Les ocres de Provence : de Rustrel à Roussillon

Les ocres de Rustrel - Colorado Provençal

Bienvenue au cœur des massifs des ocres de Provence ! Je vous propose de partir ensemble à la découverte de ces collines orangées qui éveillent l’imaginaire et vous transportent dans un univers coloré et naturel. Grâce aux ocres de Provence, vous voyagerez du désert du Sahara au Grand Canyon américain, en passant par la Cappadoce turque ! Plutôt prometteur, non ?

Le massif des ocres de Provence dresse ses couleurs orangées dans la région d’Apt, et plus précisément entre les villages de Roussillon et Rustrel. C’est un magnifique patrimoine naturel façonné un temps par l’homme mais où la nature a depuis repris ses droits.

De nombreux lieux permettent de découvrir les différentes facettes des ocres de Provence. Sentiers naturels, anciennes mines, usine d’ocre, village coloré par les ocres… Parmi eux, je vous invite à découvrir avec moi ceux qui m’ont le plus marquée, et qui m’ont véritablement transportée !

Allons donc à la découverte du Colorado Provençal de Rustrel, des Mines de Bruoux et du village coloré de Roussillon. C’est parti !

 

 

 

LE COLORADO PROVENÇAL DE RUSTREL

 

 

Voici un lieu que je rêvais de découvrir depuis longtemps ! Je l’avais bien sûr ajouté à ma wishlist voyages pour 2018 et je n’ai pas été déçue !

Souvent confondu avec le sentier des ocres de Roussillon, le Colorado provençal de Rustrel est plus diversifié et plus impressionnant que son voisin. Et même si les deux sont magiques, vous allez voir que le Colorado provençal est une vraie pépite ! C’est pour moi l’endroit que vous devez voir absolument si vous ne disposez que d’un temps très limité pour découvrir les ocres de Provence.

Le Colorado provençal de Rustrel est en fait un gigantesque gisement d’ocre et l’emplacement d’anciennes carrières, où la nature a repris ces droits. Il est niché au milieu d’une forêt peuplée de pins maritimes, ce qui rend le cadre vraiment magique. Et seuls quelques discrets vestiges rappellent l’activité industrielle du site aux 19e et 20e siècles pour laquelle pas moins de six générations d’ocriers et de mineurs de fer ont travaillé.

Les ocres de Rustrel - Colorado Provençal

Les ocres de Rustrel - Colorado Provençal

Les ocres de Rustrel - Colorado Provençal

Les ocres de Rustrel - Colorado Provençal

 

Les falaises d’ocre du Colorado provençal sont parmi les plus belles choses que j’ai vues en France ! Les nuances de couleurs sont saisissantes : rouge profond, blanc lumineux, orange éclatant, jaune soleil… Le Colorado provençal est vraiment un endroit magique, qui resplendit à la lumière du soir. Si vous en avez la possibilité, allez y deux ou trois heures avant le coucher, lorsque le site tout entier s’embrase. La lumière ce soir-là m’a littéralement fascinée car on se serait cru dans un autre monde, ou du moins à l’autre bout du monde !

La balade dure deux heures et permet de s’aventurer à travers trois sites successifs : le « Sahara », les Cheminées de Fée et enfin le Désert blanc. Si vous avez un peu moins de temps, il est également possible de ne voir que le Sahara avec une balade de 45 minutes. Mais c’est un peu dommage, car les trois lieux sont bien différents et tout aussi magiques !

Les ocres de Rustrel - Colorado Provençal

Les ocres de Rustrel - Colorado Provençal

Les ocres de Rustrel - Colorado Provençal

Les ocres de Rustrel - Colorado Provençal

 

Au fil de la balade, vous vous aventurez à travers des cirques, des falaises abruptes, des dunes de sable d’un orange éclatant. Les couleurs sont diverses, mais les reliefs aussi, et la végétation contraste joliment avec ces pigments si lumineux.

Un peu plus loin sur le sentier, vous arriverez ensuite aux « Cheminées de Fée« . Un panorama sur la vallée s’offre alors à vous, avec à vos pieds ces formations rocheuses étonnantes qui rappellent les fameuses cheminées de fée de Cappadoce, en Turquie.

Un banc vous attend pour vous adonner à la contemplation. Avec les cheminées de fée en premier plan et le massif du Lubéron en fond, l’endroit y est propice.

La dernière étape du circuit vous emmène au sommet du « Désert blanc« , un grand cirque escarpé tout de blanc vêtu. Au centre trône un drôle de pic, et la vallée resplendit au coucher du soleil lorsque la lumière vient doucement se poser sur ses falaises. C’est la partie la moins colorée du sentier, et pourtant l’une des plus belles !

Les ocres de Rustrel - Colorado Provençal

Les ocres de Rustrel - Colorado Provençal
Les « Cheminées de fée »

Les ocres de Rustrel - Colorado Provençal

Les ocres de Rustrel - Colorado Provençal

Les ocres de Rustrel - Colorado Provençal
Le « Désert blanc »

 

 

 

PLONGÉE AU CŒUR DES MINES DE BRUOUX

 

 

Situées sur la commune de Gargas, les Mines de Bruoux m’ont également beaucoup plu ! La visite se fait avec un guide, passionné et passionnant. Ces anciennes carrières d’extraction d’ocre ont fermé en 1968 puis ont été utilisées comme champignonnières. Elles sont aujourd’hui ouvertes au public.

On parcourt durant la visite 650 mètres de galeries parfois hautes de quinze mètres ! Mais ce sont en tout plus de 40 kilomètres de galeries qui ont été creusées par les mineurs !

De l’extérieur, vous apercevrez d’abord un gigantesque mur d’ocre parfaitement vertical, surplombé par des pins qui se sont aventurés jusqu’au bout du précipice. A leurs pieds, plusieurs entrées hautes et étroites marquent le début des nombreuses galeries intérieures.

Entrée des Mines de Bruoux

Entrée des Mines de Bruoux

 

Aventurons-nous à présent à l’intérieur des galeries ! La température y est constante (10°), mais la lumière vient très vite à manquer. La visite nous emmène à travers plusieurs galeries, immenses quand on réfléchit au travail qu’il a fallu pour les creuser. Les teintes d’ocres sont très diverses car la concentration en ocre n’est pas partout la même. Les mineurs cherchaient donc les endroits les plus concentrés, creusant dans toutes les directions.

A l'intérieur des Mines de Bruoux

A l'intérieur des Mines de Bruoux

 

Le guide nous explique alors l’histoire du lieu, mais aussi les techniques de travail des mineurs et de nombreuses anecdotes amusantes sur leur quotidien.

Vous verrez par exemple à certains endroits de petites niches creusées dans la roche. Difficile de deviner qu’elles servaient à « espionner » les voisins. Car deux sociétés concurrentes exploitaient autrefois les carrières, et les mineurs connaissaient l’avancement de leurs voisins en donnant de petits coups dans la roche pour évaluer la finesse de la couche et donc la position des concurrents !

Tout au long du parcours, on imagine la pénibilité du travail, les heures passées sous terre, et le bruit infernal des coups de pioche…

Mais je ne vous ai pas encore dit pourquoi on extrayait les ocres de Provence ! Les ocres sont bien sûr utilisées pour les pigments (peintures, décoration) mais aussi pour le caoutchouc et comme agent colorant dans l’alimentation… L’ocre était par exemple utilisée dans les tétines en caoutchouc, et pour colorer les saucisses de Strasbourg 😉

A l'intérieur des Mines de Bruoux

 

 

 

LE VILLAGE OCRE DE ROUSSILLON

 

 

Roussillon compte parmi mes villages de Vaucluse préférés, et je ne suis pas la seule à l’apprécier puisque le village a terminé cette année 3e du concours du « Village préféré des Français » diffusé sur France 2. Il est aussi classé parmi les « plus beaux villages de France« .

Comme tous les villages provençaux, Roussillon regorge de charme avec ses ruelles en pente et son clocher au sommet. Mais il dénote cependant, car ici ce ne sont pas les vieilles pierres qui l’embellissent, mais les couleurs ocres de ses façades ! Les maisons sont resplendissantes, formant un vrai nuancier de couleurs qui s’embrase au coucher du soleil !

Murs colorés à Roussillon

Clocher de Roussillon

Place principale de Roussillon
La très jolie place du village de Roussillon

 

Je vous invite maintenant à vous balader dans ses jolies ruelles ensoleillées qui grimpent jusqu’à l’église au sommet du village. L’orange des façades s’accorde parfaitement avec leurs volets vert anis ou bleu lavande : on dirait une magnifique palette de peintre !

Mon endroit préféré à Roussillon ? La très jolie place du village a été mon petit coup de cœur de la balade !

Et au sommet du bourg, vous pourrez admirer la vue sur les plaines alentours, magique au coucher du soleil… On devine aussi les falaises du sentier des ocres de Roussillon, situé juste à côté.

J’ai fait le choix de découvrir le Colorado provençal de Rustrel plutôt que le sentier des ocres de Roussillon, car la balade était plus longue, et plus diversifiée. Le sentier des ocres de Roussillon est bien plus fréquenté et moins impressionnant que le Colorado Provençal de Rustrel. Mais comme mentionné plus haut, faire les deux est aussi une bonne solution.

Maisons colorées de Roussillon

Falaises des ocres de Roussillon

 

 

 

CONSEILS PRATIQUES POUR DÉCOUVRIR LES OCRES DE PROVENCE

 

 

  • Infos pratiques

Les sites étant parfois confondus, le Colorado provençal se situe à côté de Rustrel, le Sentier des ocres à côté de Roussillon et les mines de Bruoux à Gargas.

– Sentier des ocres de Roussillon : tarif 2€50 (gratuit pour les moins de 10 ans). Ouverture de mi-février à fin décembre. Les horaires sont variables en fonction des saisons et à consulter ici à l’avance.

Colorado provençal de Rustrel : entrée gratuite mais parking payant : 5€ par voiture, 2€ par moto; 8€ par camping-car pour la journée (4€ la nuit)

Mines de Bruoux : tarif 8€90 (7€90 en basse-saison), tarif réduit pour les moins de 22 ans. L’entrée donne droit à des réductions dans d’autres sites de la région (abbaye de Silvacane, château de Lourmarin…

Ouverture du 15 mars au 15 novembre 10h-18h (19h en juillet-août). La visite se fait exclusivement avec un guide (durée : 50 min) et est limitée à 25 personnes : je vous conseille de réserver à l’avance en été pour ne pas trop attendre. Vérifiez les horaires également, car le nombre de visites dépend des saisons !

Conseils pour la visite : n’oubliez pas de prendre une laine si vous y allez en été, la température intérieure est toute l’année à 10°C ! Et évitez les chaussures claires qui risquent de ne pas ressortir blanches !

 

  • Comment y aller ?

En voiture : Rustrel se situe à 1h à l’est d’Avignon et à 1h15 au nord d’Aix-en-Provence, juste à côté d’Apt.

En train : il faut vraiment une voiture pour explorer la région des ocres de Provence. La grande gare SNCF la plus proche de Gordes est Cavaillon (à  45 min). Avignon TGV (à 55 min) est quant à elle la gare la plus pratique pour relier la région des ocres de Provence aux grandes villes françaises. Comptez 2h40 de Paris à Avignon, et 1h depuis Lyon.

Il existe aussi un bus qui relie Cavaillon à Apt en passant notamment par Roussillon.

 

  • Organiser son temps

Les mines de Bruoux se trouvent à 10 min à l’est de Roussillon et à 15 min de l’ouest du Colorado provençal.

La visite des mines de Bruoux dure 50 min. Pour le sentier des ocres de Roussillon, deux circuits sont possibles : en 30 ou 60 min. Comptez deux bonnes heures pour faire le tour du Colorado provençal et découvrir ses merveilles. Il existe aussi un circuit de 45 min mais il ne permet de voir que le « Sahara ».

Si vous avez le choix, préférez une heure tardive pour la visite du Colorado, afin de capturer les plus belles lumières juste avant le coucher du soleil.

 

    Que faire dans les environs ?

Il y a tellement de choses à faire dans la région des ocres de Provence ! Voici quelques exemples parmi mes lieux préférés.

 Gordes (à 15 min de Roussillon) : ce magnifique village est victime de son succès (surtout en été), mais une visite s’impose absolument si vous êtes dans la région des ocres. Perché sur une butte couronnée par son château, Gordes est empreint d’un charme intemporel avec ses vieilles maisons en pierre claire, ses ruelles en pente et sa végétation méditerranéenne. Le panorama sur toute la région y est imprenable ! Pour découvrir le coin, rendez-vous sur mon article « Que faire dans la région de Gordes ?« 

 Le plateau des Claparèdes (à 15 min des mines) : ce magnifique plateau est entièrement coloré de mauve au mois de juillet ! C’est l’un des plus jolis endroits pour photographier la lavande en Provence ! Les champs sont en plus parsemés de bories parfois presque en ruines : une vraie carte postale provençale.

– Lourmarin (à 25 min des mines) : ce joli village classé parmi les « plus beaux villages de Provence » conserve une âme bien particulière, chic et un peu bohème. Vivant et animé, Lourmarin regorge de cafés, de magasins d’artisanat et de boutiques, nichées dans les jolies caves voûtées du village. Retrouvez mon article sur mes villages du Vaucluse préférés pour découvrir Lourmarin.

– Abbaye de Silvacane (à 35 min des mines) : elle est l’une des trois soeurs de Provence avec l’abbaye de Sénanque et celle du Thoronet. Fondée au 12e siècle par les Cisterciens, c’est une merveille de l’architecture romane en Provence.

 

  • Que ramener de la région des ocres de Provence ?

Si les ocres sont utilisées surtout pour la peinture, vous trouverez de jolis objets déco faits avec ses pigments. Poteries régionales, vases et autres céramiques sont les premiers souvenirs de la région des ocres de Provence. Il y a également beaucoup d’autres spécialités de la région, la Provence est si riche côté terroir !

Au marché d’Apt (à 10 min de Rustrel), vous trouverez un grand nombre de produits régionaux. A base d’olives, de miel, de fruits confits, de lavande… Il y a le choix, aussi bien pour les gourmands que pour ceux qui préfèrent la décoration ou les produits de beauté.

 

Si vous aussi vous utilisez Pinterest, suivez-moi sur ce réseau: La Marinière en Voyage – et n’oubliez pas d’épingler cet article pour le retrouver facilement !

Où admirer les plus belles ocres de Provence