10 lieux méconnus à découvrir à Toulouse

Toulouse - façades en brique de la rue Croix-Baragnon

Découvrir Toulouse, c’est se balader et flâner dans les rues, pousser la porte d’une jolie boutique qui nous intrigue, lever les yeux pour admirer les façades en brique et les balcons en fer forgé… Après avoir visité ensemble les cinq incontournables de la ville rose, je vous invite aujourd’hui à vous laisser surprendre au détour d’une rue. Je vous emmène découvrir 10 lieux moins connus des touristes mais qui méritent amplement le détour !

 

 

1. L’INTÉRIEUR DU CAPITOLE

 

Comme pour la dernière balade à travers Toulouse, commençons sur la place du Capitole, au cœur de la ville. Vous pourrez d’ailleurs suivre les deux itinéraires en parallèle, ils se complètent très bien.

Tout le monde s’arrête sur cette place symbole de la ville rose, mais peu de gens franchissent l’enceinte du Capitole. Et pourtant, c’est l’un des plus beaux endroits de Toulouse ! La cour Henri IV par laquelle on entre est un bijou d’architecture toulousaine avec ses jolies arcades.

Au fond de la cour à gauche, un escalier majestueux vous emmènera jusqu’aux salles du premier étage. C’est un véritable palais, avec ses parquets, ses boiseries et ses peintures murales. La salle d’apparat, nommée « salle des Illustres », rappelle un peu le faste de Versailles avec ses 60 mètres de long. De hautes colonnes de marbre soutiennent un magnifique plafond peint retraçant l’histoire de Toulouse.

Il serait donc bien dommage de ne pas rentrer dans cet édifice si mythique de Toulouse, qui abrite aujourd’hui la mairie et l’opéra. Et bonne nouvelle pour les amoureux toulousains, la salle des Illustres est actuellement la salle des mariages !

Capitole de Toulouse - cour Henri IV

Capitole de Toulouse - Salle des illustres

 

 

2. LE CENTRE HISTORIQUE

 

Depuis la place du Capitole, empruntez la charmante rue Saint-Rome et baladez-vous dans les rues perpendiculaires qui forment le centre historique. Ces rues piétonnes que l’on devine chargées d’histoire valent vraiment le détour. Parfois étroites, elles sont éclairées par l’alternance de façades ocres et orangées, ce qui leur donne une atmosphère chaleureuse et accueillante. Vous remarquerez aussi des vestiges des siècles précédents avec de vieux colombages ou des tourelles qui dépassent au sommet d’un toit…

Vous trouverez dans le quartier une multitude de jolies boutiques de mode et de salons de thé pour flâner un peu. Pour faire une pause, je vous conseille de vous rendre au 4 rue Baronie, où se trouve le salon de thé Le Petit Magre. C’est un lieu chaleureux avec une jolie déco pour siroter une boisson et goûter à l’une des délicieuses pâtisseries proposées avant de reprendre la visite de Toulouse.

Toulouse - quartier des marchands

Toulouse - Rue Saint Rome

 

 

3. L’HÔTEL D’ASSEZAT ET LA FONDATION BEMBERG

 

Moins connu que le célèbre musée des Augustins, il est lui aussi d’une richesse incroyable. La fondation se trouve dans l’hôtel d’Assézat, l’un des plus beaux hôtels particuliers de Toulouse. N’hésitez pas à rentrer dans la cour même si vous ne souhaitez pas visiter le musée. Ce magnifique hôtel particulier a été construit en 1555 pour Pierre d’Assézat, un riche négociant qui avait fait fortune dans l’or bleu de Toulouse : le pastel. Couleur à mi chemin entre la lavande et le bleu ciel, elle est extraite des feuilles d’une plante cultivée autour de Toulouse. Aujourd’hui, le pastel est encore utilisé pour les vertus dermatologiques de son huile.

Les collections de la fondation Bemberg s’étendent du XVe au début du XXe siècle. Les œuvres les plus anciennes sont exposées dans des salles décorées comme un riche appartement, avec les tapisseries et le mobilier d’époque. Chaque salle a un thème : une salle est consacrée à Venise, une autre aux reliures, une autre encore à une galerie de portraits.

C’est vraiment le cadre et la diversité des œuvres qui donnent du charme à ce musée incroyablement riche. De très grands noms de chaque époque y sont exposés : Cranach, Vigée le Brun, Monet, Renoir, Picasso…

Toulouse - salle bleue de la Fondation Bemberg

Toulouse - cour de la Fondation Bemberg

Toulouse - salle rouge de la Fondation Bemberg

 

 

4. PLACE DE LA TRINITÉ 

 

Continuez ensuite dans la rue des Marchands, en face de l’hôtel d’Assézat. Jetez aussi un coup d’œil à l’atypique façade de l’hôtel des Cariatides, au début de la rue : elle est recouverte de magnifiques statues.
Au bout de la rue des Marchands, vous arriverez sur la place de la Trinité, qui est pour moi l’une des plus belles places de Toulouse. De forme triangulaire, elle est ornée en son centre d’une très belle fontaine. Les façades qui l’entourent sont typiques de l’architecture toulousaine, avec également un oriel et de beaux balcons en fer forgé. C’est un endroit calme et préservé en comparaison avec d’autres places très passantes.

Toulouse - rue des marchands

Toulouse - Fontaine de la place de la Trinité

Toulouse - Façades de la place de la Trinité

Toulouse - balcon de la place de la Trinité

Toulouse - Oriel de la place de la Trinité

Toulouse - Statue de la place de la Trinité

 

 

5. RUE CROIX-BARAGNON ET PLACE SAINT ETIENNE 

 

Continuez ensuite dans la rue de la Trinité et traversez la grande artère pour prendre la rue Croix-Baragnon.

Cette rue étroite est aussi l’une des plus authentiques de Toulouse. Elle mène à la place Saint Etienne, dont la cathédrale mérite le détour. Admirez les balcons en fer forgé et les façades colorées de la rue, le camaïeu d’orange est superbe !

Puis revenez sur vos pas jusqu’au croisement de la rue des Arts, où vous attend une vieille maison à colombages. Empruntez cette rue et continuez tout droit jusqu’à la rue de la Pomme. Sur votre chemin, vous croiserez le musée des Augustins, l’un des incontournables de la ville rose. Vous pouvez retrouver la description et les photos du musée dans mon précédent article sur Toulouse.

Toulouse - Place St Etienne

Toulouse - Rue Croix-Baragnon

Toulouse - façade à colombages de la rue Croix-Baragnon

Toulouse - ruelle de la vieille ville Toulouse - porte bleu pastel

Toulouse - façades de la rue Croix-Baragnon

Toulouse - rue des arts

 

 

6. PLACE SAINT GEORGES

 

Prenez à droite dans la rue de la Pomme pour arriver place St Georges.
C’est le lieu de retrouvailles des Toulousains par excellence ! Cette jolie place carrée accueille toute la journée et en soirée des habitués qui aiment s’installer en terrasse pour déjeuner ou boire un verre. Un endroit très sympa pour se (re)poser et faire comme les locaux !

10 lieux moins connus à voir à Toulouse - Place Saint Georges

 

 

7. RUE SAINT ANTOINE DU T 

 

Reliant la place Saint Georges à la place Wilson, la rue Saint Antoine du T compte parmi les plus jolies de Toulouse. Elle est bordée de hauts immeubles aux façades majestueuses. Le curieux nom de la rue vient en fait de l’ancien monastère de Saint-Antoine qui se trouvait là au Moyen-Âge, et dont les moines portaient une croix en forme de T sur leurs habits… Aujourd’hui, la rue abrite de nombreuses boutiques de mode et de très beaux appartements.

 

 

Voici à présent trois autres lieux qui valent également le détour. Ils sont situés à quelques minutes en métro du centre-ville, et sont même très facilement accessibles à vélo. C’est d’ailleurs le meilleur moyen de visiter la ville !

 

8. LE JARDIN JAPONAIS DE COMPANS CAFFARELLI

 

Au milieu du jardin public de Compans Caffarelli se trouve un jardin japonais très mignon, qui offre un peu de calme et d’exotisme au milieu de l’effervescence de la ville. Entouré d’un mur d’enceinte typique, il abrite le pavillon de thé, un petit pont rouge, un étang avec des carpes et un bel ensemble de végétaux. La mise en scène est parfaite et invite au dépaysement.

10 lieux moins connus à voir à Toulouse - le pont rouge du jardin japonais

10 lieux moins connus à voir à Toulouse - le jardin japonais

 

 

9. LES CANAUX TOULOUSAINS 

 

Juste à côté du jardin japonais, le célèbre canal du Midi est le lieu favori des sportifs toulousains. La balade au bord de l’eau est sympathique, mais je vous conseille plutôt de prendre un vélo pour pouvoir aller plus loin et vous évader en dehors de la ville. On arrive très vite dans des zones calmes où les paysages sont très beaux. Le canal est d’ailleurs classé au patrimoine mondial de l’Unesco !

Long de 241 kilomètres, le canal du Midi relie Toulouse à la Méditerranée. C’est l’un des plus anciens canaux européens encore en fonctionnement (il a été construit sous Louis XIV). Avec un peu de temps et de motivation, vous pourrez ainsi rejoindre la magnifique cité de Carcassonne, et même Béziers !

10 lieux moins connus à voir à Toulouse - canal du midi

Le canal de Brienne est quant à lui beaucoup plus court et moins connu que son double. Il est aussi plus secret et offre une jolie promenade entre la Place Saint Pierre et le port de l’Embouchure. Vous pourrez d’ailleurs rejoindre les quais de la Garonne qui font partie des « 5 incontournables » de Toulouse.

10 lieux moins connus à voir à Toulouse - canal de Brienne

 

 

10. LE MUSÉE DES ABATTOIRS

 

Centre d’art moderne et contemporain au nom quelque peu sinistre, c’est l’un des plus beaux lieux d’exposition de la ville. Il est situé sur la rive gauche de la Garonne. L’intérieur est très beau, avec une grande salle en briques rehaussée d’arcades qui peut accueillir des œuvres monumentales. Le musée abrite des collections de grands artistes modernes, mais aussi des fonds contemporains et des lieux de création. A l’extérieur, vous pourrez également vous balader dans le jardin Raymond IV attenant, qui offre une jolie vue sur la Garonne. Vous aurez aussi accès à la passerelle de la Viguerie qui longe la rive gauche du fleuve entre le pont des Catalans et le très beau pont Saint Pierre.

 

Toulouse - intérieur du musée des Abattoirs

 

 

CONSEILS PRATIQUES

 

  • Infos pratiques

-Capitole : entrée gratuite

-Jardin japonais : entrée gratuite

-Fondation Bemberg : entrée 8€ (tarif réduit : 5€). Horaires : 10h-12h30 13h30-18h, nocturne le jeudi, fermé le lundi. http://www.fondation-bemberg.fr

-Musée des Abattoirs : entrée 7€ (tarif réduit : 4€). Horaires : 12h-18h, nocturne le jeudi, fermé le lundi et le mardi. http://www.lesabattoirs.org/

A savoir : Chaque premier dimanche du mois, les musées de la ville sont gratuits pour tous.

 

  • Comment y aller ?

Toulouse est à 1h de vol de Paris et à 4h en TGV.

La compagnie EasyJet permet de relier Toulouse à d’autres grandes villes à moindre coût (Paris, Lille, Lyon, Nantes, Nice). Un bon plan, Toulouse n’étant pas bien desservie par les lignes de train grande vitesse.

 

  • Se déplacer à Toulouse

Le centre-ville étant majoritairement piéton et les distances courtes, il est plus agréable de s’y balader à pied. Pour les trois autres lieux un peu plus éloignés (mais tout à fait faisables à pied), le vélo reste la meilleure solution. Il y a des « Vélô Toulouse » un peu partout en ville.

Les deux lignes de métro permettent également de se rendre à un point particulier plus rapidement. Voici les stations correspondant aux 10 lieux proposés dans l’article :

-Capitole, quartier des marchands : métro Capitole (ligne A)

-Fondation Bemberg, Place de la Trinité et Rue Croix-Baragnon : métro Esquirol (ligne A)

-Place St Etienne et rue Saint Antoine du T : métro Capitole (ligne A)

-Jardin japonais, canal du midi et canal de Brienne : métro Compans Caffarelli (ligne B)

-Musée des Abattoirs : métro Saint Cyprien (ligne A)

 

  • Temps de visite

3 jours permettent d’avoir un bon premier aperçu de la ville rose. Cela vous permettra de profiter des cinq incontournables et des dix lieux proposés dans cet article sans trop vous presser.

Si vous ne pouvez faire qu’un passage éclair d’une journée, privilégiez le parcours des cinq incontournables. Se balader entre ces cinq lieux permet quand même de profiter des jolies ruelles et d’explorer la ville à sa guise.

 

  • Que ramener de Toulouse ?

Je vous avais donné dans le précédent article sur Toulouse le nom de deux jolies boutiques où vous pourrez trouver une ribambelle de souvenirs typiques et authentiques. Elles sont situées dans le centre historique, à deux pas des lieux que je vous ai fait découvrir.

Juste à droite de la fondation Bemberg, Terre de Pastel propose de jolis produits autour de la couleur du pastel, qui est une véritable institution à Toulouse. Vous y trouverez des petits cadeaux, des produits de beauté et du linge de maison – Place d’Assézat.

Pour ceux qui préfèrent les gourmandises, le « Paradis Gourmand » propose des confiseries à base de violette de Toulouse, mais aussi des chocolats, bonbons, nougats et des cachous Lajaunie, spécialité locale de petites pastilles à la réglisse qui existent depuis près de 140 ans ! – 45 rue des Tourneurs.

4 Replies to “10 lieux méconnus à découvrir à Toulouse”

  1. Tes photos de Toulouse sont magnifiques! Vraiment de très beaux clichés! Je valide carrément le quartier historique! Une ville pleine de couleurs. Je me sens chanceuse de l’avoir à seulement deux heures de route de chez moi hihi 🙂

    1. Merci beaucoup Kiki ! La ville facilite bien les choses aux photographes avec ses jolies couleurs 🙂 C’est vrai qu’il y a plein de choses à faire à Toulouse, tu as de la chance de l’avoir à deux heures de route ! Mais tu as aussi Montpellier pas très loin, c’est pas mal non plus !

  2. Jolies photos !
    Par contre la place du Capitole ce n’est pas vraiment un lieu méconnu ^^ Ou alors tu avais une autre idée en tête avec ce titre 😛

    1. Merci Azylis !
      Ce n’est pas la place du capitole (qui est dans les 5 incontournables), mais bien le Capitole lui-même, avec son intérieur que peu de gens visitent 😉

Laisser un commentaire