Une journée parfumée à Grasse

Une journée parfumée à Grasse

Renommée pour ses parfums, Grasse est une petite pépite chargée d’Histoire et de poésie. Avec ses couleurs et son âme d’artiste, elle est classée ville d’art et d’histoire et surplombe fièrement l’arrière-pays cannois.

Cette semaine, je vous invite à découvrir son joli centre historique qui m’a beaucoup inspirée, ainsi que l’histoire du parfum et la création des fragrances. Des champs de fleurs aux nez parfumeurs, les parfums de Grasse n’auront donc plus de secrets pour vous !

 

 

LE CENTRE HISTORIQUE DE GRASSE

 

 

Commençons à explorer Grasse par un superbe point de vue ! Rendez-vous pour cela sur le cours Honoré Cresp : la vallée de Grasse s’étend à perte de vue jusqu’à la baie de Cannes que l’on aperçoit au loin. De l’autre côté, ce sont les contreforts des Alpes et l’Estérel qui entourent la ville. La proximité de la mer et la situation à l’abri du vent a d’ailleurs eu une influence considérable sur la ville, notamment pour cultiver les fleurs ! Sans elles, Grasse ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui…

Panorama sur Grasse
Panorama sur Grasse depuis les hauteurs de la ville

Panorama sur Grasse

 

  • Les ruelles de la vieille ville

Entrons à présent dans les ruelles de la vieille ville pour percer à jour les secrets cachés de ses étroites ruelles. Empreinte de charme, Grasse a inspiré parfumeurs et écrivains, comme Patrick Süskind, qui y a passé un an avant d’écrire son célèbre roman, Le Parfum. Car à Grasse, une ambiance toute particulière règne ! Entre les artistes, les couleurs chaudes et accueillantes de ses vieux murs et les notes de parfums qui virevoltent en dehors des boutiques, les sens sont en ébullition !

Vieille ville de Grasse

Vieille ville de Grasse

Vieille ville de Grasse

 

Un circuit patrimonial a été mis en place par la ville, avec de petites plaques dorées au sol affichant l’emblème de Grasse. Elles vous guideront à travers les plus jolies rues de la ville et les boutiques des nez parfumeurs. Rendez-vous notamment sur la place aux aires et la place de la poissonnerie.

Mais n’hésitez pas non plus à vous aventurer en dehors des sentiers battus, dans les passages couverts ou dans les ruelles étroites… Car ils sont l’âme du vieux Grasse !

Vieille ville de Grasse

Place de la poissonnerie à Grasse

 

Grasse est aussi une ville chargée d’Histoire, étroitement liée aux parfums. Le lancement de la mode des gants parfumés au 16e siècle par Catherine de Médicis sonne l’avènement de la ville, qui accueillait jusqu’alors beaucoup de tanneurs. Vous verrez d’ailleurs des fontaines absolument partout à Grasse !

Puis au 19e siècle, Grasse prend à nouveau de l’ampleur avec le développement des usines de parfum. Certaines se sont même installées dans les anciens couvents dont les religieux avaient été chassés à la Révolution ! Vous verrez encore aujourd’hui les hautes cheminées qui parsèment les alentours de Grasse.

Vieille ville de Grasse

 

  • La place de la cathédrale

Au cours de votre balade, vous découvrirez aussi la jolie cathédrale Notre Dame du Puy, perchée sur sa colline. Si elle semble petite de l’extérieur, son intérieur est très étonnant ! Mi-brute, mi-baroque, la décoration saisit dès l’entrée. Ses immenses piliers inébranlables ont pourtant été léchés par les flammes, ce qui leur donne cette couleur très sombre qui caractérise la cathédrale.

Ne manquez pas les chefs d’oeuvre de Rubens et de Fragonard, et à l’extérieur, la belle tour carrée du 12e siècle qui est accolée à la cathédrale.

Vieille ville de Grasse

Vieille ville de Grasse

 

 

 

LE MUSÉE INTERNATIONAL DE LA PARFUMERIE ET SES JARDINS

 

 

  • Le MIP à Grasse

En tant que capitale mondiale, Grasse se devait de posséder un musée international de la parfumerie ! Récemment rénové et interactif, le MIP explore vraiment toutes les facettes de la parfumerie de l’Antiquité à nos jours. J’ai adoré cette escapade passionnante à travers l’Histoire de la parfumerie, agrémentée de très beaux objets de collection.

Le musée traite du parfum au sens large, en rappelant l’importance de la parfumerie dans de nombreux domaines. Car on oublie parfois que les arômes et parfums sont partout, des lessives aux yaourts ! L’industrie de la parfumerie est aujourd’hui immense, mais c’est à Grasse que sont fabriquées une grande partie des matières premières avec la présence de grossistes qui fabriquent notamment les absolus et produits de synthèse.

Grasse - Musée international de la parfumerie

 

Les collections donnent l’impression de voyager dans le temps depuis l’Antiquité, ce que j’ai beaucoup apprécié. Car le parfum a connu de nombreux rebondissements pour arriver à celui que l’on connaît aujourd’hui. A l’époque, les Egyptiens brûlaient une sorte d’encens solide pour communiquer avec les dieux, tandis que les Grecs préféraient l’huile parfumée.

Les hommes du Moyen-Âge se sont ensuite cantonnés aux plantes du jardin, qu’ils utilisaient pour un usage religieux et médical. Le pharmacien était alors aussi parfumeur ! A la Renaissance, Grasse était déjà à la pointe de la technologie avec la création des gantiers parfumeurs, puis l’invention de la distillation. Elle sera encore pionnière au 19e siècle avec l’invention de l’enfleurage à froid qui permet d’extraire la senteur des fleurs fragiles comme le jasmin et la tubéreuse de Grasse, qui ne supportent pas la chaleur…

Grasse - Musée international de la parfumerie
Champ de Jasmin

 

Même les notes de parfum telles qu’on les connait aujourd’hui sont bien différentes de celles des siècles précédents ! On est effectivement loin des senteurs très lourdes que l’on utilisait pour se parfumer et se laver en même temps… C’est d’ailleurs grâce à Marie-Antoinette qui apporta en France cette mode des notes légères ! Vous verrez d’ailleurs au musée le coffret de toilette qu’elle avait préparé pour sa fuite, c’est un bijou !

Mais le parfum actuel est aussi très différent grâce à l’arrivée de la synthèse au 20e siècle : aujourd’hui on reproduit chimiquement les odeurs, et on en invente de nouvelles : la parfumerie devient donc abstraite…

 

  • Les jardins du MIP

Le Musée de la Parfumerie possède également ses propres jardins, situés à Mouans-Sartoux. Je vous conseille d’y faire un détour pour découvrir plus concrètement toutes les senteurs à l’origine des parfums grassois… Vous pourrez vous aventurer à travers ces anciennes terres agricoles recouvertes de fleurs et de végétaux regroupés par catégorie. On y trouve notamment les trois senteurs les plus utilisées à Grasse : la rose centifolia, le jasmin et la tubéreuse.

Grasse - Musée international de la parfumerie

Grasse - Musée international de la parfumerie

 

 

 

CRÉER SON PROPRE PARFUM

 

 

  • Le studio des fragrances

Expérience ultime à Grasse, la création de son propre parfum ! Je ne peux donc que vous conseiller de réserver un atelier pour apprendre de manière ludique toutes les subtilités de la création de parfum !

J’ai effectué mon atelier dans le studio des fragrances de la maison Galimard à Grasse, qui offre une expérience très complète avec un orgue à parfums qui ferait pâlir plus d’un parfumeur ! Un vrai savoir-faire, qui serait bien difficile à maîtriser sans l’aide précieuse des parfumeurs qui animent l’atelier.

J’ai vraiment adoré l’expérience, qui permet d’appliquer concrètement toutes les choses apprises à travers la ville de Grasse, ses musées et ses jardins.

 

  • Comment créer un parfum ?

La création commence par le choix des notes de fond, déterminant ! Ce sont elles qui vont donner l’intensité au parfum et qui vont rester plusieurs heures durant lorsque les autres notes se seront envolées. Puis viennent les notes de cœur, difficiles à choisir tant elles sont nombreuses. Il faut les sélectionner avec minutie, en prenant soin de les sentir par-dessus les notes de fond déjà choisies afin qu’elles s’accordent parfaitement. Un vrai jeu d’équilibriste ! On ajoute alors progressivement les notes successives dans le bécher, ce qui donne un peu l’impression de jouer au petit chimiste ou de retourner en cours de chimie au lycée 😉 !

On choisit enfin les notes de tête, légères et virevoltantes, pour terminer le parfum en beauté. Au final, ce sont 14 notes que vous aurez mélangées, parmi la centaine de fragrances proposées sur l’orgue ! Vous pourrez bien sûr ramener votre parfum de 100mL chez vous après l’atelier, pour apprécier longtemps votre propre création.

L’atelier montre aussi à quel point la création d’un parfum équilibré et stable dans le temps est complexe. Un métier de passion que je vous invite à découvrir maintenant en partant à la rencontre des parfumeurs de niche de Grasse !

 

 

 

RENCONTRER LES PARFUMEURS DE NICHE

 

 

On oublie parfois qu’en dehors des grandes maisons grassoises comme Fragonard, Galimard ou Molinard, il existe aussi un grand nombre de parfumeurs de niche ! Installés dans leur atelier-boutique du centre historique de Grasse, ils vous dévoilent leur passion et leurs créations. J’y ai fait de très belles rencontres, et découvert des univers très différents, mais tous aussi fascinants.

Car chaque parfumeur a son histoire, que ce soit celle d’une reconversion, d’un retour aux sources ou encore d’une expatriation. Un seul point reste inchangé : la passion des senteurs. Pour les découvrir, rendez-vous dans leur boutique pour tester leurs fragrances et explorer leur univers !

Vieille ville de Grasse

 

Commençons par rendre visite à Didier Gaglewski, un nez discret qui parle avec plaisir de son processus créatif et de ses inspirations diverses. Installé entre quatre murs empreints d’histoire, il nous raconte ses origines champenoises, son ancien travail de cadre, et sa reconversion suite à une maladie qui le poussera à vivre de sa passion.

Juste à côté, Olivier Durbano nous emmène quant à lui dans l’univers merveilleux des pierres, parfums et des bijoux. Pour découvrir ses pierres-poèmes, rendez-vous dans sa superbe boutique, alliant tradition et modernité !

Dernière étape pour rencontrer Jessica September Buchanan, créatrice canadienne rayonnante qui propose des fragrances fleuries et très fraîches. Elle vous racontera à son tour l’histoire d’une passion et d’un besoin de création qui l’ont menée à Grasse.

Parfumeur de niche à Grasse

 

 

 

CONSEILS PRATIQUES POUR UNE JOURNÉE PARFUMÉE A GRASSE

 

 

  • Comment venir à Grasse ?

Grasse se trouve à 45 min à l’ouest de Nice et à 25 min de Cannes par la route.

Si vous arrivez en train, vous aurez le choix entre la gare TGV de Cannes ou la gare TER de Grasse qui rejoint Cannes et Antibes. Comptez 1h de Grasse à Nice, 2h de Cannes à Marseille, et 5h30 depuis Paris.

En avion, l’aéroport le plus proche est Nice Côte d’Azur, à 35 min de Grasse.

 

  • Se déplacer à Grasse

Le centre-ville de Grasse est petit et vous pourrez aisément le visiter à pied. Néanmoins, pour vous déplacer dans le pays de Grasse, une voiture est conseillée, notamment car les différents maisons de parfums sont situées en dehors du centre historique.

Le bus n°600 reliant Cannes à Grasse peut également pallier à la voiture pour visiter le studio des fragrances Galimard.

 

  • Organiser son temps

Une journée permet de découvrir Grasse, son centre historique et les différents acteurs du parfum. Il faut cependant prévoir plusieurs jours pour découvrir le pays de Grasse, ses villages et sa nature.

Comptez 1h30 pour la découverte du Musée international de la Parfumerie et 1h pour ses jardins (situés ailleurs que le musée). L’atelier de création de parfum dure quant à lui entre 1h30 et 2h.

 

  • Informations pratiques

Musée International de la Parfumerie (MIP) : tous les jours de 10h à 19h de mai à septembre, 10h à 17h30 le reste de l’année – 4€ (tarif réduit 2€, gratuit pour les moins de 18 ans). Demi-tarif sur présentation du ticket des jardins du MIP datant de moins de 7 jours.

Jardins du MIP : tous les jours de 10h à 19h de mai à août, 10h à 17h30 en avril et de septembre à novembre. Fermé de décembre à mars inclus – 4€ (tarif réduit 2€, gratuit pour les moins de 18 ans). Demi-tarif sur présentation du ticket du MIP datant de moins de 7 jours.

Attention, les jardins se situent à Mouans-Sartoux, et le musée à Grasse !

Studio des Fragrances Galimard : des ateliers ont lieu tous les jours à 10h, 14h et 16h. 53€ (43€ pour les moins de 15 ans et 10€ pour les accompagnants). Consultez le site pour les jours d’ouverture, qui peuvent changer en basse saison.

 

  • Où déjeuner à Grasse ?

A Grasse, les senteurs se retrouvent jusque dans les assiettes ! Je vous conseille notamment de découvrir le restaurant Lougolin, au hameau de Plascassier. Dans un cadre enchanteur avec vue sur la vallée de Grasse jusqu’à la baie de Cannes, vous pourrez ainsi déguster des saveurs régionales, toujours fraîches et élégantes. Une excellente adresse aux portes de Grasse.

 

  • Que ramener de Grasse ?

Du parfum bien sûr ! Outre les maisons grassoises incontournables (Fragonard, Molinard, Galimard…), vous pourrez découvrir les senteurs créées par les parfumeurs de niche du Vieux Grasse. Rendez-vous par exemple chez Didier, Olivier ou Jessica – rue de l’Oratoire et place aux Aires.

Et pour les gourmands, vous pourrez craquer pour la fougassette (fougasse sucrée à base de fleurs d’oranger), ou pour les fleurs cristallisées de la confiserie Florian ! – 3 rue Jean Ossola

Grasse - confiserie Florian

 

  • Que faire aux alentours de Grasse ?

Les villages perchés du pays de Grasse (à 15 min) : de jolies pierres, des ruelles calmes idéales pour flâner et un point de vue incomparable sur le pays de Grasse. C’est la promesse des jolis villages perchés autour de Grasse. Cabris, Spéracèdes, Saint Cézaire sur Siagne… Le choix est large !

Antibes (à 30 min) : Antibes a tout pour plaire avec sa vieille ville postée au bord de la Méditerranée, son immense port de plaisance et son âme d’artiste. Je vous emmène la visiter dans quelques semaines sur le blog !

Nice (à 40 min) : capitale de la Côte d’Azur, on ne présente plus Nice ! Je vous invite donc à venir avec moi pour visiter Nice en un week-end à travers 10 incontournables.

 

 

Ce reportage fait suite à l’invitation de l’Office de Tourisme du Pays de Grasse. Je reste néanmoins entièrement libre de mes propos et totalement sincère dans mes recommandations ! Un immense merci à Franck, qui a rendu ce séjour passionnant !

 

 

A suivre sur La Marinière en Voyage…

 

La suite des aventures de la Marinière à Antibes, sur l’île d’Oléron, à Amiens et dans bien d’autres lieux encore ! Alors pour ne rien manquer, abonnez-vous à la newsletter !

 

Si vous aussi vous utilisez Pinterest, suivez-moi sur ce réseau: La Marinière en Voyage – et n’oubliez pas d’épingler cet article pour le retrouver facilement !

Une journée parfumée à Grasse
Épinglez-moi !

4 Replies to “Une journée parfumée à Grasse”

  1. y a un petit côté du Panier et de Aix-en-Provence ‘bon en même temps c’est le style provençale on est d’accord 🙂
    Une ville de plus que je n’avais pas visité quand je vivais à Marseille ; il faudra rectifier ça 🙂

    1. Oui c’est vrai, je n’avais pas pensé à cette comparaison, mais on retrouve bien le style provençal ! Avec le côté arrière-pays en plus à Grasse 🙂

  2. Itinera Magica dit : Répondre

    Tes photos sont vraiment magnifiques. J’adore Grasse et je me suis régalée à retrouver l’ambiance si belle et particulière de cette ville dans ton article. Une suggestion à te faire si tu y retournes : va au musée du costume provençal et au musée Fragonard (consacré à l’oeuvre du peintre). Je les ai trouvés absolument extraordinaires tous les deux, une vraie plongée dans un passé romanesque à souhait.

    1. Merci beaucoup Alexandra ! Oui je regrette un peu de ne pas avoir eu le temps de découvrir le musée du costume, mais il faut bien créer un peu de la frustration pour se donner l’occasion de revenir 😉

Laisser un commentaire