2 jours sur l’île d’Ouessant

Phare de Nividic, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Je vous embarque cette semaine pour un petit séjour de 2 jours sur la discrète île d’Ouessant ! Située au large du Finistère, c’est l’île la plus à l’ouest de la France métropolitaine. Un petit paradis breton préservé, sauvage et battu par les éléments, qui s’est révélé être une magnifique surprise !

Avec ses dimensions raisonnables (4 km de large sur 7km de long), Ouessant se laisse volontiers explorer à vélo. C’est le meilleur moyen de profiter de ses paysages à peine vallonnés, couverts de végétation rase, et ponctués de petits hameaux dispersés sur toute l’île.

Je vous propose donc de découvrir que faire en 2 jours à Ouessant, avec mes visites et balades préférées ! Vous êtes prêts pour la traversée ? Embarquement immédiat !

 

 

 

 

 

 

GRIMPER AU PHARE DU STIFF

 

 

Vous voici arrivés à l’embarcadère d’Ouessant. Prenez un vélo et suivez-moi à travers l’île !

Notre premier arrêt ne vous demandera que quelques minutes d’efforts pour y arriver. Voici le phare du Stiff qui se dresse devant nous, à l’extrémité nord est de l’île. C’est le plus vieux d’Ouessant et l’un des plus anciens phares de France encore en activité. Il fut allumé en 1700 suite à une visite de Vauban qui souhaitait protéger les abords de Brest.

Le panorama depuis le phare, perché sur le plus haut point de l’île, permet de découvrir au loin les côtes d’Ouessant et l’île de Molène, sa voisine. Il est normalement possible de visiter le phare mais le Covid nous en a empêchés au début de l’été 2020…

Continuez ensuite votre chemin vers Lampaul, le bourg principal d’Ouessant. Vous risquez de croiser les fameux moutons ouessantins noirs, souvent attachés dans les champs pour ne pas qu’ils s’échappent !

Pointe du Stiff, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Moutons d'Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Pointe du Stiff, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Pointe du Stiff, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

FAIRE UNE HALTE A LAMPAUL 

 

 

Direction donc Lampaul, principal bourg d’Ouessant. C’est la base idéale pour découvrir les plus beaux coins de l’île, et notamment la partie sud-ouest, incontestablement la plus belle. Avec son petit port et sa jolie église -la seule de l’île !-, Lampaul concentre toute l’animation et les commerces insulaires.

Jolies maisons d'Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Lampaul, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Lampaul, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Lampaul, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

 

Si vous logez dans le bourg, n’hésitez pas à faire un tour en bord de mer au coucher du soleil ! Derrière l’hôtel de la Duchesse Anne, la vue est magnifique !

Lampaul, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Lampaul, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

VISITER LE MUSÉE DES PHARES ET DES BALISES 

 

 

A partir de Lampaul, il est facile d’explorer la côte sud-ouest de l’île, où se trouve le phare de Creac’h. Logé au pied du phare, le musée des balises et des phares regorge d’anecdotes et d’explications passionnantes qui font voyager dans le temps ! On y découvre la vie des gardiens de phare, dure et fascinante, mais aussi la vie sur Ouessant autrefois. Et bien sûr, vous apprendrez aussi comment on construit puis fait briller un phare !

Ouessant abrite l’une des concentrations les plus importantes de phares, car ses abords sont extrêmement dangereux pour les bateaux. Entre les roches affleurantes et les conditions météorologiques souvent extrêmes, la carte des bateaux naufragés autour de l’île est bien remplie !

Il y avait d’ailleurs autrefois des « naufrageurs« , qui tentaient de faire échouer les bateaux en allumant des lumières près des côtes, laissant croire à un phare en plein brouillard pour tromper les navigateurs. Une technique sournoise mais efficace, qui leur permettait de se ravitailler en matériaux introuvables sur l’île, comme le bois, quasiment absent à cause des vents violents.

Phare du Creac'h, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Musée des phares, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Phare du Creac'h, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Musée des phares, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

SE BALADER AUTOUR DE LA POINTE DE PERN 

 

 

Profitez de votre visite du musée pour randonner autour du phare du Creac’h. La balade sur la pointe de Pern a été pour moi un véritable coup de cœur ! Je dirais même qu’elle vaut à elle seule le voyage sur l’île d’Ouessant. Battue par les vents et les embruns, elle illustre l’utilité et l’apport indispensable des phares autour de l’île.

Car même par beau temps, vous pourrez observer les vagues qui se fracassent contre les rochers au pied du phare. N’hésitez pas à traverser la petite passerelle en pierre pour mieux admirer les amas de rochers biscornus. Ils font presque penser à la Côte de granit rose, la couleur en moins…

Je pourrais regarder des heures la mer qui se déchaîne contre la côte, tant le spectacle est magique.

Pointe de Pern, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Pointe de Pern, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Pointe de Pern, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Pointe de Pern, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Pointe de Pern, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

 

Un sentier continue ensuite à partir du phare pour longer la côte et faire le tour de la pointe. Vous y découvrirez la plus belle partie de l’île, avec une alternance d’herbe rase, de fleurs sauvages, de galets, et d’autres rochers qui dressent leurs formes étonnantes face à la mer.

Au large, vous apercevrez aussi le phare du Nividic qui protège les bateaux au sud-ouest d’Ouessant. Devinez-vous pourquoi il est accompagné de deux poteaux, solidement ancrés dans l’océan à quelques dizaines de mètres que lui ? Autrefois, ils étaient reliés par un câble et permettaient aux techniciens de venir réparer le phare en cas de panne !

Phare de Nividic, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Phare de Nividic, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Pointe de Pern, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Pointe de Pern, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Phare de Nividic, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

VISITER L’ECOMUSÉE DES TRADITIONS OUESSANTINES 

 

 

Sur le retour de votre balade, ou bien le lendemain, arrêtez-vous à l’écomusée des traditions ouessantines. Il est installé dans une maison traditionnelle du village de Niou, à quelques minutes à peine du phare du Creac’h et de Lampaul.

L’aménagement intérieur, d’une surface assez petite, est très étonnant ! Tout est fonctionnel, et inspiré d’ailleurs de l’agencement des bateaux. Il n’y a par exemple pas de murs intérieurs, ce sont les meubles qui délimitent les pièces ! Vous devinerez que le bois des meubles vient des naufrages car il y a très peu d’arbres sur l’île ! Le reste de la maison est en pierre, avec la façade principale orientée au sud, et tout autour une écurie, une étable, une soue et la réserve de foin.

Pointe de Pern, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Ecomusée d'Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Pointe de Pern, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

 

L’intérieur est joliment peint de bleu et blanc, les couleurs de la vierge. On y retrouve une particularité curieuse : la maison est divisée en deux parties symétriques et identiques, dont une est très peu utilisée. La moitié de la maison ne sert en effet que pour les occasions, et fait office le reste du temps de musée familial avec les plus belles assiettes et des images pieuses accrochées au mur…

De l’autre côté, dans la partie quotidienne, on prépare le repas, on mange et on dort (assis) au même endroit !

Ecomusée d'Ouessant - Blog La Marinière en Voyage
La partie réservée aux jours de fête

Ecomusée d'Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

EXPLORER LA POINTE DE PORZ DOUN 

 

 

Je vous invite maintenant à explorer l’autre pointe au sud de l’île d’Ouessant, celle de Porz Doun. De très jolies maisons vous accueilleront le long des derniers hameaux, en venant de Lampaul. Qu’elles soient toutes blanches ou en pierre, leurs volets bleu outremer et les hortensias qui agrémentent leurs jardins ne manqueront pas de vous rappeler que vous êtes en Bretagne !

Jolies maisons d'Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Jolies maisons d'Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Moutons d'Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Jolies maisons d'Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

 

Puis continuez le long du sentier pour découvrir une autre partie plus sauvage de l’île, mais plus paisible que la pointe de Pern si exposée aux intempéries. Elle est idéale pour prolonger la balade à pied. Au loin se dressent les phares de la Jument, du Creac’h et de Nividic…

Pointe de Porz Doun, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Pointe de Pern, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Pointe de Porz Doun, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Pointe de Porz Doun, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Pointe de Porz Doun, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

PROFITER DE LA PLAGE DE PORS ARLAND

 

 

Il est bientôt temps de quitter l’île d’Ouessant ! Avant de partir, longeons les petits hameaux de la côte est car nous avons rendez-vous à la plage de Pors Arland. Il y a assez peu de plages praticables à Ouessant, et celle-ci est particulièrement jolie ! Du sable fin et doré, une eau bleu turquoise et une vue sur l’île de Molène qui surgit au loin complètent joliment le tableau.

Profitez d’une dernière pause avant de partir reprendre le bateau à l’embarcadère du Stiff. Et qui sait, peut-être que le dauphin d’Ouessant viendra vous dire au revoir et vous souhaiter bonne mer !

Plage de Pors Arlan, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Port d'Ouessant - Blog La Marinière en voyage
Le dauphin d’Ouessant, locataire du port

Plage de Pors Arlan, Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

Moutons d'Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

CONSEILS PRATIQUES POUR PRÉPARER VOTRE VISITE DE L’ÎLE D’OUESSANT EN 2 JOURS

 

 

  • Comment y aller ?

En bateau : la compagnie Penn Ar Bed relie Brest (depuis la gare maritime) et Le Conquet à Ouessant. Il est aussi possible de partir de Camaret sur la presqu’île de Crozon, d’avril à septembre.

La traversée dure 1h30 depuis le Conquet, 2h30 depuis Brest, et il faut compter 30€ pour le billet aller-retour. Vérifiez les horaires et les tarifs sur le site de la compagnie.

Attention, il n’est pas facile de se garer au Conquet en haute-saison !

Saint Mathieu vu de la mer - Blog La Marinière en Voyage
Le phare de Saint Mathieu, pendant la traversée depuis Brest
Île de Molène - Blog La Marinière en Voyage
Escale à Molène

 

  • Comment se déplacer sur l’île d’Ouessant ?

A vélo : A l’arrivée au port du Stiff, une navette est disponible pour vous emmener au bourg de Lampaul à l’autre bout de l’île. Si vous prévoyez de visiter l’île à vélo, les loueurs vous attendent au port, et s’occuperont de votre bagage pour le déposer gratuitement à votre hôtel.

Des vélos électriques sont bien sûr proposés, ce qui permet à tout le monde de profiter de l’île. Avec un vélo traditionnel, l’île est un peu vallonnée, mais cela reste raisonnable vu les courtes distances entre chaque point. Comptez 25€ pour 2 jours pour un vélo traditionnel, 45€ pour un vélo à assistance électrique. Il n’est pas nécessaire de réserver à l’avance.

En voiture : Il est également possible de louer une voiture si vous préférez. Mais sachez qu’il y a très peu de voitures sur l’île; et c’est d’ailleurs ce qui fait tout son charme !

Carte d'Ouessant - Blog La Marinière en Voyage

 

  • Organiser son temps

Deux jours sont parfaits pour visiter Ouessant ! En partant de Brest par le bateau de 8h, vous aurez une journée et demie pour explorer l’île à vélo, en rentrant à Brest le soir du deuxième jour. Concernant les visites, il faut compter 1h pour visiter le musée des phares et balises, 30 min pour l’écomusée.

Exemple de programme :

Jour 1 sur l’île d’Ouessant : phare du Stiff, Lampaul, musée des phares et des balises, balade sur la pointe de Pern

Jour 2 sur l’île d’Ouessant : écomusée, pointe de Porz Doun, plage de Pors Arlan

 

  • Informations pratiques

Musée des phares et des balises : ouvert tous les jours de 11h30 à 17h – horaires allongés en été, à consulter sur le site de l’office de tourisme. Entrée : 5€ (3€ pour les moins de 14 ans), billet couplé avec l’écomusée.

Ecomusée : ouvert tous les jours de 11h30 à 17h – horaires allongés en été, à consulter sur le site de l’office de tourisme. 2€80 par adulte (2€ pour les moins de 14 ans), billet couplé avec le musée des phares et des balises.

Phare du Stiff : ouvert tous les jours de 11h30 à 16h30 – 5€ (gratuit pour les moins de 16 ans).

 

  • Où dormir sur l’île d’Ouessant ?

La plupart des hébergements sont situés autour de Lampaul, ce qui est pratique et central pour sillonner l’île. J’ai pour ma part testé l’hôtel du Fromveur à Lampaul, avec des prestations basiques mais efficaces et un emplacement idéal. Comptez 80€ la nuit en dernière minute en haute saison.

Pour réserver un hôtel ou une chambre d’hôtes sur l’île d’Ouessant, c’est par ici

 

  • Où se restaurer sur l’île d’Ouessant ?

Si vous souhaitez déguster des fruits de mer, je vous recommande les yeux fermés le restaurant Ty Korn à Lampaul. Tout est délicieux dans cette institution d’Ouessant. Pas très loin, la Crêperie du Stang propose des produits de qualité et des crêpes originales, parmi les meilleures que j’aie pu déguster ! Mais attention, pensez à réserver !

Et pour déguster un plat face à la mer, rendez-vous au restaurant du Roc’h ar Mor, toujours à Lampaul.

 

  • Explorer les alentours de l’île d’Ouessant

Brest et ses alentours : si la capitale du Finistère a perdu son charme pendant la Seconde Guerre mondiale, ses alentours sont superbes, entre phares, plages de sable blanc, et villages de charme. Retrouvez sur le blog les 7 plus jolis lieux à visiter autour de Brest !

Presqu’île de Crozon : le joyau du Finistère est un concentré de charme sauvage et d’esprit breton. Retrouvez mon article sur la presqu’île de Crozon, qui devrait vous donner envie de vous y rendre !

 

  • Que ramener de l’île d’Ouessant ?

Les spécialités locales sont le ragoût d’agneau cuit dans les mottes et la « chilgik », ou saucisse d’Ouessant, fumée dans les mottes. Tout est cuisiné dans ces mottes de tourbe présentes sur l’île. Et puisqu’on reste en terre bretonne, fruits de mer, galettes et crêpes sont aussi au rendez-vous !

 

 

 

A suivre sur La Marinière en Voyage…

 

 

La découverte du Gers, de la Meuse, du Verdon et de bien d’autres lieux encore ! Alors pour ne rien manquer, abonnez-vous à la newsletter !

 

 

 

Si vous aussi vous utilisez Pinterest, suivez-moi sur ce réseau: La Marinière en Voyage – et n’oubliez pas d’épingler cet article pour le retrouver facilement !
Que faire en 2 jours à Ouessant ? - Blog La Marinière en Voyage
Épinglez-moi !

5 Replies to “2 jours sur l’île d’Ouessant”

  1. tres joli reportage comme d »habitude on ne se lasse pas de regarder tous vos reportages amities

    1. Merci beaucoup ! j’espère que ça vous fait un peu voyager ! 🙂

  2. oui etant d »origine bretonne mais pour cette année les sorties terminees on verra au printemps j’ai regarde le reportage sur troyes et provins c’est toujours tres interressant amitiees

  3. C’est un endroit bien attirant, je me vois facilement pédaler d’un bout à l’autre de ce petit monde à la recherche des meilleures vues. Merci pour les suggestions.

    1. Oui, l’endroit est idéal pour faire de la photo !

Laisser un commentaire