Que faire dans la région de Gordes ?

La Marinière en Voyage - que faire dans la région de Gordes ?

C’est dans la région de Gordes que je vous propose de continuer cette semaine notre découverte de la Provence et du massif du Lubéron. Après vous avoir dévoilé les plus beaux endroits pour photographier la lavande en Provence (sans touristes !), voici le temps des jolis villages et des pépites que recèle la région de Gordes. 

Au programme : la visite du magnifique village de Gordes et de Roussillon, son voisin orange. Puis nous découvrirons aussi la paisible abbaye de Sénanque entourée de lavande et le charmant village des bories. Vous êtes prêts à en prendre plein les yeux ? C’est parti !

 

 

DÉCOUVRIR LE VILLAGE DE GORDES

 

 

 

  • Le plus beau panorama sur Gordes

Arpenter la région de Gordes, c’est d’abord découvrir son magnifique village, point central de notre balade. Un village classé parmi les « plus beaux villages de France », qui n’a pas perdu de son charme malgré l’affluence des curieux qui souhaitent découvrir cette carte postale provençale.Le charme de Gordes vient tout d’abord de sa situation exceptionnelle. Perché sur son rocher, il surplombe la vallée du Lubéron.

Et si vous cherchez la plus belle vue de la région de Gordes, ne manquez pas de longer la D15 en direction de Cavaillon. De là, on se rend compte de l’organisation du village en terrasses avec de magnifiques maisons entourées de végétation. On imagine difficilement que sous toutes ces habitations, une ville souterraine se cachait !

Mais on devine quand même les ruelles pavées et sinueuses de Gordes qui ont un charme fou. Les artistes ne se s’y sont d’ailleurs pas trompés ! Comme à Saint Paul de Vence, Marc Chagall, Willy Ronnis ou encore Victor Vasarely furent séduits par ce village au charme intemporel.

La Marinière en Voyage - village de Gordes

La Marinière en Voyage - jardins de Gordes

 

  • Au cœur du village…

Allons maintenant voir ces ruelles de plus près ! Etonnament ici on commence par le haut avant de descendre progressivement explorer le reste du village !

Au sommet du village se dresse le château. Ancien château-fort, c’est autour de lui que le village s’est développé petit à petit au fil des siècles. A ses pieds, la jolie place Genty Pantaly permet de se reposer à l’ombre des platanes, et de se désaltérer à la fontaine. Cette fontaine fut d’ailleurs le seul point d’eau de la ville jusqu’en 1956 !

Depuis le château, laissez-vous porter à travers les ruelles en pente qui s’enfoncent vers le bas du village. La mignonne Rue des Clastres vous permet d’accéder à l’église de Gordes et à l’ancienne aumônerie Saint Jacques. C’est là qu’étaient hébergés les pèlerins en route pour Saint Jacques de Compostelle. Juste à côté se dresse la vieille porte de Savoie, ancienne entrée du village.

La Marinière en Voyage - château de Gordes

La Marinière en Voyage - fontaine à Gordes

La Marinière en Voyage - Gordes

La Marinière en Voyage - clocher de Gordes

La Marinière en Voyage - petits passages de Gordes

 

Un peu plus bas, quelques pavés plus loin, les magnifiques maisons en pierres aux volets bleu ciel sont couvertes de rosiers et de plantes grimpantes. N’hésitez pas à descendre tout en bas, jusqu’à la rue Fontaine basse et la rue Pavé d’amour (ça ne s’invente pas!). On est ici au pied de l’enceinte qui entourait le village. Un lavoir y rappelle les siècles passés. Tout est paisible et les touristes se font rares.

Paré de ses vieilles pierres et gorgé de soleil, ce village est décidément une petite merveille !

La Marinière en Voyage - villa à Gordes

La Marinière en Voyage - enceinte de Gordes

La Marinière en Voyage - vue panoramique sur Gordes

 

 

 

MÉDITER A L’ABBAYE DE SENANQUE

 

 

 

L’abbaye de Sénanque est surtout connue pour son décor féerique en été, lorsqu’elle est baignée par les champs de lavande qui l’entourent. Mais c’est aussi un très bel édifice religieux, où il est agréable de se mettre au calme (voir la partie « Conseils pratiques » pour éviter les touristes).

L’extérieur de l’abbaye expose un style roman sobre, magnifié par le décor qui semble posé là pour elle. Les toits de lauze noire contrastent aussi avec le bleu vif de la lavande.

L’abbaye de Sénanque a été fondée en 1148 par des moines cisterciens. Avec ses sœurs provençales les abbayes de Silvacane et du Thoronet, elle témoigne de l’importance de cet ordre monastique dans la région au fil des siècles. Aujourd’hui encore, quelques moines vivent à Sénanque. Leur journée se compose entre la prière et le travail, avec notamment l’apiculture et le travail de la terre.

La Marinière en Voyage - l'abbaye de Sénanque

La Marinière en Voyage - salle des chapitres de l'abbaye de Sénanque

La Marinière en Voyage - lavande autour de l'abbaye de Sénanque

Ce qui frappe d’abord lorsque l’on découvre Sénanque, c’est la sobriété des salles, caractéristique de l’ordre cistercien. Elles sont grandes mais épurées, aussi bien dans le mobilier que dans les décorations architecturales, presque existantes. Il ne faut pas distraire les moines ! Au fil de la visite, on peut sentir toute la force et le calme qui se dégage de ce lieu unique.

La visite commence par une magnifique salle voûtée, le dortoir d’origine. On découvre ensuite l’église abbatiale, le cloître, la salle des chapitres avec ses belles arcades et le chauffoir, seule pièce chauffée de l’abbaye. C’est celle où les moines travaillent.

Mais l’endroit qui m’a le plus fascinée est sans aucun doute le cloître. Le petit jardin paisible est entouré de quatre galeries dépouillées qui ont traversé les âges. Seules les décorations des piliers du cloître viennent agrémenter la simplicité du lieu. Un endroit magique et hors du temps !

La Marinière en Voyage - le cloître de l'abbaye de Sénanque

La Marinière en Voyage - piliers du cloître à l'abbaye de Sénanque

La Marinière en Voyage - cloître de l'abbaye de Sénanque

 

 

 

REMONTER LE TEMPS AU VILLAGE DES BORIES

 

 

Juste à côté de Gordes se trouve l’étonnant village des Bories. Ces petites cabanes en pierres sèches dateraient de l’époque médiévale. Elles servaient autrefois d’abri et de lieu d’habitation, jusqu’au 19e siècle. C’était alors une technique de construction peu onéreuse pour les populations pauvres. Il ne fallait en fait que la pierre, extraite du sol grâce au travail de la terre.

Le village a été rénové dans les années 1970 et a ouvert au public après plusieurs années de travail. Des vidéos montrent le travail effectué et l’état initial, le résultat est à peine croyable ! Vous pourrez vous balader à travers les quelques 30 bories :  une magnifique découverte qui nous transporte à une autre époque !

La Marinière en Voyage - le village des Bories

La Marinière en Voyage - au village des Bories

La Marinière en Voyage - village des Bories

 

Le village des bories est composé de plusieurs parties avec différentes groupements d’habitations. On y habitait mais on y gardait aussi les bêtes et stockait les réserves. Vous verrez par exemple une bergerie, une soue poru les cochons, une magnanerie, et même un fouloir ! Il faut parfois emprunter de petits escaliers extérieurs pour monter à l’étage de certaines maisons. Les entrées aussi sont toutes petites, et les enfants (comme les grands !) seront certainement ravis d’y jouer à cache-cache !

Le travail de la pierre et l’ingéniosité de la technique est assez incroyable ! Et esthétiquement, le résultat est étonnant même si cela était bien loin des préoccupations de ses constructeurs. La pierre avait aussi pour avantage de garder la chaleur l’hiver, et la fraîcheur l’été. Vous serez surpris lorsque vous rentrerez à l’intérieur des habitations !

Certaines maisons abritent également de vieux outils mis en scène qui rappellent le quotidien de leurs anciens habitants.

La Marinière en Voyage - maison du village des Bories

La Marinière en Voyage - intérieur d'une Borie

La Marinière en Voyage - lavande au village des Bories

La Marinière en Voyage - escaliers du village des bories

 

 

 

PRENDRE DES COULEURS A ROUSSILLON, LE VILLAGE OCRE

 

 

 

La région de Gordes est aussi célèbre pour ses falaises d’ocre, situées autour de village du Roussillon. Souvenez-vous, je vous en parlais dans les Coups de Cœur de la Marinière #1, Roussillon a terminé 3e cette année du concours du « Village préféré des Français » diffusé sur France 2. Il faut dire que ses couleurs sont absolument superbes, et surtout au coucher du soleil lorsque les tons ocres se réchauffent encore un peu plus. Quel bonheur que d’avoir un village ensoleillé même quand il fait mauvais temps !

Avec ses airs de Collonges-la-Rouge, village tout rouge de Corrèze, Roussillon dénote parmi les villages provençaux. Mais il garde le charme de ses voisins, avec ses jolies ruelles en pente, son clocher et sa douceur de vivre.

La Marinière en Voyage - murs colorés à Roussillon

La Marinière en Voyage - Roussillon

La Marinière en Voyage - maisons colorées de Roussillon

La Marinière en Voyage - clocher de Roussillon

 

Les jolies ruelles qui montent à la tour sont toutes plus mignonnes les unes que les autres. Les volets y sont vert anis ou bleu ciel, à la mode provençale. La très jolie place du village a été mon petit coup de cœur de la balade ! Juste au-dessus, vous pourrez grimper jusqu’au parvis de l’église, entouré de très jolies maisonnettes envahies par la végétation.

Au sommet du village, vous pourrez admirer la vue sur toute la région de Gordes. Les plaines alentours sont assez magiques au coucher du soleil… On devine aussi les falaises des ocres de Roussillon, juste à côté. Elles sont orange vif dans la lumière du soir et peuvent se visiter avec le sentier des ocres de Roussillon (voir  les « Conseils pratiques pour visiter la région de Gordes »).

Seul petit bémol, je dois tout de même avouer que le village m’a légèrement déçue car il pourrait être un peu mieux entretenu. Si parfois le côté désuet peut donner du charme à un village, j’ai trouvé que Roussillon mériterait quelques rénovations. Mais cela n’entache en rien l’originalité et l’esprit de ce village incontournable !

La Marinière en Voyage - place de Roussillon

La Marinière en Voyage - fenêtre colorée à Roussillon

La Marinière en Voyage - église de Roussillon

La Marinière en Voyage - murs de pierre à Roussillon

La Marinière en Voyage - falaises des ocres de Roussillon
Les falaises ocres de Roussillon

 

 

 

CONSEILS PRATIQUES POUR DÉCOUVRIR LA RÉGION DE GORDES

 

 

 

  • Infos pratiques

Abbaye de Sénanque : tarifs : 7€50 (5€ pour les étudiants et 3€50 pour les mineurs) – les horaires varient constamment, n’hésitez pas à regarder leur site. Notez qu’il possible de visiter l’église gratuitement. Pour le reste de l’abbaye, une visite guidée est obligatoire, sauf du lundi au samedi entre 9h et 11h30 (dernière entrée à 11h).
 
Village des Bories : tarif : 6€ (4€ pour les 12-17 ans, gratuit pour les plus jeunes) – ouverture de 9h au coucher du soleil.

 

  • Comment y aller ? 

En voiture : Gordes se trouve à 50 min à l’est d’Avignon et au nord de Salon-de-Provence. Comptez 1h20 en voiture depuis Marseille. Il faut ensuite 15 min pour se rendre de Gordes à l’abbaye de Sénanque (au nord de Gordes), au village des Bories (à l’ouest) et à Roussillon (à l’est).

 
En train : il faut vraiment une voiture pour visiter la région de Gordes et profiter de ses belles routes sinueuses bordées d’oliviers. La grande gare SNCF la plus proche de Gordes est Cavaillon (à  25 min). Avignon TGV (à 50 min) est quant à elle la gare la plus pratique pour relier la région de Gordes aux grandes villes françaises. Comptez 2h40 de Paris à Avignon, et 1h depuis Lyon.

Il existe aussi un bus qui relie Cavaillon à Apt en passant par Gordes et Roussillon.

 

  • Organiser son temps 

Le pays de Gordes vous réserve de belles surprises, on y passe donc volontiers du temps ! Un week-end est idéal pour découvrir ces quatre sites. Il est possible d’en faire 3 dans la journée si vous n’avez pas plus de temps, en commençant par Sénanque que je vous conseille vivement de visiter à l’ouverture avant que les bus de touristes n’arrivent. En été, c’est un ballet infernal pendant la saison de la lavande. 

Comptez deux bonnes heures pour faire le tour de Gordes qui mérite vraiment que l’on s’y attarde. Roussillon est quant à lui plus petit. Une bonne heure permet aussi de profiter du village des Bories.

 

  • Que faire dans les environs ? 

Il y a tellement de choses à faire autour de la région de Gordes ! Je vous en parlerai dans plusieurs autres articles, mais voici déjà quelques idées pour explorer les alentours. 

– Le sentier des ocres à Roussillon (15 min de Gordes) : deux balades de 30 et 60 min sont proposées à travers ces collines d’ocre. Il est plus fréquenté et moins impressionnant que le Colorado Provençal de Rustrel dont je vous parlerai bientôt sur le blog. Mais si vous souhaitez rester dans le pays de Gordes, cela reste un incontournable ! – tarif : 2€50.

– Les carrières d’ocre à Bruoux (à 20 min) : la visite guidée à travers ces anciennes mines d’ocre est passionnante ! On découvre les entrailles de ces cavernes orange avec des explications historiques et géologiques très intéressantes. Un incontournable dans la région que je vous présenterai dans mon prochain billet sur le Lubéron ! – tarif : 8€.

– La Fontaine de Vaucluse (25 min de Gordes) : au pied d’une belle falaise se trouve un magnifique bassin d’eau turquoise. C’est ici que jaillit une source étonnante et mystérieuse qui ne cesse d’intriguer scientifiques et spéléologues, tout comme les curieux nombreux à la visiter ! Une halte rafraîchissante en été !

 Le plateau des Claparèdes (à 30 min) : ce magnifique plateau est entièrement coloré de mauve au mois de juillet ! C’est l’un des plus jolis endroits pour photographier la lavande en Provence ! Les champs sont en plus parsemés de bories parfois presque en ruines : une vraie carte postale provençale.

– Pernes-les-Fontaines (à 30 min) : ce joli village est connu pour ses quelques quarante fontaines qui décorent le centre-ville ! Même si elles ne sont plus toutes en très bon état, le village vaut vraiment le détour. Un parcours est proposé pour les découvrir une à une.

 

  • Que ramener de la région de Gordes ? 

La Marinière en Voyage - boutique à RoussillonQue de belles et bonnes choses dans la région de Gordes !

Vous aurez le choix entre les produits à base de lavande (huile essentielle, brumes et parfums, savons, miel…) et ceux à base d’olive. Vous en trouverez par exemple à la boutique de l’abbaye de Sénanque. Les moines confectionnent eux-mêmes miels, produits à base de lavande et d’olive.

Les fruits confits d’Apt, à quelques kilomètres de là, sont aussi très réputés.

Côté déco, de nombreuses poteries et pigments plus ou moins liés à l’ocre de la région sont aussi proposés.

 

J’espère que cette deuxième virée dans le Lubéron vous aura plu ! Il me reste encore de nombreux villages et coins de paradis à vous faire découvrir dans la région ! Stay tuned !

6 Replies to “Que faire dans la région de Gordes ?”

  1. Olala tu m’as ramenée quelques années en arrière lorsque je m’étais arrêtée quelques jours à Gordes lors d’un périple Français. Que de jolis endroits à découvrir et quel village magnifique ! Merci pour ton article, tes photos sont très belles.

    1. Ravie de t’avoir ramenée quelques années en arrière ! La région est si belle et si douce, je comprends que tu sois aussi tombée sous son charme !

  2. C’est un coin de Provence que j’ADORE, je le trouve de toute beauté <3 Merci pour cette belle collection de lieux dont je suis folle… on a la même sensibilité.

    1. Oui je crois bien ! J’en suis arrivée aux mêmes conclusions en suivant ton blog et des posts instagram ! Un jour tu me feras découvrir tes endroits secrets en Provence 😉 contente que l’article ait plu à une locale en tout cas !!

  3. C’est ultra trop trop mignon tout ça! c’est incontestablement tout ce que j’aime !!! Petit coup de coeur pour le village des Bories, ça me rappelle Minorque. En tout cas, merci pour ce petit article qui sent bon la lavande, presque j’arrive à la renifler ici 🙂

    1. Et en plus, pour une fois ce n’est pas loin de chez toi 😉

Laisser un commentaire