Arles en une journée

Théâtre d'Arles - Blog La Marinière en Voyage

Arles est souvent considérée comme la porte d’entrée de la Camargue, mais elle mérite à elle seule un voyage ! J’avoue que je ne connaissais auparavant rien d’Arles, et la ville s’est révélée être une très jolie surprise. J’ignorais tout de la richesse de ses vestiges, et une fois sur place j’ai aussi été séduite par les ruelles de la ville auxquelles j’ai trouvé un charme très particulier.

A l’image de Rome, Arles possède une double facette qui me fascine : les ruines antiques se retrouvent entourées par la ville moderne et colorée, et les deux se fondent parfaitement l’une dans l’autre. Baignée de soleil, Arles est aussi classée à l’Unesco pour ses bâtiments romains et romans. Tout un programme à découvrir !

Venez donc explorer avec moi les mille facettes de cette ville multi-millénaire ! Je vous propose dans cet article de découvrir les choses à faire et à voir à Arles en une journée. C’est parti !

 

 

 

RENDEZ-VOUS AVEC L’HISTOIRE AUX ARÈNES D’ARLES

 

 

Le centre névralgique d’Arles est sans aucun doute ses fabuleuses arènes. Ce superbe amphithéâtre date du 1er siècle de notre ère. Pourquoi une telle présence romaine à Arles ? Car la ville est devenue en 46 avant Jésus-Christ une colonie romaine, ce qui a dicté toute sa singulière histoire.

Les 20 000 spectateurs que les arènes pouvaient accueillir s’y rendaient pour assister aux combats de gladiateurs. Puis les arènes ont ensuite eu des destins différents : tour à tour carrières, lieu d’habitation et de refuge pour la population, elles abritèrent même une église ! Aujourd’hui les arènes sont encore utilisées, notamment pour les corridas.

Arènes d'Arles - Blog La Marinière en Voyage

Arènes d'Arles - Blog La Marinière en Voyage

Arènes d'Arles - Blog La Marinière en Voyage

 

Les arènes sont pour moi le monument à visiter absolument à Arles, car il est difficile de se rendre compte du dédale intérieur et de la majesté du lieu sans y pénétrer. Avec ses 21 mètres de haut et ses 136 mètres de long dans l’arène, le lieu est à la hauteur de la légende romaine. Chaque galerie de chaque étage vaut le détour tant le lieu est un labyrinthe ! Tantôt baigné de lumière au centre, tantôt dans l’obscurité dans certains passages étroits, les arènes d’Arles se découvrent en profondeur…

N’oubliez pas non plus de monter au sommet de la tour médiévale, construite à l’époque pour surveiller les alentours. Vous embrasserez là haut une superbe vue sur l’amphithéâtre, et sur toute la ville d’Arles cernée par le Grand Rhône.

Arènes d'Arles - Blog La Marinière en Voyage

Arènes d'Arles - Blog La Marinière en Voyage

Arènes d'Arles - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

LES AUTRES MONUMENTS ANTIQUES D’ARLES : LE THÉÂTRE, LES THERMES …

 

 

Mais les arènes ne sont pas les seuls vestiges romains à Arles ! Vous pourrez également y découvrir l’ancien théâtre, les thermes de Constantin, les cryptoportiques, les remparts et les alyscamps, ancienne nécropole romaine.

 

  • Le théâtre antique d’Arles

A deux pas des arènes d’Arles se trouve le théâtre antique. Moins bien conservé, ce lieu montre aussi un bâtiment qui a traversé les siècles pour parvenir jusqu’à nous. J’ai beaucoup aimé déambuler au milieu des ruines agglomérées envahies par endroit par la nature qui y a repris ses droits. L’arc de cercle des gradins est quant à lui encore superbe.

Théâtre d'Arles - Blog La Marinière en Voyage

Théâtre antique d'Arles - Blog La Marinière en Voyage

Théâtre antique d'Arles - Blog La Marinière en Voyage

Théâtre antique d'Arles - Blog La Marinière en Voyage

 

  • Les thermes de Constantin

Promenons-nous à présent jusqu’au bord du Rhône, où se trouvent les thermes romains. Construits au 4e siècle, les thermes de Constantin étaient alors un haut lieu de la vie sociale. Les Arlésiens y venaient pour se laver, mais aussi pour se prélasser le soir, faire des rencontres et voir ses amis. Déjà à cette époque les thermes étaient mixtes et ouverts à toutes les catégories sociales !

Seules les parois des thermes sont aujourd’hui encore visibles, mais on distingue tout de même quelques éléments de « l’envers du décor », comme le système de chauffage.

Thermes d'Arles - Blog La Marinière en Voyage

 

  • L’obélisque

Sur la place de la République se trouvent les cryptoportiques, mais aussi l’obélisque. Cette immense aiguille de pierre antique était autrefois placée dans le cirque romain. Elle s’accorde aujourd’hui parfaitement avec les bâtiments de la place, tous de différentes époques, et pourtant si harmonieux !

Visiter Arles - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

BALADE DANS LE VIEIL ARLES

 

 

  • Le Cloître Saint-Trophime

Restons sur la place de la République. Accolé à l’église Saint-Trophime, le cloître est bijou architectural baigné de soleil. C’est même l’un des lieux que j’ai préférés à Arles, car bien que touristique, il a un côté caché à l’abri de l’effervescence de la ville.

Le cloître est composé de deux galeries romanes et deux galeries gothiques de toute beauté. Et détail inédit, on peut prendre de la hauteur en grimpant sur son toit terrasse, avec une vue imprenable sur le clocher !

Cloître Saint Trophisme à Arles - Blog La Marinière en Voyage

Cloître Saint Trophisme à Arles - Blog La Marinière en Voyage

Cloître Saint Trophisme à Arles - Blog La Marinière en Voyage

Cloître Saint Trophisme à Arles - Blog La Marinière en Voyage

Cloître Saint Trophisme à Arles - Blog La Marinière en Voyage

 

  • Le circuit Van Gogh

Van Gogh arrive à Arles en 1888 et y débute l’une de ses périodes les plus fastes de sa peinture. La ville lui rend hommage à travers différentes reproductions de ses tableaux à l’endroit même où ils ont été peints, et à travers la fondation Van Gogh située en centre-ville. C’est notamment à Arles qu’il a peint l’Arlésienne, ou encore le fameux pont de Langlois, que l’on peut observer sur le canal d’Arles à Bouc.

Visiter Arles - Blog La Marinière en Voyage

 

  • Le quartier des arènes

Retournons à présent autour des arènes par la jolie rue éponyme. Derrière l’amphithéâtre se trouve un quartier typique entouré par les vestiges des remparts de la ville. Les quelques rues du quartier sont à l’image du vieil Arles : colorées, étroites et ensoleillées, telles de vraies ruelles provençales. Les tons jaunes et les volets aux couleurs pastel donnent à Arles un caractère tout particulier. Il fait bon s’y balader !

Visiter Arles - Blog La Marinière en Voyage

Visiter Arles - Blog La Marinière en Voyage

Visiter Arles - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

LE QUARTIER DE LA ROQUETTE

 

 

Rendez-vous à présent dans un autre quartier d’Arles, qui jouxte le centre-ville : le quartier de la Roquette. J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce quartier vivant et surtout plein de charme. Pour le rejoindre, il faut mettre le cap à l’ouest et traverser la grande artère de la rue de la République.

Tel un village, le quartier abrite de nombreuses placettes où les quelques voisins se retrouvent volontiers pour discuter.

Quartier de la Roquette à Arles - Blog La Marinière en Voyage

Quartier de la Roquette à Arles - Blog La Marinière en Voyage

Visiter Arles - Blog La Marinière en Voyage

Visiter Arles - Blog La Marinière en Voyage

Visiter Arles - Blog La Marinière en Voyage

 

Les rues de la Roquette ne sont pas toujours très bien entretenues mais leur charme est ailleurs. Les rues sont très fleuries et la végétation enveloppe partout ses maisons, lorsque ce ne sont pas les affiches qui prennent possession des murs. De nombreuses photos et publicités sont en effet placardées sur les façades, ce qui rend les rues artistiques et vivantes. Elles m’ont d’ailleurs fait penser à l’esprit si particulier d’Avignon, pendant son fameux festival.

Ne manquez pas la rue de la Roquette, la rue de Genive et sa place, ou encore la rue du Roure et la rue Fleury Prudhon. ll faut se perdre dans ces ruelles pour les apprécier au mieux !

Quartier de la Roquette à Arles - Blog La Marinière en Voyage

Quartier de la Roquette à Arles - Blog La Marinière en Voyage

Quartier de la Roquette à Arles - Blog La Marinière en Voyage

Visiter Arles - Blog La Marinière en Voyage

Visiter Arles - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

CONSEILS PRATIQUES POUR VISITER ARLES EN UNE JOURNÉE

 

 

  • Comment venir à Arles ?

Arles est située à 1h10 au nord-ouest de Marseille et à 45 min au sud d’Avignon, en voiture.

La gare SNCF d’Arles est pratique puisque située à 10 min du centre-ville. En train, il faut compter 45 min depuis Marseille, 20 min depuis Avignon et 1h pour Montpellier.

L‘aéroport le plus proche est celui de Nîmes-Camargue (à 20 min), et celui de Marseille, plus largement desservi, est à 55 min.

 

  • Organiser son temps

Une journée est idéale pour découvrir Arles en profondeur, en visitant tous les sites romains, qui sont vraiment incontournables. Il faut prendre le temps de flâner dans la ville, de s’asseoir en terrasse au soleil et se laisser porter par la douceur du climat…

Si vous avez moins de temps, une demi-journée permet de se balader dans le centre-ville qui reste peu étendu, et de visiter 1 ou 2 sites antiques. Il faut compter une bonne heure pour les arènes, 30 min pour le théâtre et les thermes, 30 min également pour le cloître.

 

  • Informations pratiques

Les différents monuments antiques ont des horaires changeants en fonction des saisons. Certains pass permettent de coupler les entrées afin de payer moins cher. N’hésitez pas à consulter la plaquette de la ville pour avoir toutes les informations concernant les horaires et les tarifs de chaque site.

 

  • Que faire aux alentours d’Arles ?

– Le Parc naturel régional de Camargue (à 20 min) : ce parc incroyable s’étend sur une immense surface à cheval sur la Provence et sur l’Occitanie. Vous pourrez découvrir la belle Aigues-Mortes, les Saintes-Maries-de-la-Mer, faire une balade à cheval, observer des flamands roses et des taureaux ou encore vous émerveiller devant les salins roses… Retrouvez sur le blog mes incontournables pour un week-end en Camargue.

– Les Baux de Provence (à 20 min) : la situation pittoresque de ce village fortifié au cœur des Alpilles et le charme de ses vieilles pierres en font l’un des plus jolis villages de la région d’Arles. A ne pas manquer si vous venez découvrir les Bouches-du-Rhône.

– Nîmes (à 30 min) : ville importante de l’Empire romain, Nîmes conserve de très beaux monuments, avec notamment son amphithéâtre et la Maison carrée.

– Le Pont du Gard (à 40 min) : chef d’oeuvre romain, c’est le plus ancien pont antique du monde ! Les trois étages de l’aqueduc surplombent la rivière Gardon du haut de leurs 50 mètres !

– Avignon (à 45 min) : vous pouvez visiter Avignon et le célèbre Palais des Papes en une journée mais Avignon réserve aussi bien d’autres surprises, avec son fameux pont, ses jolies rues où il fait bon flâner, et son festival de théâtre qui vaut le voyage !

 

  • Que ramener d’Arles ?

Les spécialités d’Arles sont à la fois provençales et camarguaises… Les produits à base d’olive comme l’olivade ou la tapenade font de jolis souvenirs. Typique d’Arles, le saucisson d’Arles de la maison Genin, est une autre spécialité locale. Et côté Camargue, on trouve aussi la fleur de sel, le riz de Camargue et la viande de taureau.

 

 

 

A suivre sur La Marinière en Voyage…

 

La découverte de Marseille, de la Somme et la fin des aventures de la Marinière en Corse du sud… Alors pour ne rien manquer, abonnez-vous à la newsletter !

 

Si vous aussi vous utilisez Pinterest, suivez-moi sur ce réseau: La Marinière en Voyage – et n’oubliez pas d’épingler cet article pour le retrouver facilement !

Visiter Arles en une journée - Blog La Marinière en Voyage
Épinglez-moi !

5 Replies to “Arles en une journée”

  1. Bonsoir Céline,

    Je te remercie pour le magnifique article. Je ne connais pas du tout Arles alors que j’habite en Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur dans le département des Alpes-Maritimes. Ça a l’air magnifique.

    Pour le sujet du jour, comment ça se passe pour toi le confinement, que fais-tu chez toi ? Il faut qu’on soit tous solidaire avec le monde entier pour combattre ce virus pour que nous puissions reprendre une vie normale au plus tôt. Prends bien soins de toi et fais attention.

    A bientôt.

    1. Merci Daniel !
      Et bon courage pour ces temps difficiles… C’est l’occasion de rêver aux prochaines escapades, et de s’évader différemment, par la lecture etc !

  2. Itinera Magica dit : Répondre

    Arles est une ville qui m’émeut beaucoup. Berceau millénaire de notre culture, ancienne capitale des Gaules, source de la chrétienté provençale qui me tient tant à coeur… je suis toujours très touchée quand je la visite. Merci pour ce bel article qui sait souligner sa singularité et sa beauté ! Tu connais Tarascon ? Je te la recommande très, très chaudement aussi – cette fois, tu auras le côté médiéval, le grand roi René, le FABULEUX musée Souleiado et la pittoresque fabrique de bougies… j’adore aussi.

    1. Merci beaucoup, cela me touche venant d’une Provençale comme toi ! Je connais Tarascon de nom mais je ne savais pas du tout que la ville valait le détour. Je me le note précieusement pour le moment où l’on pourra reprendre nos escapades 🙂

  3. Itinera Magica dit : Répondre

    J’espère que mon commentaire précédent est bien passé mais si ce n’est pas le cas, je condense : magnifique article, merci 😉

Laisser un commentaire