Île d’Oléron : que faire dans le sud de l’île ?

Château d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Après vous avoir fait découvrir le nord de l’île d’Oléron, rendez-vous aujourd’hui dans le sud de la Lumineuse, qui nous réserve de nouvelles surprises. Tout aussi authentique et sauvage que la partie nord, le sud d’Oléron se compose également de marais, de larges forêts et de plages infinies. Je vous emmènerai aussi découvrir les artistes du Château d’Oléron, avant de se balader ensemble à Saint Trojan et au port des Salines. Puis nous terminerons cette escapade sur l’île d’Oléron avec la découverte de Brouage, un joyau classé parmi les « plus beaux villages de France » et situé à quelques minutes à peine de l’île.

Vous êtes prêts ? C’est parti, direction Oléron !

 

 

 

 

1. SE BALADER AU CHÂTEAU D’OLÉRON

 

 

Rendez-vous au Château d’Oléron pour commencer notre balade, et plus particulièrement au port du château. Installés dans d’anciennes cabanes ostréicoles, une trentaine d’artistes (ils n’étaient que deux au départ !) ont redonné vie à ces bicoques historiques et colorées en y installant leur atelier et leurs créations. L’association « Couleurs Cabanes » est aujourd’hui composée d’artistes et d’artisans d’art passionnés qui tentent de préserver l’esprit authentique de la création malgré l’engouement touristique.

Couleurs cabanes à Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Couleurs cabanes à Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Couleurs cabanes à Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Couleurs cabanes à Oléron - Blog La Marinière en Voyage

 

Car bien plus qu’une halte à photographier, c’est une véritable expérience que de converser avec ces passionnés qui ont des histoires à revendre… L’accueil chaleureux est typique de l’île d’Oléron, et l’on retrouve également l’humour îlien sur les petites pancartes accolées aux murs extérieurs !

Juste à côté des cabanes d’artistes, le travail ostréicole se poursuit. Et comme à Arcachon, les matériaux des ostréiculteurs se mêlent dans un joyeux bazar, agrémentés des couleurs vives des cabanes en arrière-plan !

Château d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Château d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Château d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Ostréiculteurs d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Château d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

2. PRENDRE DE LA HAUTEUR SUR LA CITADELLE DU CHÂTEAU D’OLÉRON

 

 

Direction à présent la citadelle du Château d’Oléron, à quelques pas du port qu’elle domine. Construite en 1630 par Colbert pour parer aux menaces d’invasions anglaises, la citadelle est un vestige de la riche histoire oléronaise. La citadelle protégea aussi pendant longtemps l’arsenal de Rochefort où étaient construits les navires de guerre du Roi Soleil.

Elle a été construite avec les pierres du château des Ducs d’Aquitaine, ce qui a d’ailleurs donné son nom au village ! Puis quelques années après, c’est l’ingénieux Vauban qui l’étend et la renforce… Mais cela ne suffira pas à résister aux 200 bombes alliées larguées en 1945 pour détruire les dernières poches de résistance allemande. Il reste encore aujourd’hui des cicatrices béantes de ce passage, mais on peut tout de même observer remparts, douves et portes imposantes.

J’ai beaucoup apprécié ce lieu chargé d’histoire, qui reste une place forte emblématique de l’île d’Oléron malgré ses blessures. La citadelle a aujourd’hui une vocation plutôt culturelle et artistique avec de nombreuses visites guidées et manifestations. C’est aussi un incontournable pour admirer la vue à 180° sur le perthuis, l’île d’Oléron et le continent.

Citadelle du Château d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Citadelle du Château d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Château d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

3. VISITER LE PORT DES SALINES

 

 

Nous voici à présent à quelques kilomètres du Château d’Oléron, au Port des Salines. Ce projet est né de la volonté de réhabiliter les marais salants qui avaient disparu au fil du temps. Nous l’avons vu dans le nord de l’île d’Oléron, les marais composent une grande partie de l’est de l’île ! Et s’ils étaient autrefois utilisés, ils le sont très peu aujourd’hui, servant parfois de chenal ostréicole. Le Port des Salines permet donc de renouer avec les traditions oléronaises, et de sensibiliser les visiteurs à l’histoire de l’île…

Le Port des Salines propose à la fois un petit écomusée et une visite guidée des tables salantes en extérieur. Les deux visites permettent d’apprendre l’histoire du sel à Oléron, les techniques utilisées, et de mieux comprendre comment l’or blanc arrive jusqu’à notre assiette. La visite de l’écomusée est plus ludique et peut-être mieux adaptée aux enfants, tandis que la visite guidée est passionnante pour les adultes. En saison, on peut même rencontrer le saunier et le voir travailler !

Port des Salines à Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Port des Salines à Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Port des Salines à Oléron - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

4. FAIRE DU VÉLO AUTOUR DE SAINT TROJAN

 

 

Une escapade sur l’île d’Oléron ne serait pas complète sans une sortie à vélo pour profiter de l’île autrement. Le vélo se prête particulièrement à l’exploration d’une partie de l’île, comme par exemple aux alentours de Saint Trojan.

Vous pouvez notamment découvrir la ville à partir de son petit port où quelques hangars et cabanes colorés bordent le bassin naval. Une vraie tradition sur l’île d’Oléron !

Saint Trojean sur l'île d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Grandes marées à l'île d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Saint Trojean sur l'île d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

 

La balade se poursuit ensuite sur le front de mer pour rejoindre le centre-ville de Saint Trojan. Il est notamment connu pour ses jolies villas Belle Epoque qui rappellent par certains côtés les fronts de mer normands comme à Houlgate. Ici aussi, c’est la mode des bains de mer au 19e siècle qui a fait gagner à Saint Trojan ses lettres de noblesse.

J’ai eu la chance de découvrir Saint Trojan lors d’un épisode de grandes marées (à marée basse), un moment prisé de tous les habitants pour pratiquer la pêche à pied, une autre tradition de l’île d’Oléron ! Le spectacle de la mer presque totalement retirée est grandiose, avec en arrière-plan le pont qui relie l’île au continent, et le fidèle Fort Louvois enveloppé dans le brouillard…

Fort Boyard sur l'île d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Saint Trojean sur l'île d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Grandes marées à l'île d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Grandes marées à l'île d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

5. PROFITER DES MAGNIFIQUES PLAGES DE SABLE DU SUD D’OLÉRON

 

 

Prolongez ensuite la balade à vélo par la digue Pacaud qui permet de pédaler jusqu’à la plage de Gatseau, l’une des plus jolies de l’île et entourée d’une forêt de pins. Si vous préférez les grands espaces, vous pouvez aussi rouler jusqu’aux plages de la côte ouest comme la Grande Plage de Saint Trojan ou un peu plus loin la plage de la Giraudière.

Le sable à perte de vue et les éléments qui s’y déchaînent confèrent un sentiment de liberté incroyable. Hors-saison, les plages sont souvent désertes, un vrai bonheur pour profiter de l’air marin qui embaume, et des couleurs douces qui rappellent celles des plages du Cap Ferret.

Vous pourrez longer la plage pendant de longs kilomètres, vous essayer aux sports nautiques, ou bien encore faire un saut dans la forêt attenante…

Plages d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Île d'Oléron : forêt de pins

Plages d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

Plages d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

6. REMONTER LE TEMPS AVEC LA CITADELLE DE BROUAGE

 

 

Cernée par les marécages, la citadelle de Brouage est une place forte surprenante qui appartient au club très fermé des « plus beaux villages de France« … Tournée vers l’océan et prépondérante dès le 16e siècle, Brouage se construit sur le commerce du sel avant de devenir une « ville royale« . Brouage est aussi la patrie de l’explorateur Samuel de Champlain, le co-fondateur de Québec. Vous verrez d’ailleurs que la rue principale de la cité porte le nom de cette province canadienne autrefois française !

Ses 2 kilomètres de remparts qui encerclent encore aujourd’hui toute la ville sont particulièrement bien conservés et donnent à Brouage un charme très spécial. Vue du ciel, la cité fortifiée semble être un carré de maisons protégé par de hauts murs d’enceinte en étoile, perdu au beau milieu des marais de la région Marennes-Oléron.

Brouage - Blog La Marinière en Voyage

Brouage - Blog La Marinière en Voyage

Brouage - Blog La Marinière en Voyage

Brouage - Blog La Marinière en Voyage

Brouage - Blog La Marinière en Voyage

 

Vous pourrez aussi monter à plusieurs endroits sur les remparts couverts de verdure, pour vraiment prendre la mesure des imposantes fortifications et de ses alentours. Brouage donne alors l’impression d’être seule au monde !

Si le village est aujourd’hui composé de calmes rues blanches dont la vie paisible est animée par les curieux de passage, il conserve de nombreux témoins de son riche passé. Petits et grands pourront ainsi explorer ses différentes étapes qui rappellent l’importance de Brouage à l’époque. A découvrir notamment : le port souterrain, le corps de garde, la halle aux vivres, la forge ou encore la poudrière Saint Luc qui conservait précieusement la poudre pour l’Armée royale ! Car les navires du Roi faisait un détour par Brouage pour s’armer avant de prendre la mer !

Brouage - Blog La Marinière en Voyage

Brouage - Blog La Marinière en Voyage

Brouage - Blog La Marinière en Voyage

Brouage - Blog La Marinière en Voyage

Brouage - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

CONSEILS PRATIQUES POUR VOTRE SÉJOUR SUR L’ÎLE D’OLÉRON

 

 

  • Comment venir à l’île d’Oléron ?

L’île d’Oléron se trouve à 45 min de Royan et à 1h de La Rochelle par la route. Une liaison maritime assure également le trajet en 50 min selon les jours.

Si vous arrivez en train, les gares de La Rochelle, Rochefort ou Surgères proposent des navettes en bus (attention, le trajet est long !). La gare de la Rochelle est par ailleurs la gare la plus pratique pour récupérer une voiture de location et être ensuite autonome sur l’île d’Oléron. Comptez 2h30 depuis Paris jusqu’à la Rochelle, 1h50 de Bordeaux jusqu’à Saintes, 2h15 de Nantes à Rochefort.

En avion, l’aéroport le plus proche d’Oléron est celui de La Rochelle.

 

  • Se déplacer sur l’île d’Oléron

Une voiture est conseillée si vous souhaitez circuler de manière autonome sur l’île d’Oléron. Néanmoins, si vous avez plus de temps, le vélo est le meilleur moyen de visiter l’île ! Attention, Oléron reste vaste (30 km de long – c’est la plus grande île de France métropolitaine après la Corse !), mais vous pourrez louer des vélos à de nombreux endroits et les pistes cyclables sont très agréables.

 

  • Organiser son temps 

Deux jours permettent de découvrir le sud de l’île d’Oléron avec tous les coins dont je vous ai parlé. Prévoyez un long week-end pour explorer les incontournables, voire plus si vous souhaitez visiter toute l’île.

Côté visites, celle du port des salines dure 2 heures avec le musée et la visite guidée. Comptez environ 2h aussi pour Brouage, ainsi que pour le village et la citadelle du Château d’Oléron.

 

  • Informations pratiques

Port des salines : le port des salines est ouvert du 30 mars au 1er novembre, mais les horaires de l’écomusée et des visites varient en fonction des saisons. Consulter le site pour plus d’informations. Visite libre de l’écomusée ou visite guidée du marais : 4€50. Billet combiné : 7€ (tarif réduit : 4€50).

Les autres lieux sont accessibles librement.

 

  • Que faire aux alentours de l’île d’Oléron ?

Le nord de l’île d’Oléron : découvrez avec moi le phare de Chassiron, le site ostréicolore de Fort Royer, les villages typiques, les plages face au Fort Boyard, les marais, le port de la Cotinière et tous les incontournables pour visiter le nord de l’île d’Oléron.

La Rochelle (à 1h) : avec ses tours et son vieux-port, La Rochelle offre une grande diversité d’activités nautiques ou terrestres.

Fort Boyard et l’île d’Aix : cette toute petite île encore préservée est accessible uniquement en bateau, et réservée aux vélos et piétons ! C’est d’ailleurs sur cette île que Napoléon a passé ses derniers jours en terre française. Une escale sur l’île est souvent incluse dans les croisières menant au fameux fort Boyard (qui ne se visite pas).

 

  • Que ramener de l’île d’Oléron ?

Les spécialités sont nombreuses sur l’île d’Oléron : sel aromatisé, soupe de poissons et conserves maritimes, huîtres (certes difficiles à ramener), ou encore galettes charentaises… La conserverie La Lumineuse vous donnera sans doute des idées cadeaux !

Côté boissons, Oléron n’est pas en reste : le Pineau des Charentes – excellent apéritif, le cognac Bois ordinaires, la bière des naufrageurs ou encore les vins (comme ceux du Domaine Mage, par exemple) sont typiques de l’île.

 

 

Ce reportage fait suite à l’invitation de l’Office de Tourisme Marennes-Oléron. Je reste néanmoins entièrement libre de mes propos et totalement sincère dans mes recommandations ! Un immense merci à Cécile, qui a rendu ce séjour inoubliable !

 

 

 

A suivre sur La Marinière en Voyage…

 

 

La suite des aventures de la Marinière en Corse du Sud, la découverte d’Arles, de Marseille, et bien d’autres lieux encore ! Alors pour ne rien manquer, abonnez-vous à la newsletter !

 

Si vous aussi vous utilisez Pinterest, suivez-moi sur ce réseau: La Marinière en Voyage – et n’oubliez pas d’épingler cet article pour le retrouver facilement !

Découvrir les sites incontournables du sud de l'île d'Oléron - Blog La Marinière en Voyage
Épinglez-moi !

4 Replies to “Île d’Oléron : que faire dans le sud de l’île ?”

  1. Bonsoir Céline,

    Je te remercie d’avoir partagé un article sur l’Île d’Oléron. En août 2014 j’étais allé avec ma mère une semaine à la Rochelle qui est une ville magnifique et nous avions visité l’île d’Oléron qui est aussi magnifique et même toute cette région. Je voulais me baigner pour la première fois dans l’océan mais je n’avais pas réussi à cause des marées.

    A bientôt.

    1. Ce n’est pas toujours facile de se baigner là-bas, c’est vrai !

  2. Itinera Magica dit : Répondre

    Tes photos sont très belles ! j’avais beaucoup aimé Oléron, découverte le temps d’un week-end pour un mariage. Super souvenir d’huîtres, de cabanes colorées, de thalassothérapies… Mais oui, je suis d’accord, baignade compliquée !

    1. Merci Alexandra 🙂

Laisser un commentaire