Du Haut-Koenigsbourg à la Route des Crêtes

Du Haut-Koenigsbourg à la route des crêtes

Je vous propose de continuer de découvrir cette semaine ma région natale, l’Alsace. Après avoir visité ensemble le vignoble et ses petits villages typiques comme Eguisheim ou Kaysersberg, je vous invite à prendre un peu de hauteur !

Au programme : une balade sur les sommets alsaciens, du Haut-Koenigsbourg à la sublime Route des Crêtes vosgiennes ! Le Haut-Koenigsbourg est un ancien château-fort de grès rose reconstruit par l’empereur allemand Guillaume II au tout début du 20e siècle. Une visite surprenante avant de continuer direction la plus haute route d’Alsace… Les panoramas qu’elle offre sont superbes et de nombreuses activités sont possibles !

 

 

 

LE HAUT-KOENIGSBOURG, LE CHÂTEAU-FORT ALSACIEN

 

 

 

Le Haut-Koenigsbourg doit sa splendeur à l’empereur allemand Guillaume II, qui le rénova entièrement au tout début du 20e siècle à partir d’une forteresse médiévale quasiment en ruines. L’empereur n’était pas désintéressé, puisqu’il s’agissait aussi de montrer que l’Alsace appartenait à l’époque à son royaume (entre 1871 et 1918) !

Le Haut-Koenigsbourg est vraiment impressionnant car il est perché sur un éperon rocheux qui surplombe la plaine d’Alsace. Depuis le vignoble, on imagine une forteresse gigantesque, imprenable, qu’il ne fallait surtout pas approcher. Et pourtant, ce n’était que de la dissuasion ! En effet, seule une quinzaine de personnes habitaient à l’intérieur de manière permanente. On le verra lors de la visite, derrière les hauts murs se cache en réalité un château plutôt étroit, même s’il s’étend sur près de 200 mètres de long. Les habitants n’avaient pas besoin de se défendre, puisque personne n’osait les approcher !

En arrivant au château depuis la route qui serpente à travers la forêt, vous serez certainement surpris par son aspect extérieur. La pierre quasiment rouge est en fait le grès rose de la région, utilisé aussi pour la cathédrale de Strasbourg ! Rien à voir avec la pierre de Collonges-la-Rouge, le village tout rouge de Corrèze. L’aspect très récent dénote aussi lorsqu’on s’attend à un château moyenâgeux. Mais ce sont ces surprises qui font le charme du Haut-Koenigsbourg.

L’extérieur a pourtant une vraie allure de forteresse, avec son donjon, ses créneaux et ses minuscules fenêtres.

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - le donjon

Vue sur le Haut Koenigsbourg en Alsace depuis la vallée

Murs extérieurs du Haut Koenigsbourg en Alsace

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - façade

 

 

 

 

VISITE DE L’INTÉRIEUR DU HAUT-KOENIGSBOURG

 

 

Découvrons à présent l’intérieur du château.

  • La cour basse

L’imposante porte d’entrée par laquelle on pénètre à l’intérieur des murs donne le ton de la visite. Comme les murs, les portes sont hautes et massives, avec des serrures dignes d’œuvres d’art. Les armoiries du Kaiser – l’empereur allemand – sont gravées partout. La cour basse où l’on arrive abritait à l’époque écuries et stockages. Les bâtiments à colombages et les tuiles vernissées reflètent les traditions régionales.

L’architecture du site révèle de nombreux indices du château-fort : donjon, herse, pont-levis, créneaux et meurtrières font partie intégrante du décor du Haut Koenigsbourg.

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - porte d'entrée

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - armoiries

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - cour basse

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - maisons à colombages de la cour basse

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - tuiles vernissées

 

  • Le logis

En haut de l’escalier on découvre les pièces de vie, à l’étroit entre de hauts murs. Elles sont regroupées sur deux étages, autour et dans le donjon qui domine le site. Les pièces sont sombres et chargées de mobilier en bois massif. Tellement sombres que des « coussièges » – sièges de bois intégrés aux fenêtres – sont prévus pour profiter de la lumière. Les fenêtres sont quant à elles parées de jolis vitraux colorés.

D’autres belles pièces de mobilier comme les immenses poêles en carreaux de céramique typiquement alsaciens complètent la décoration. Certaines pièces comme la grande salle de réception peuvent par contre surprendre tant le « kitsch » semble être parfois le maître-mot du décor. Vous pourrez enfin voir une petite chapelle, la salle d’armes et les trophées de chasse exposés aux murs.

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - armures

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - salle de réception

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - poêle en céramique

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - balcon du logis

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - salle des trophées de chasse

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - salle d'armes

 

  • Le grand bastion

Le parcours traverse ensuite la cour intérieure pour terminer au grand bastion. Cette tour offre une vue extraordinaire sur les Vosges et la vallée des vignobles. Sur les ballons voisins, on aperçoit aussi les châteaux de l’Ortenberg et du Frankenbourg. C’est d’ailleurs ici que l’on se rend vraiment compte du rôle stratégique du Haut-Koenigsbourg, contrôlant les routes de passage, les montagnes et la plaine.

Le grand bastion permet aussi d’admirer le reste du château, qui de là semble être comme un bateau posé sur un rocher. Il paraît être d’une longueur interminable ! Les canons qui se trouvent à l’intérieur du grand bastion servaient eux aussi à dissuader les attaquants. Installés sur roulettes, ils pouvaient être déplacés, faisant ainsi croire aux ennemis qu’une armée entière était prête à défendre le château !

La visite se termine  enfin dans le joli jardin médiéval en contrebas du château. Les plantes d’agrément y côtoient les plantes médicinales.

Du Haut Koenigsbourg à la route des Crêtes - vue depuis le grand bastion

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - canons du grand bastion

Du Haut Koenigsbourg à la route des Crêtes - vue sur la plaine d'Alsace

Le Haut Koenigsbourg en Alsace - jardin

 

 

 

LA ROUTE DES CRÊTES

 

 

 

Je vous parlais dans un précédent article sur l’Alsace de la route des vins. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir une deuxième magnifique route alsacienne, la route des crêtes. Elle serpente à travers le parc naturel des Ballons des Vosges à cheval entre l’Alsace et la Lorraine. Un vrai plaisir pour les yeux, car on traverse des paysages variés malgré la faible distance totale.

Le trajet est en plus ponctué de fermes-auberges typiquement vosgiennes. Vous pourrez vous y restaurer dans une ambiance chaleureuse « à la bonne franquette » ! Les fermes étant toujours en activité, on y goûte des produits frais élaborés sur place, qui constituent le repas marcaire. Soupe, tourte à la viande, pommes de terre, Munster et fromage blanc au kirsch sont les incontournables, avec la tarte aux myrtilles qui complète le repas en été ! Idéal pour reprendre des forces avant de continuer la route !

Du Haut Koenigsbourg à la route des Crêtes - Hohneck
La Route des Crêtes au cœur des Ballons des Vosges

 

  • Lacs, forêts et tourbières

La route des crêtes débute au-dessus de Sainte Marie-aux-Mines et descend jusqu’aux hauteurs de Cernay. Jusqu’au col de la Schlucht, on se perd au milieu de la forêt de hêtres, de sapins et d’épicéas. La vue se dégage ensuite peu à peu et l’on aperçoit en contrebas de nombreux lacs, dont le lac de Gérardmer. Il y aussi le lac blanc, le lac vert, ou encore le lac noir !

La route plonge ensuite dans des paysages de tourbières. De petites aires sont aménagées en bord de route pour les départs de balades. Si vous aimez marcher, il y a de quoi faire !

Faites une halte au Hohneck, le 3e sommet des Vosges, qui offre une magnifique vue panoramique. Fin mai, quelques plaques de neige éclairaient encore le versant nord. On aperçoit aussi les différents ballons des Vosges, qui ont donné son nom au parc naturel régional.

Du Haut Koenigsbourg à la route des Crêtes - lac de Gérardmer
Lac de Gérardmer

Du Haut Koenigsbourg à la route des Crêtes - neige au Hohneck

Du Haut Koenigsbourg à la route des Crêtes - sommet du Hohneck

 

  • En route vers le Grand ballon

La route traverse ensuite une alternance de bois et de prairies vallonnées jusqu’au Markstein, l’une des plus grandes stations de ski vosgiennes. En été aussi de nombreuses activités de plein air sont proposées. Vous pourrez choisir entre la randonnée, le VTT, le mini-golf, la luge sur rails ou même le vol libre et le parapente !

Voici les deux versions du refuge du Markstein, au printemps entouré des prairies jaunes, et en hiver, encerclé de neige fraîche. La route entre le Markstein et le Grand Ballon est utilisée en hiver comme piste de ski de fond : un régal pour les yeux !

Du Haut Koenigsbourg à la route des Crêtes - la ferme du Markstein en été
Version printemps
Du Haut Koenigsbourg à la route des Crêtes - la ferme du Markstein en hiver
Version hiver !

 

La dernière étape de la route des crêtes est le Grand Ballon, le plus haut sommet des Vosges, qui domine la plaine d’Alsace du haut de ses 1 424 mètres. Par temps clair, on peut même apercevoir les Alpes !

La route redescend ensuite vers Cernay, en passant par le Vieil Armand ou Hartsmannswillerkopf (je vous fais grâce de la prononciation, seuls les Alsaciens maîtrisent 😉 ). Ce mémorial a été érigé en mémoire des soldats français et allemands tombés pendant la première guerre mondiale sur ce lieu de bataille. Un endroit stratégique à l’époque, à la frontière entre les deux pays, et aujourd’hui hautement symbolique.

Du Haut Koenigsbourg à la route des Crêtes - le Grand Ballon
Le Grand ballon, le toit de l’Alsace !

 

 

 

CONSEILS PRATIQUES

 

 

 

  • Informations pratiques

Château du Haut-Koenigsbourg : ouvert de 9h15 à 18h (attention, les horaires varient en fonction des saisons)- 9€ (tarif réduit : 7€) – gratuit pour les détenteurs de la carte annuelle Museum Pass.

 

  • Comment y aller ?

Le Haut-Koenigsbourg se trouve à 35 min en voiture de Colmar et à 50 min de Strasbourg. Une navette (bus n°500) part de la gare SNCF de Sélestat. Elle part toutes les heures à partir de 9h25 (toutes les ’25). L’aller coûte 2,50€ et permet d’avoir une réduction sur le tarif d’entrée au château (7€ au lieu de 9€).

L’accès à la route des Crêtes peut se faire par Sainte Marie-aux-Mines (1h de Strasbourg, 50 min de Colmar) ou à Cernay (à 25 min de Mulhouse).

 

  • Organiser son temps

La visite du Château du Haut-Koenigsbourg dure environ 2h. Parcourir la Route des Crêtes de Sainte Marie-aux-Mines à Cernay prend deux bonnes heures, donc comptez au minimum trois heures avec les arrêts.

 

  • Explorer les alentours

Bergheim (à 15 min du Haut-Koenigsbourg) : ce petit village typiquement alsacien est plein de couleurs et entouré de vieux remparts. Une jolie halte bien moins touristique que ses voisins très célèbres.

Ribeauvillé (à 20 min) : Ribeauvillé est connu pour son spectaculaire marché de Noël médiéval dont je vous parlais fin décembre. Mais le village vaut le détour à toutes les saisons !

Colmar (à 35 min) : la préfecture du Haut-Rhin possède un charme que peu d’autres villes ont. Vous pourrez découvrir son centre-ville piéton digne d’une carte postale, avec des maisons à colombages plus colorées les unes que les autres, et la Petite Venise traversée par une rivière. Retrouvez sur le blog 6 idées pour visiter Colmar en un jour !

 

  • Que ramener de la Route des Crêtes ?

De petites cabanes sont installées au bord de la route et proposent des spécialités des producteurs de la région. Vous trouverez ainsi du munster, des tartes aux myrtilles (en été), ou encore du vin. Il est également possible d’acheter ces produits dans les fermes-auberges présentes sur le parcours.

 

Si vous aussi vous utilisez Pinterest, suivez-moi sur ce réseau: La Marinière en Voyage – et n’oubliez pas d’épingler cet article pour le retrouver facilement !

L'Alsace, du Haut Koenigsbourg à la Route des Crêtes
Épinglez-moi !

4 Replies to “Du Haut-Koenigsbourg à la Route des Crêtes”

  1. kikimagtravel dit : Répondre

    Encore une fois tu me donnes envie de venir en Alsace. Entre tes jolis villages et ces jolis horizons, l’Alsace fait indéniablement partie de ma Wish-List! Tu as toujours les bons arguments pour nous donner envie de venir …. va falloir que je m’y penche !!

    1. Contente de réussir à trouver les bons arguments 😉 j’espère te donner le déclic le plus vite possible héhé !

  2. Nous confirmons, l’Alsace est une si belle région. Ces endroits sont aussi parfaits pour les visites en famille ; à Haut-Koenigsbourg par exemple, nos filles cherchaient le rouet de Belle au Bois Dormant…

    1. Oui, il y a tellement de choses à découvrir !
      Ça ne m’étonne pas, c’est vraiment un lieu parfait pour tous les enfants, et même les grands ! 🙂

Laisser un commentaire