait profité pour visiter la ville mais moins en détails que toi^^ Merci pour tous ces conseils!

    1. Avec plaisir Chloé ! Tu auras peut-être l’occasion d’y retourner !

  6. Une superbe découverte qui permet de constater qu’il n’y a pas que l’Alsace sur terre, et que d’autres villes ou régions ont un charme tout aussi intense. Une merveilleuse invitation à la découverte. Ce sera l’occasion d’une prochaine étape avec une petite pensée pour la Marinière qui nous a offert cette invitation.

    1. Tu ne serais pas un peu chauvin par hasard ? 😉 ravie de t’avoir donné envie de découvrir cette jolie ville en tout cas !

  7. Elle est sur ma liste de villes à visiter. Tu enfonces le clou !

    1. C’est un petit peu mon but de provoquer des voyages ! 🙂 j’espère que tu pourras découvrir Troyes bientôt !

Laisser un commentaire