Explorer les Calanques de Piana en Corse

Calanques de Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

Les Calanques de Piana étaient l’un des mes rêves corses, avec la merveilleuse ville perchée de Bonifacio. Situées à deux heures au nord d’Ajaccio, elles font partie de la Corse du Sud, bien qu’étant géographiquement plus proches du nord. Leurs falaises rougeoyantes sont classées au Patrimoine mondial de l’Unesco et célèbres pour le cœur parfait creusé dans une paroi rocheuse. Au pied des calanques se cache aussi une autre merveille de la nature : la réserve naturelle de Scandola.

On peut découvrir les Calanques de Piana de nombreuses façons : par la route, par la mer, à pied… Je vous emmène donc explorer ces différentes possibilités en espérant vous inspirer si vous prévoyez prochainement un séjour en Corse ! Êtes-vous prêts à en voir de toutes les couleurs ? C’est parti !

 

 

 

LA ROUTE DES CALANQUES DE PIANA

 

 

C’est généralement par la route que l’on découvre en premier les somptueuses calanques de Piana. La départementale D81 qui relie le petit village de Piana à la ville de Porto est la route de toutes les merveilles. Le lieu de rencontre du porphyre flamboyant et du bleu azur de la Méditerranée… La route serpente à travers les crêtes hérissées et les canyons abrupts, dans lesquels on devine des formes étonnantes. Tortue, évêque, mariée, chien et autres évocations sont à découvrir si vous observez bien. Et bien sûr, le fameux cœur des calanques de Piana, connu dans le monde entier. C’est la toute première forme à découvrir, sur la gauche en venant de Piana. Impossible de le manquer !

Calanques de Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

 

Selon la légende, les calanques auraient été déchiquetées par Satan lui-même, en amoureux déçu qui voulut se venger en rendant l’endroit invivable ! Maupassant décrit d’ailleurs très bien ces falaises tourmentées par les forces de la nature :

« C’étaient des pics, des colonnes, des clochetons, des figures surprenantes modelées par le temps, le vent rongeur et la brume de mer. Hauts jusqu’à trois cent mètres, minces, ronds, tordus, crochus, difformes, imprévus, fantastiques, ces surprenants rochers semblaient des arbres, des plantes, des bêtes, des monuments, des hommes, des moines en robe, des diables cornus, des oiseaux démesurés, tout un peuple monstrueux, une ménagerie de cauchemar pétrifié par le vouloir de quelque Dieu extravagant »

Au coucher du soleil, les calanques s’embrasent et donnent lieu à un spectacle qui devrait vous marquer longtemps…

Calanques de Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage
Mille formes apparaissent si on laisse libre court à l’imagination…

Calanques de Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

 

  • Conseils pratiques pour la route des Calanques de Piana

Je vous conseille d’emprunter la route des calanques au moins deux fois. Un peu avant le coucher du soleil, et une seconde fois sous la lumière du matin. On ne se lasse pas de la parcourir et les tons sont vraiment différents au fil de la journée. Mais si vous n’avez pas la possibilité de faire un aller-retour, privilégiez à tout prix le coucher du soleil, quand les falaises s’embrasent littéralement, c’est un moment de pure magie, à ne pas manquer !

La route fait environ 9 kilomètres (dont 4 superbes kilomètres). Comptez au moins 30 min à les parcourir, plus en haute saison. Attention cependant, la départementale est très étroite et sinueuse, et la circulation est donc difficile. Notamment car les bus et camions n’y sont pas totalement interdits, donc soyez vigilants pour la conduite. Il est possible de s’arrêter à de rares endroits sur le bas-côté, mais uniquement en basse saison. Cela vaut pourtant le coup de descendre de voiture quelques instants pour admirer le paysage, à couper le souffle.

Calanques de Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

Calanques de Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

LES VILLAGES DE PIANA ET PORTO

 

 

  • Piana

Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

 

A l’entrée des Calanques se trouve le village de Piana, classé parmi les plus beaux villages de France. Il doit cependant ce titre à son cadre extraordinaire plutôt qu’au village en lui-même, même s’il n’est pas désagréable de s’y balader.

A travers ses ruelles, vous découvrirez quelques jolies maisons en pierre locale, aussi oranges que les calanques ! Piana est aussi composé de petites maisons blanches qui tranchent avec la couleur de la mer qui l’entoure.

La vue sur le village et les calanques en arrière-plan vaut vraiment le détour. Pour cela, rendez-vous à l’entrée de Piana lorsque vous arrivez d’Ajaccio.

 

Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

 

  • Porto

Niché au creux d’une vallée abrupte, Porto est le point de départ des bateaux à destination des calanques et de la réserve de Scandola. La ville n’a pas d’intérêt en dehors de sa jolie tour génoise qui offre un panorama époustouflant sur le golfe de Porto, mais est idéalement située pour découvrir la région des calanques de Piana.

Le golfe de Porto - Blog La Marinière en Voyage

Le golfe de Porto - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

LES CALANQUES DE PIANA ET LA RÉSERVE DE SCANDOLA EN BATEAU

 

 

Le bateau est la seule manière de découvrir la réserve naturelle de Scandola, très protégée. Il est interdit d’y accéder par la terre, d’y accoster, d’y plonger. Seule une toute petite partie est accessible aux bateaux touristiques, qui, par leur nombre, affectent forcément le fabuleux éco-système pour lequel elle est connue. Sa faune et sa flore, aussi bien terrestres que sous-marines, en font l’une des plus belles réserves au monde !

La balade en bateau permet de découvrir des paysages assez extraordinaires : les massifs de roche rouge sont parsemés de trous, de végétation, d’orgues basaltiques et de formations volcaniques de couleurs très variées, qui ne sont d’ailleurs pas sans rappeler celles du sud la Grande Terre en Nouvelle Calédonie. Les roches donnent parfois l’impression qu’un peintre un peu fou est passé par là et a jeté sauvagement des pots de peinture sur les falaises ! Côté mer, l’eau est d’un turquoise transparent magique et flanquée d’îlots rocailleux où viennent se réfugier les nombreux oiseaux de la réserve.

Réserve de Scandola - Blog La Marinière en Voyage

Réserve de Scandola - Blog La Marinière en Voyage

Girolata en Corse - Blog La Marinière en Voyage

 

La balade permet aussi de faire un arrêt à Girolata, petit village de pêcheurs isolé du reste du monde. Si le cadre est merveilleux, le village n’est plus très authentique puisque les quelques habitants qui y résident à l’année sont envahis quotidiennement par des milliers de touristes arrivés en bateau. Mais son charme réside aussi dans sa situation reculée : il faut 30 min de bateau ou 2h de randonnée pour y accéder…

Girolata en Corse - Blog La Marinière en Voyage

Girolata en Corse - Blog La Marinière en Voyage

Girolata en Corse - Blog La Marinière en Voyage

 

Il est ensuite possible de prolonger l’excursion du côté des calanques de Piana. Les falaises observées depuis la route sont tout aussi impressionnantes vues de la mer. Certains petits bateaux arrivent même à se faufiler dans les jolies grottes étoilées (vous verrez pourquoi…) où le rouge des parois contraste avec l’eau turquoise. En découvrant certaines criques, on peut imaginer que le paradis existe vraiment sur terre…

Réserve de Scandola - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

RANDONNÉE AU CAPO ROSSO

 

 

Dernière option pour explorer les calanques de Piana : la randonnée. Plusieurs sentiers sont possibles, mais je vous emmène cette fois faire une superbe balade en bord de mer, à l’assaut du Capo Rosso. C’est d’ailleurs la pointe la plus occidentale de la Corse ! La balade dure environ 3h, avec une seule difficulté (montée abrupte) sur la toute fin du parcours. Elle est accessible à tout le monde, mais il faut juste penser à s’équiper de chaussures de randonnée et d’eau car il n’y a pas du tout d’ombre.

J’ai adoré cette randonnée qui offre des vues magnifiques tout au long du parcours. Dès le départ, la tour génoise de Turghiu qui domine le Capo Rosso (« cap rouge ») est en ligne de mire. C’est l’une des nombreuses tours de guet génoises sur le littoral corse, qui surplombe la Méditerranée du haut de ses 330 mètres depuis 1608 ! Ce sera aussi le point d’orgue de votre randonnée !

Capo Rosso - Blog La Marinière en Voyage

Calanques de Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

Capo Rosso - Blog La Marinière en Voyage

Calanques de Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

 

Le chemin serpente sur les flancs du Capo Rosso entre des esplanades de végétation basse, parfois ponctuées d’anciennes bergeries. Les couleurs contrastent entre le cap rouge (qui porte bien son nom) et le bleu profond de la mer. En contrebas, les calanques échancrées qui s’avancent dans la mer laissent entrevoir des criques bleu turquoise malheureusement inaccessibles…

Le panorama depuis le sommet ne se découvre qu’à la toute fin ! Mais il est sans doute encore plus beau car inespéré après quelques dizaines de minutes de raide montée. Au nord s’étend le somptueux golfe de Porto et ses calanques, et au sud, le golfe de Sagone. Vous pourrez même grimper au sommet de la tour par un escalier digne de châteaux hantés.

Une fois la randonnée terminée, n’hésitez pas à continuer la route un peu plus loin pour aller vous détendre sur la très belle plage d’Arone.

Calanques de Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

Capo Rosso - Blog La Marinière en Voyage

Calanques de Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

 

 

Si vous venez découvrir les calanques de Piana au cours d’un voyage en Corse du Sud, je vous invite à consulter mon Itinéraire pour visiter la Corse du Sud en 1 semaine ! Vous y trouverez tous les incontournables à ne pas manquer et mes conseils pour organiser votre séjour !

 

CONSEILS PRATIQUES POUR EXPLORER LES CALANQUES DE PIANA

 

  • Comment venir jusqu’aux Calanques de Piana ?

Porto se trouve à 1h45 au nord d’Ajaccio, et les calanques à 15 min de Porto (1h30 d’Ajaccio) en voiture. Depuis Ajaccio, de nombreux vols et liaisons maritimes permettent de venir depuis le continent.

Routes corses - Blog La Marinière en Voyage

 

  • Organiser son temps

Comptez deux jours pour explorer les calanques, la réserve de Scandola (une demi-journée en bateau), Piana et les plages alentour. La randonnée prend une demi-journée.

Si vous ne faites que passer dans la région (c’est dommage !), ne manquez surtout pas la route D81 au coucher du soleil.

 

  • Informations pratiques

Circuit des falaises (D81) :  une carte est disponible à l’office de tourisme de Porto/Piana avec la localisation des différentes formes à observer dans les falaises.

Sortie en bateau dans la réserve de Scandola : plusieurs compagnies proposent cette sortie (plus ou moins longue si elle comprend ou non les calanques de Piana) pour sensiblement les mêmes tarifs (50€ par personne pour la sortie complète à la demi-journée). Les différences se feront notamment sur le type de bateau (préférez les semi-rigides ou les bateaux électriques pour une meilleure expérience). Et pensez à réserver, surtout en pleine saison !

Randonnée au Capo Rosso : départ du parking du Capo Rosso sur la D824 en venant de Piana. Environ 3h (500m de dénivelé) – voir circuit précis

 

  • Que faire aux alentours ?

Cargèse (à 25 min de Piana): ancienne colonie grecque, la cité possède un calme et une douceur de vivre bien agréables. Les murs blancs de ses maisons donneraient presque l’impression d’être en Grèce. Juste à côté, les plages de Cargèse et de Sagone sont idéales pour profiter des eaux turquoise de la Méditerranée.

 

  • Que ramener des Calanques de Piana

Difficile de choisir tant il y a de bonnes choses à déguster en Corse ! La charcuterie corse reste un incontournable à ramener (coppa, figatellu…), tout comme la tomme de brebis ou le pain des morts, fabriqué début novembre.

Côté sucré, vous trouverez la gelée d’arbouse, les canistrelli et le miel de Corse, et de la myrte pour agrémenter le tout !

 

 

A suivre sur La Marinière en Voyage…

 

La découverte d’Antibes, d’Arles, de la Côte de granit rose et la fin des aventures de la Marinière en Corse du sud… Alors pour ne rien manquer, abonnez-vous à la newsletter !

 

Si vous aussi vous utilisez Pinterest, suivez-moi sur ce réseau: La Marinière en Voyage – et n’oubliez pas d’épingler cet article pour le retrouver facilement !

Explorer les Calanques de Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

7 Replies to “Explorer les Calanques de Piana en Corse”

  1. La Corse m’a laissé de magnifiques souvenirs. Elle était reste un de mes plus jolis coins traversés lors de mes vacances annuelles.
    Merci Céline.

    1. Comme je comprends ! Cette ile est merveilleuse 🙂

  2. Charlène Jiho dit : Répondre

    Je n’ai pas eu le temps de me rendre dans les calanques de Piana lors de mon séjour en Corse mais je rêve d’y retourner pour voir ces jolis paysages !

    1. Elles valent le voyage ! Et c’est clairement une bonne excuse pour revenir en Corse 😉

  3. Merci Céline. Nous y sommes allés en 2012 je crois. La Corse est magnifique et VAUT LE DETOUR, bien sûr.

    1. Elle vaut même le voyage! 😀

  4. Merci pour tes commentaires et tout le reste. Il me semble que tu es une voyageuse du tonnerre. See you later; JO
    .

Laisser un commentaire