Itinéraire pour visiter la Corse du Sud en 1 semaine

Aiguilles de Bavella (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Vous souhaitez visiter la Corse du Sud en 1 semaine mais hésitez sur le choix de votre itinéraire ? Cet article est fait pour vous ! Après vous avoir fait découvrir deux de mes deux coups de cœur, Bonifacio et les Calanques de Piana, je vous propose tous mes conseils pratiques pour préparer votre séjour d’une semaine en Corse du Sud, et vous aider à vous organiser au mieux. Il y a tant de choses à voir en Corse qu’il est parfois difficile de s’y retrouver !

J’ai souhaité vous faire découvrir toute la variété de la Corse du Sud, et vous propose donc ici un itinéraire mêlant les plus belles plages, les villes phares, mais aussi les sites historiques et les montagnes…

Une fois n’est pas coutume, je vais vous proposer les conseils pratiques en premier, puis vous trouverez le détail de l’itinéraire étape par étape.

 

 

CONSEILS PRATIQUES POUR VISITER LA CORSE DU SUD EN 1 SEMAINE

 

 

  • Quand partir en Corse du sud ?

Carte Corse du Sud - La Marinière en Voyage
Les plus beaux sites de Corse du Sud

Si, l’été, la Corse est littéralement prise d’assaut, le début et la fin de saison sont très agréables. Les mois de mai et juin et septembre sont à privilégier, avec une préférence pour septembre où la température de l’eau est parfaite ! Nous y étions tout début septembre 2019 et il y avait encore beaucoup de monde. Mais en sortant un peu des sentiers battus, notamment pour les plages, la magie opère toujours…

 

  • Comment venir en Corse du sud ?

Ajaccio et Bonifacio sont les deux principales villes d’entrée en Corse du sud. Si vous choisissez de venir en bateau, des traversées quotidiennes se font depuis Marseille, Toulon et Nice, vers Ajaccio. La traversée se fait très bien de nuit (ou en cabine, ou en passager libre pour les petits budgets : une grande pièce fermée est disponible pour ceux qui souhaitent poser leur matelas et sac de couchage).

En avion, vous aurez le choix entre Ajaccio et Bonifacio (plus précisément, Figari). Des lignes régulières (surtout en été) desservent toutes les grandes villes françaises.

 

  • Combien de temps partir en Corse du sud ?

1 semaine permet de découvrir la Corse du Sud en mode contre-la-montre, mais il faut au moins 10 jours pour vraiment en profiter. Je pense qu’un séjour d’une semaine est possible en excluant les calanques de Piana qui restent éloignées, même s’il est vraiment dommage de les rater. Mais cela peut être une bonne excuse pour revenir en Corse 😉 !

Lorsque vous préparez votre itinéraire, ne sous-estimez pas le temps de trajet ! Car les routes sont sinueuses et l’on roule doucement, d’autant plus que les paysages sont superbes. En général, on compte au minimum 1km = 1 min de trajet en moyenne.

Voici à titre indicatif un exemple d’organisation pour vraiment profiter de l’itinéraire proposé :

  • 1 journée à Ajaccio et sa région, ou une matinée pour la ville et ensuite trajet vers Sartène via Filitosa
  • 1 journée pour la région de Sartène, Filitosa, et la route vers Bonifacio
  • 1 à 2 jours à Bonifacio et alentours
  • 1 journée autour de Porto-Vecchio pour profiter des plages
  • 2 jours à la montagne, entre Bavella et le plateau du Coscione
  • 2 jours pour explorer les calanques de Piana (en comptant le temps de trajet)

 

  • Où séjourner en Corse du sud ?

La Corse du Sud se visite vraiment en itinérance et il serait dommage de s’installer à un seul endroit, car pour visiter un minimum de sites, la route serait trop longue. Vous pouvez donc prévoir de changer de logement tous les jours, ou pour plus de confort, prévoir plusieurs points de chute en fonction de l’itinéraire prévu et rayonner à partir de ceux-ci. Ajaccio, Sartène, Bonifacio, Zonza, Piana peuvent par exemple faire de très bons points de départ.

 

  • Que ramener de Corse du sud ?

Il y a tant de spécialités à déguster en Corse ! La charcuterie corse reste un incontournable à ramener (coppa, figatellu…), tout comme la tomme de brebis ou le pain des morts, fabriqué début novembre. Pour les amateurs de sucré, pensez aussi à la gelée d’arbouse, aux fameux canistrelli ou au miel de Corse. Et côté boissons, la myrte et la bière corse sont de rigueur !

 

 

 

AJACCIO, CAPITALE DE LA CORSE DU SUD

 

 

Ensoleillée et toute colorée, Ajaccio est une ville à l’image de ses cousines italiennes ou azuréennes. Mais c’est avant tout la capitale de la Corse et la patrie de Napoléon : et les rues du centre-historique ne manqueront pas de vous le rappeler ! Culte de Napoléon, drapeaux corses et affiches nationalistes fleurissent sur les murs, et c’est ce qui fait aussi leur charme…

Ajaccio (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

 

Il est très agréable de flâner dans les rues d’Ajaccio et de profiter de l’ambiance très décontractée de la ville. N’hésitez pas à vous perdre dans les ruelles pour admirer les façades et découvrir au détour de l’une d’entre elles la Maison Bonaparte. A quelques pas de là, arrêtez-vous sur la place de la cathédrale puis continuez jusqu’à la plage Saint François, très appréciable en plein centre-ville. Face à la mer se dresse aussi la citadelle du 15e siècle construite à l’époque par les Génois. Vous pouvez la contourner pour vous rendre vers le petit port Tino Rossi, où les pêcheurs déchargent chaque matin leur marchandise fraîchement récoltée.

A ne pas manquer également autour d’Ajaccio : les Îles sanguinaires, îlots rougeoyants qui ponctuent la pointe de la Parata, à quelques kilomètres seulement de la capitale corse.

Ajaccio (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Ajaccio (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Ajaccio (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Ajaccio (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

FILITOSA, LE SITE PRÉHISTORIQUE

 

 

Prenons à présent la direction du sud de la Corse, vers Propriano. En route, je vous propose un arrêt au site préhistorique de Filitosa ! J’avoue avoir été surprise de découvrir que la Corse compte en plus de ses merveilles naturelles de nombreux sites historiques. Filitosa est sans doute l’un des plus beaux, avec ses roches sculptées qui n’ont à ce jour pas encore livré tous leurs secrets.

On peut se balader à travers les 70 statues-menhirs du site, réparties sur l’oppidum fortifié, et au pied d’un immense olivier.

Et non loin de Filitosa, vous pouvez aussi continuer la route jusqu’à la plage de Cupabia, qui est parfaite pour un moment de détente…

Filitosa (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Filitosa (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

SARTÈNE, LE VILLAGE PERCHÉ

 

 

L’appellation « la plus Corse des villes corses » donnée par Prosper Mérimée fait la fierté de la ville ! Perchée en haut des collines dominant le golfe de Propriano, Sartène vaut effectivement le détour. Moins pour l’ensemble du village, un peu trop austère à mon goût, que pour la surprise des pittoresques ruelles étroites reliées par des venelles et des passerelles…

C’est en passant sous le porche de l’hôtel de ville que vous découvrirez ce quartier à l’allure moyenâgeuse peuplé d’escaliers abrupts, de venelles et de passages étroits. Cherchez par exemple le passage de Bradi, c’est l’un des plus étroits du village, ou arrêtez-vous boire un verre pour profiter de cette ambiance où le temps semble être figé…

Sartène en Corse - Blog La Marinière en Voyage

Sartène en Corse - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

BONIFACIO, JOYAU DE LA CORSE DU SUD

 

 

Direction à présent Bonifacio, la cité des falaises ! Profitez du trajet pour en prendre plein les mirettes, car la route qui relie Sartène à Bonifacio est particulièrement belle, avec des vues magnifiques sur le maquis et la mer Méditerranée.

Sans aucun doute mon coup de cœur de ce séjour en Corse, Bonifacio est unique à tout point de vue. Perchée au sommet de ses hautes falaises de calcaire, Bonifacio domine les bouches éponymes et toute l’étendue de la Méditerranée à ses pieds. Sa citadelle, le fameux escalier du Roy d’Aragon, la vieille ville pleine de charme, les superbes plages de sa région, les îles Lavezzi au large… Bonifacio est un bijou aux multiples facettes qu’il faut prendre le temps de découvrir.

C’est aussi l’occasion de découvrir la culture corse, en dégustant les différentes spécialités culinaires, ou encore en assistant à un concert de chants polyphoniques…

Je vous invite à lire mon article dédié pour connaître tous les incontournables de Bonifacio et mes conseils pratiques pour la visiter.

Que faire à Bonifacio ? Port

Que faire à Bonifacio ? Citadelle

Que faire à Bonifacio ? Escalier du Roy d'Aragon $Que faire à Bonifacio ? Falaises

 

 

 

LE GOLFE DE PORTO-VECCHIO 

 

 

Cité fortifiée, Porto-Vecchio est aujourd’hui un lieu de villégiature très prisé. En témoignent les très nombreuses boutiques implantées dans la vieille ville. Elle se visite de préférence tôt le matin pour échapper à la foule, après une montée quelque peu corsée pour y accéder.

Le charme de Porto-Vecchio réside pour moi plus dans son superbe golfe, à découvrir si possible en bateau, et par la succession de plages paradisiaques qui longent la côte entre Porto-Vecchio et Bonifacio.

Porto Vecchio (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Porto Vecchio (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Porto Vecchio (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Porto Vecchio (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Plage de Porto Vecchio (Corse) - Blog La Marinière en Voyage
Plage en solitaire dans le Golfe de Porto-Vecchio

 

 

 

LES PLUS BELLES PLAGES DE CORSE DU SUD

 

 

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de Palombaggia, Rondinara, ou Santa Giulia ? Ces plages figurent régulièrement dans le classement des plus belles plages du monde, et se situent toutes sur la route entre Bonifacio et Porto-Vecchio.

Ces rubans de sable blanc qui encerclent une mer translucide sont de véritables temples du farniente. Elles n’ont rien à envier aux plages de destinations exotiques (comme celles de Nouvelle Calédonie par exemple), si ce n’est leur calme… Car elles sont malheureusement très prisées, et particulièrement en été où les plages sont totalement bondées. Elles valent néanmoins largement le détour, tant leurs couleurs sont exceptionnelles

J’ai été séduite par la plage de Palombaggia, bordée de pins et parsemée de rochers aux formes arrondies. Prenez le temps de vous aventurer sur le sentier au sud de la plage. Il mène à Tamaricciu, l’une des cartes postales corses les plus connues !

Rondinara et Santa Giulia vous séduiront quant à elles pour leur superbe forme en arc de cercle, si caractéristique…

Plage de Palombaggia (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Plage de Palombaggia (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Plage de Palombaggia (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Plage de Palombaggia (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Plage de Palombaggia (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

LES AIGUILLES DE BAVELLA 

 

 

Prenons à présent la direction de l’Alta Rocca, et plus précisément des Aiguilles de Bavella. De Porto-Vecchio, la route grimpe fortement jusqu’à la forêt de l’Ospedale, et les températures fraîchissent. On sent que l’on arrive en montagne, même si le passage de la mer à l’altitude est étonnamment rapide !

Prenez le temps de faire un arrêt au lac de l’Ospédale : le site est particulièrement paisible, entouré de forêts et parsemé de troncs morts coupés à la base.

Lac de l'Ospedale (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Lac de l'Ospedale (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

 

Puis la route continue de grimper jusqu’au Col de Bavella, d’où l’on a la plus belle vue sur les Aiguilles de Bavella. Ces célèbres murailles de pierre entourées de pins semblent être sorties d’un décor de film tant elles dégagent une atmosphère particulière. Abruptes et austères, elles se dressent face à la mer, 1200 mètres plus bas.

N’hésitez pas à prendre un peu de hauteur en continuant au-dessus de la statue de Notre Dame des Neiges, pour admirer le panorama sur les alentours. Le col de Bavella est aussi le point de départ de nombreuses balades et randonnées, comme celle du Trou de la Bombe, la plus connue. Si vous souhaitez découvrir les montagnes corses, ou simplement profiter des nombreuses piscines naturelles de la forêt de Bavella, c’est le paradis !

Aiguilles de Bavella (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Aiguilles de Bavella (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Aiguilles de Bavella (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Aiguilles de Bavella (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

LE PLATEAU DU COSCIONE

 

 

Le plateau du Coscione n’apparaît pas forcément dans les incontournables corses que l’on lit habituellement, mais je suis ravie de l’ajouter à ma liste car il nous fait découvrir -encore- une autre facette de la Corse, celle des plateaux et des animaux sauvages. A partir de Quenza, la route pour le plateau du Coscione est en très mauvais état, ponctuée de trous et d’ornières. Il est possible d’y passer avec une petite voiture en faisant très attention, mais les quelques kilomètres sont très, très longs !

C’est sans doute le prix de ce plateau reculé, mais ô combien sauvage : c’est pour cela que l’on y vient ! Vous pourrez randonner sur plusieurs jours sur ce plateau vallonné, ou simplement en profiter quelques heures. Au programme : des cochons en liberté parfois très curieux, des chaos rocheux, des chevaux sauvages et les fameuses pozzines

Ces petits trous d’eau parsèment les plateaux verdoyants qui ne sont pas sans rappeler les paysages de steppes. Tout y est calme, et l’on croise régulièrement des animaux sauvages dont la totale liberté fait plaisir à voir. Le plateau du Coscione est un monde à part, et selon moi un incontournable pour les amoureux de nature.

Plateau du Coscione (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Plateau du Coscione (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Plateau du Coscione (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

Plateau du Coscione (Corse) - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

LES CALANQUES DE PIANA

 

 

On ne présente plus les Calanques de Piana, massifs de roches rouges classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Situées à moins de 2h au nord d’Ajaccio, elles forment la partie la plus septentrionale de la Corse du Sud. Entre le village de Piana, et la ville de Porto se trouvent l’une des plus belles routes de France, qui surplombe les calanques et s’embrase au coucher du soleil. C’est ici que vous découvrirez le fameux cœur de Piana, creusé dans la roche…

On peut découvrir la région en voiture, à pied en randonnant, et en bateau pour explorer tous les aspects de ces calanques exceptionnelles.

Porto est aussi le point de départ des excursions en bateau pour explorer la réserve naturelle de Scandola, une autre merveille de la nature classée à l’Unesco. Sanctuaire marin, végétal et ornithologique, c’est un lieu à ne manquer sous aucun prétexte pendant votre voyage en Corse…

Pour plus de détails pratiques et de photos sur ce bijou corse, je vous invite à consulter mon article dédié, qui vous aidera à explorer les Calanques de Piana.

Calanques de Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

Calanques de Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

Calanques de Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

Piana en Corse - Blog La Marinière en Voyage

Et pour plus d’informations sur chaque destination, n’hésitez pas à vous rendre sur le site Visit Corsica !

 

 

A suivre sur La Marinière en Voyage…

 

En fonction de l’actualité, je vous emmènerai prochainement découvrir d’autres coins en Bretagne et poursuivre nos explorations parisiennes… Alors pour ne rien manquer, abonnez-vous à la newsletter !

 

Si vous aussi vous utilisez Pinterest, suivez-moi sur ce réseau: La Marinière en Voyage – et n’oubliez pas d’épingler cet article pour le retrouver facilement !

5 Replies to “Itinéraire pour visiter la Corse du Sud en 1 semaine”

  1. Bonsoir Céline,

    Je te remercie d’avoir fait un article sur la Corse que je ne connais pas du tout mais ça a l’air magnifique !!!

    Je te souhaite un bon courage pour la reprise de la liberté avec modération.

    A bientôt.

    1. Merci Daniel, bon déconfinement à toi aussi !

  2. Bonjour Céline ! Fan de rando et de voyage, ces conseils sont top pour préparer notre futur voyage Corse du Sud, je trouve votre blog vraiment génial et plein d’infos utiles sur cette destination.
    Merci pour le partage.
    La Rando

    1. Merci beaucoup, ravie que cela vous aide à préparer votre voyage ! Belles découvertes et à bientôt !

      1. Merci Céline, au plaisir de te (re) lire 🙂

Laisser un commentaire