Circuit Châteaux de la Loire en 3 jours – Blois et Chambord

La Marinière en Voyage à Chambord

Nouveau mois, nouvelle région ! Alors je vous emmène sur les routes du val de Loire pour un circuit de visite des châteaux de la Loire en 3 jours. Je vous propose aujourd’hui la première étape, avec la découverte de deux magnifiques demeures autour de Blois : le château royal de Blois et le domaine de Chambord.

Les deux prochaines étapes nous emmènerons ensuite vers l’ouest, autour d’Amboise puis dans les environs de Tours. Ce circuit de visite permet d’avoir un bel aperçu des plus beaux châteaux de la Loire, et sans se lasser car ils sont tous très différents ! Je vous ferai également découvrir les nombreuses activités possibles dans la région, qui se parcourt aussi à vélo…

Prenons donc la route pour notre première étape !

 

 

 

BLOIS, LE CHÂTEAU DES ROIS DE FRANCE

 

 

Commençons le circuit des Châteaux de la Loire à Blois, la ville la plus orientale de l’axe Angers-Blois, où sont concentrées la plupart des merveilles des châteaux de la région. Le château royal de Blois domine tout le centre historique et la vallée de la Loire depuis son promontoire rocheux.

Extérieur du château de Blois

 

  • La cour d’honneur au cœur de l’Histoire de France

La cour du château est un peu particulière puisqu’elle est encerclée par quatre ailes. Elles donnent un bel aperçu de l’histoire de France et de son évolution en termes d’architecture car chacune date d’une époque différente. Elles ont été construites par des rois différents, entre le 13e et le 17e siècle. Imaginez, 7 rois et 10 reines se sont succédés dans ce magnifique château ! On découvre d’ailleurs au cours de la visite leurs intrigues et leurs jeux de pouvoir… Et vous verrez, il ne faisait pas toujours bon être à la cour de France ! Vous aurez l’occasion de croiser François Ier, Catherine de Médecis, Marie Stuart ou encore Henri III.

En vous baladant dans la cour, vous découvrirez la petite chapelle Saint Calais, puis, tout au fond, vous apercevrez aussi la tour du Foix qui date du Moyen-Âge. A côté, la petite place offre une jolie vue sur la Loire et les toits du centre-ville de Blois.

Cette cour carrée est vraiment unique en son genre. Un son et lumière paraît-il magnifique y est proposé tous les soirs d’avril à septembre. Il met en scène les grands moments de l’histoire du château, racontés par des acteurs.

Château de Blois - la chapelle

Château de Blois - tour du Foix
Tour du Foix

Château de Blois - vue sur la Loire

Château de Blois - bords de Loire

 

  • Les différentes ailes

La tour du Foix est le seul vestige avec la salle des Etats généraux de l’ancienne forteresse médiévale. Dans la cour, l’aile en briques en en pierre par laquelle on entre est de style flamboyant. C’est l’aile Louis XII, qui date de la fin du 15e siècle. Elle abrite le musée des Beaux-Arts de Blois, à découvrir en fin de visite.

Château de Blois - aile gothique

Château de Blois - façade gothique

15 ans après l’aile gothique c’est au tour de l’aile François Ier d’être édifiée dans le style Renaissance. C’est celle où l’on visitera les superbes appartements royaux qui font la renommée du château de Blois. Sur la façade de François Ier, le magnifique escalier extérieur n’est pas sans rappeler l’escalier à double révolution de Chambord. Vous le découvrirez très vite dans la 2e partie de cet article…

Château de Blois - aile Renaissance

Château de Blois - escalier Château de Blois - façade gothique

C’est l’intérieur de l’aile Renaissance de François Ier qui est le plus spectaculaire. Surchargé, coloré, surprenant, éclatant…. Difficile de le décrire tant j’ai été surprise par l’aménagement et la décoration. Vos yeux ne sauront plus où regarder ! Des poutres décorées recouvrent tous les plafonds, les murs peints ou parés de boiseries s’accordent aux carrelages tout aussi colorés. Chaque pièce est différente et somptueusement mise en scène. C’est en fait Félix Duban qui a imaginé au 19e siècle les décors des appartements royaux de la Renaissance dans le cadre d’un ambitieux projet de restauration du château.

Enfin, l’aile classique (17e siècle) au fond de la cour mérite aussi le coup d’œil pour son joli vestibule.

CHâteau de Blois - aile classique

 

  • Les appartements royaux de Blois

Le rez-de-chaussée de l’aile François Ier expose les sculptures originales des différentes pièces du château. Vous traverserez ensuite la somptueuse salle des Etats Généraux, qui remonte quand même à 1214 ! Sa décoration rappelle un peu celle de la Sainte Chapelle à Paris, que je vous avais faite découvrir parmi les lieux les plus photogéniques de la capitale. L’immense salle est décorée d’un plafond bleu roi orné de fleur de lys, et parée de magnifiques vitraux et de majestueuses colonnes au centre. C’est ici qu’Henri III convoque au 16e siècle les représentants des trois ordres de la société pour traiter certaines crises politiques.

Château de Blois - plafond de la salle des Etats généraux

Château de Blois - salle des Etats généraux

 

Le premier étage évoque le mobilier disparu des Valois car le mobilier des rois de la Renaissance n’a pas survécu aux nombreux déplacements qui lui ont été imposés. Vous pourrez visiter à cet étage la superbe chambre de la reine, où Catherine de Médicis serait décédée. Juste à côté, l’oratoire lui permettait de se recueillir quotidiennement. Un peu plus loin, on arrive dans l’étonnante galerie de la reine qui lui permettait de se promener tout en restant à l’intérieur. Elle y donnait également de nombreuses réceptions et des bals ! Le carrelage et les décors muraux sont très étonnants, éclatants de couleurs !

Château de Blois - chambre de la Reine Château de Blois - mobilier

Château de Blois - galerie de la Reine

Château de Blois - cheminée

 

Un peu plus loin, la salle du roi et celle des Valois proposent des collections de l’époque. J’ai aussi adoré le « studiolo » à cet étage. C’est un petit bureau commandé par François Ier au début du 16e siècle pour se consacrer aux lettres et à la poésie. Il est le seul cabinet royal de l’époque Renaissance qui soit toujours conservé en France. Tout est en bois peint et doré, c’est impressionnant même s’il est un peu chargé à mon goût pour y pratiquer des activités de réflexion? Certains murs dissimulent même des placards secrets !

On se rend ensuite au 2e étage, où se cache l’immense chambre du roi Henri III. Ses couleurs or et rouge rappellent celles de la chambre de François Ier à Chambord. Le lit à baldaquin est impressionnant par sa taille, étonnante face aux petits lits de l’époque. Mais il faut se souvenir que c’était dans leur chambre que les rois et reines recevaient leurs invités pour des entretiens privés. Il fallait donc impressionner…

Les autres pièces et galeries du 2e étage exposent objets d’art, meubles et tableaux relatant l’histoire du château.

Château de Blois - Studiolo
Studiolo

Château de Blois - chambre du roi

Château de Blois - carrelage en fleur de lys

 

 

 

VISITE DE L’IMMENSE CHAMBORD

 

 

Partons à présent pour le château de Chambord, le plus grand et peut-être le plus connu des châteaux de la Loire. L’immensité et la majesté du lieu frappe dès l’arrivée. Les innombrables fenêtres et cheminées des 440 pièces du château rendent le lieu très imposant. Et puis la taille du domaine est elle aussi impressionnante ! Chambord est en effet entouré de 32 km de murs et avant d’arriver au château, vous traverserez d’abord le « Domaine de Chambord ». Vous pourrez vous y balader à vélo pour découvrir la forêt, les vignes, l’étang ou encore le grand fossé ! Il y a de quoi faire pour une belle journée à Chambord (cf. « Conseils pratiques »).

 

  • Un peu d’histoire

Commandé par François Ier, Chambord a mis du temps à sortir de terre, puisque la construction commencée en 1518 va être interrompue par les guerres d’Italie. Chambord sert de pavillon de chasse au roi, grâce à son gigantesque parc installé sur les rives du Cosson. Il devient aussi le symbole de la puissance royale, destiné à montrer aux invités étrangers la splendeur de la royauté française.

A l’origine, il est conçu avec uniquement un donjon à base carrée. Et en son centre se dresse encore aujourd’hui l’escalier central, chef d’œuvre du château. Il serait d’ailleurs inspiré des idées de Léonard de Vinci, « premier peintre, architecte et ingénieur du roi » François Ier.

Le château a ensuite été aménagé par Louis XIV qui lui ajoute des écuries et des jardins à la française. A l’intérieur aussi, de nombreux bouleversements ont lieu pour aménager les pièces conformément à « l’étiquette ». Une suite royale est donc installée dans les pièces, mais aussi des antichambres et des salles de garde pour accueillir toute la cour et donner à chacun une pièce en fonction de son rang.

Château de Chambord

Château de Chambord - vue sur les toits

Château de Chambord - grande galerie
Galerie de l’époque de François Ier

 

  • Découverte de l’intérieur et de l’escalier monumental

L’intérieur du château est construit autour d’un splendide escalier à double révolution, qui vaut à lieu seul le voyage ! Ce sont en fait deux escaliers qui s’enlacent et tourbillonnent jusqu’aux toits de Chambord. Et l’on peut les emprunter et arriver à la même destination sans jamais se croiser. De petites ouvertures permettent quand même de se faire coucou au cours de la montée !

Château de Chambord - escalier à double révolution

Château de Chambord - vitraux

Château de Chambord - plafond à caissons

A l’exception du premier étage, les salles sont assez peu décorées et meublées. Ici, c’est la grandeur de l’édifice et la sobriété qui frappent, surtout en comparaison avec d’autres châteaux comme celui de Blois. Partout les symboles de François Ier – le F de son prénom et la fameuse salamandre – ornent les murs, les plafonds et les fenêtres.

J’ai beaucoup aimé les différentes époques que l’on retrouve à travers le château, de François Ier à Louis XIV. Les décorations et les ambiances sont bien différentes… mais il y a une constante : des cheminées sobres mais immenses trônent dans chaque pièce !

Les appartements royaux sont situés au premier étage. On peut y visiter la chapelle, le logis de François Ier, et les appartements que Louis XIV avait fait aménager. On y retrouve des appartements de parade, des antichambres et des pièces pour les nobles. La chambre du roi, toute rouge, blanche et or est magnifique. Ici encore, on traverse les siècles !

Château de Chambord - appartements royaux

Château de Chambord - chambre du roi
Chambre du Roi

Château de Chambord - tapisserie murale

Dans l’une des tours du donjon vous pourrez aussi voir les cuisines du château qui sont ouvertes depuis peu et valent vraiment le détour. On imagine assez bien le nombre de bouches à nourrir pour les banquets vu la taille des plats et des moules !

Château de Chambord - les cuisines

 

  • Les toits de Chambord

Tout en haut du superbe escalier se trouvent les toits du château, accessibles au public. Le sommet de l’escalier côté intérieur est magnifique. A l’extérieur il se prolonge ensuite en une haute tourelle qui vient s’ajouter à toutes les cheminées si caractéristiques de Chambord. La légende dit qu’il y en a une pour chaque jour de l’année ! Bon, honnêtement, je n’en ai pas compté autant 😉.

Mais ne manquez sous aucun prétexte la visite des toits, même si la météo n’est pas au rendez-vous. Il y a tant de détails à observer vus d’en haut ! Les petites formes carrées et rondes en ardoise noire insérées dans la pierre contrastent avec sa couleur blanche. Ces décorations assez surprenantes ont un côté très moderne qui donne un vrai coup de jeune à ce château qui existe depuis… 500 ans (tout pile) !

Vous aurez en plus une belle vue panoramique sur les jardins et le parc qui entourent le château. Les fleurs de lys dessinées dans les jardins à la françaises sont superbes. Elles ont été fidèlement reconstituées selon le modèle de l’époque du Roi Soleil.

Château de Chambord - vue des toits

Château de Chambord - sommet de l'escalier
Sommet de l’escalier à double révolution

Château de Chambord - toits

Château de Chambord - jardins à la française

Château de Chambord - cheminées

 

 

 

CONSEILS PRATIQUES

 

 

  • Comment y aller ?

Blois est très accessible, même si vous faites le circuit sans voiture. A seulement 2h de Paris en train (le temps de trajet est le même en voiture), la gare de Blois est ensuite à 15 min à pied du château. Blois est à 45 min de Tours et d’Orléans et à 2h d’Angers.

Chambord est situé à 20 min en voiture de Blois, mais vous pourrez aussi prendre la navette Blois – Chambord – Cheverny pour ceux qui ne sont pas véhiculés. Les horaires sont disponibles ici. Attention cependant, elle ne circule pas souvent et il faut soit passer la journée à Chambord, soit n’y faire qu’un passage éclair pour ensuite aller vers Cheverny avant de retourner à Blois.

Le château de Chambord n’est par contre pas accessible en train.

 

  • Organiser son temps

Comptez environ 1h30 à 2h pour la visite du château de Blois. Un parcours est proposé à travers l’aile François Ier.

La visite de Chambord prend ensuite plus de temps. On passe facilement 2 à 3 heures à visiter l’intérieur du château. La visite est libre, il n’y a pas de parcours prédéfini. Il est ensuite possible de faire un tour dans les jardins et l’immense parc, notamment à vélo. Des locations sont bien sûr proposées sur place.

Les visites de Blois et Chambord s’enchaînent facilement dans la journée.

 

  • Informations pratiques

Château de Blois : ouvert tous les jours de 9h à 18h30 (19h en été) – vérifiez les horaires qui changent selon les mois – entrée 12€ (tarif réduit : 9€50 pour les étudiants)

Château de Chambord : ouvert tous les jours de 9h à 17h (18h en été) – entrée 13€ (gratuit pour les moins de 26 ans)

 

  • Explorer les alentours

Château de Cheverny (15 min)

Le Château de Cheverny est aussi l’un des plus connus. Beaucoup plus sobre architecturalement, il est de style classique. Cheverny a servi de modèle à Moulinsart, le château de Tintin, et l’intérieur rend hommage au célèbre reporter. J’ai été moins touchée par Cheverny que par Chambord et Blois car je lui ai trouvé moins de charme, mais les amoureux de Tintin y feront volontiers un détour.

Chaumont-sur-Loire (20 min)

Ce château situé en bord de Loire est surtout connu pour son festival de jardins ouvert d’avril à début novembre. Cette année, le thème est « Jardins de la pensée ». De nombreux artistes participent à ce festival ce qui en fait un lieu vraiment singulier dans le circuit des châteaux de la Loire. La mise en scène est toujours magnifique, et on peut y passer bien plus qu’une demi-journée ! Vous pourrez également visiter l’intérieur du château et les écuries.

Amboise (30 min)

Amboise compte deux châteaux, le château royal et le Clos-Lucé. Cette demeure de Léonard de Vinci met en scène des maquettes et des machines géantes inspirées des dessins de Léonard. Je n’ai pas eu l’occasion de visiter les deux châteaux, mais l’extérieur du château royal vaut le détour. Vous aurez une magnifique vue au soleil couchant depuis la très jolie île d’Or, petit écrin de verdure planté au milieu de la Loire.

 

  • Que ramener des Châteaux de la Loire ?

La région n’est pas en reste côté terroir. Au fil de la Loire, vous pourrez trouver des domaines viticoles, du Chinon au Vouvray pétillant, moins connu. Avec un Vouvray en apéritif, vous pourrez déguster les pruneaux farcis de Tours. Ils sont agrémentés d’une garniture à l’abricot et ne sont plus fabriqués que par deux confiseries !

Les pommes et poires tapées sont une autre curiosité locale. Les fruits sont cuits plusieurs jours, puis séchés et tapés avant d’être conditionnés. Réhydratés, ils accompagnent notamment des plats de viande. Côté salé, vous pourrez rapporter rillettes et rillons.

2 Replies to “Circuit Châteaux de la Loire en 3 jours – Blois et Chambord”

  1. Jusqu’à présent, je n’ai pas eu l’habitude de visiter des châteaux mais ton article donne envie de découvrir ces monuments. La vue depuis les toits de Chambord a l’air superbe ! Tes photos sont très jolies.

  2. Merci Emmanuelle, je suis ravie que ça te donne envie, c’est le but 🙂 C’est vraiment une magnifique région, même si malheureusement l’absence de soleil n’a pas aidé à mettre en valeur les châteaux…

Laisser un commentaire