Que faire en Meuse ? Visiter Verdun et les incontournables

Lac de Madine, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

Carte de la Meuse - Blog La Marinière en Voyage

Connaissez-vous la Meuse ? Ce département lorrain qui appartient aujourd’hui au Grand Est est connu internationalement pour la bataille de Verdun, qui a marqué la première guerre mondiale.

Mais si on ne peut découvrir la Meuse sans visiter Verdun, il faut aussi prendre le temps d’en explorer les autres joyaux… J’ai découvert avec beaucoup de plaisir ce département discret et méconnu qui mérite vraiment le détour.

Je vous emmène donc visiter Verdun, Bar-le-Duc, les vignobles des Côtes de Meuse, le Lac de Madine, et déguster  également ses spécialités gastronomiques !

Et je suis d’autant plus ravie de vous montrer que faire en Meuse, puisque c’est la première fois que je vous emmène en Lorraine, après vous avoir tant parlé de l’Alsace et de la Champagne.

Allez, suivez-moi pour visiter la Meuse sous toutes les coutures, vous ne serez pas déçus !

 

 

 

VISITER VERDUN ET PLONGER DANS L’HISTOIRE DE LA PREMIERE GUERRE

 

 

Visiter Verdun est sans aucun doute un incontournable en France, car il permet de se souvenir des événements tragiques qui ont marqué l’Histoire au début du siècle passé. La visite de Verdun se fait en plusieurs étapes, à travers les 6 sites historiques de la bataille de Verdun de 1916.

Je me dois de vous prévenir, visiter Verdun est émouvant, parfois bouleversant selon la sensibilité de chacun. Je crois pourtant que c’est une découverte que chacun devrait faire un jour, pour se remettre en mémoire les terribles combats de la première guerre mondiale et les 300 jours interminables de cette bataille qui a marqué les esprits.

Verdun est un cours d’Histoire à ciel ouvert, passionnant et marquant. Voici les 6 sites à visiter absolument si vous venez en Meuse visiter Verdun.

 

  • La Citadelle de Verdun

 

Commençons la visite de Verdun par la citadelle, qui se trouve en centre-ville. Ses galeries souterraines, construites entre 1886 et 1893 dans un contexte historique tendu – l’Alsace et la Moselle voisines étant devenues allemandes 15 ans plus tôt -, pouvaient accueillir 2000 hommes. La citadelle fut déterminante dans la bataille de Verdun en servant de base logistique perfectionnée, à quelques encablures du champ de bataille.

Citadelle de Verdun - Blog La Marinière en Voyage

 

J’ai adoré la visite très immersive, qui se déroule à bord d’un petit train audio-guidé qui vous emmènera dans l’obscurité des galeries de la citadelle. On découvre au fil du voyage la vie quotidienne de cette base militaire pendant la guerre. De la salle de commandement à la boulangerie, en passant par la chambrée, vous pourrez observer tous les recoins de cette fourmilière !

Je vous conseille de commencer la visite des sites de Verdun par cette citadelle, car le rappel des éléments historiques permet de mieux appréhender ensuite les sites du champ de bataille.

Citadelle de Verdun - Blog La Marinière en Voyage

Citadelle de Verdun - Blog La Marinière en Voyage

 

  • Le Mémorial de la bataille de Verdun

 

Si la Bataille de Verdun a autant marqué les mémoires et l’Histoire, c’est notamment parce que ses chiffres dépassent l’entendement.

Sur une surface de 35km par 15km, autour de la ville de Verdun, les 300 jours de bataille de 1916 firent 300 000 victimes, 400 000 blessés et virent 60 millions (!) d’obus être échangés entre Français et Allemands. Ce fut aussi la plus longue bataille, témoin d’une guerre d’artillerie destructrice, se jouant dans les tranchées boueuses de la forêt de Verdun.

La bataille de Verdun a également une portée symbolique, car les poilus ont alors vaincu seuls l’armée allemande qui représentait à l’époque une industrie de guerre bien rodée. Les batailles suivantes furent gagnées aux côtés des Alliés.

Enfin, la bataille de Verdun symbolise aussi la vanité des combats, puisqu’au bout de 300 jours d’horreur, la ligne de front du début est retrouvée. Avec la sensation que ces combats n’ont donc « servi à rien ».

Mémorial de Verdun - Blog La Marinière en Voyage

 

Le Mémorial de la bataille de Verdun est aujourd’hui dirigé par une fondation des anciens combattants. Récemment rénové avec une scénographie très réussie, il plonge ses visiteurs dans un environnement obscur, marqué par les sons et les images de la guerre.

Le mémorial permet de mieux comprendre le parcours du soldat sur le front, de son arrivée à son départ, mais aussi la vie quotidienne en temps de guerre, ou encore le commandement d’une telle bataille. Cette bataille a marqué tous les soldats, puisque des rotations de 3 semaines étaient organisées. Tous les soldats ou presque ont donc « fait » Verdun ».

Ce sont leurs objets, leurs outils et leurs visages qui vous découvrirez au mémorial. Une visite passionnante et très fournie, qui vous permettra de mieux appréhender la suite des visites de Verdun.

Mémorial de Verdun - Blog La Marinière en Voyage

Mémorial de Verdun - Blog La Marinière en Voyage

 

  • Le Fort de Douaumont

 

Direction à présent le fort de Douaumont. C’était l’un des 38 forts construits en Meuse, et qui permettaient de contrôler toute la plaine jusqu’à la nouvelle frontière (l’Alsace et la Moselle étant allemandes depuis 1871). Il servait à abriter une garnison et un canon, afin de défendre le territoire.

Mais en février 1916, plus de 1000 canons sont alignés par les Allemands, dans l’objectif de faire plier Verdun, symbole français, dans le but de casser le moral des troupes. Et si la ville de Verdun n’a jamais été prise, le fort de Douaumont est rapidement pris par les Allemands, qui l’occuperont pendant toute la bataille de Verdun.

Fort de Douaumont - Blog La Marinière en Voyage

 

La visite du fort de Douaumont permet de découvrir les couloirs humides du fort, les mécanismes du grand canon, et la vie des soldats à l’intérieur. C’est une visite très forte, et bien sûr un incontournable du champ de bataille de Verdun.

Fort de Douaumont - Blog La Marinière en Voyage

 

  • L’ossuaire de Douaumont

 

L’ossuaire de Douaumont est sans doute l’un des endroits les plus marquants du champ de bataille. Lancé à l’initiative de l’évêque de Verdun, il est construit en 1932 suite à une souscription internationale. 130 000 soldats français et allemands dont il restait les ossements sur le champ de bataille, y sont enterrés.

Vous pourrez visiter le monument central représentant un glaive, qui renferme 46 cryptes rappelant les 46 secteurs du champ de bataille. La vue depuis le haut est saisissante, avec les 15 000 croix blanches et fleuries alignées à l’extérieur et entourées par la forêt.

Lieu de paix situé au beau milieu du champ de bataille, l’ossuaire symbolise la souffrance commune des deux camps. C’est aussi un lieu de recueillement, particulièrement puissant et émouvant, à visiter absolument !

Ossuaire de Douaumont - Blog La Marinière en Voyage

Ossuaire de Douaumont - Blog La Marinière en Voyage

Ossuaire de Douaumont - Blog La Marinière en Voyage

 

  • Le village détruit de Fleury-devant-Douaumont

 

J’ai trouvé la visite du village détruit très étonnante, et je ne peux que vous la conseiller si vous venez visiter Verdun ! Elle est rapide, mais permet aussi de faire une pause à ciel ouvert, ce qui n’est pas négligeable dans une journée chargée en émotions, et qui se déroule majoritairement en intérieur.

Il n’y a pas moins de 9 villages « morts pour la France » sur le champ de bataille de Verdun. Ils sont signalés par une plaque comme toute autre commune française. Et même s’il n’y a plus d’habitants, Fleury possède toujours un maire !

Le village occupait une position géographique fondamentale, et si les Allemands avaient réussi à prendre Fleury, ils auraient pu facilement descendre sur Verdun. Cela explique la férocité des combats et le sort qui lui a été réservé. Le village a changé 16 fois de main entre mai et juillet 1916 !

Village détruit à Verdun - Blog La Marinière en Voyage

 

Le sol a été labouré sur 10 à 15 mètres de profondeur, et reste encore aujourd’hui pollué par les gaz et les obus. J’ai été fascinée par le contraste entre les cratères d’obus encore visibles et le renouveau de la forêt plantée dans les années 1920, et qui a repris quelque peu le dessus. Elle est d’ailleurs classée « forêt d’exception », avec l’apparition d’une faune et flore particulières, entre orchidées et batraciens…

Contrairement aux villages martyrs de la seconde guerre mondiale, Fleury a été évacué juste avant les combats, épargnant ainsi la vie des 400 habitants. Mais vous pourrez découvrir son atmosphère fantomatique et les petits écriteaux qui rappellent l’emplacement des métiers présents au village…

Village détruit à Verdun - Blog La Marinière en Voyage

Village détruit à Verdun - Blog La Marinière en Voyage

 

  • Le fort de Vaux 

 

Plus austère que le fort de Douaumont, le fort de Vaux est mythique dans la bataille de Verdun. La défense du fort en juin 1916 s’est déroulée autour d’un combat acharné concentré dans un couloir étroit. Et la capitulation fut gagnée mètre après mètre après 7 jours d’horreur.

La visite du fort de Vaux est sans doute plus parlante pour les plus jeunes, car elle est scénarisée à l’aide de mannequins. Vous y découvrirez le poste de commandement, l’infirmerie, le pigeonnier… Elle est en tout cas très complémentaire du fort de Vaux !

Fort de Vaux à Verdun - Blog La Marinière en Voyage

 

 

DECOUVRIR LES VIGNOBLES DES CÔTES DE MEUSE

 

 

La découverte de la Meuse ne se limite bien entendu pas à visiter Verdun ! Je vous conseille vivement d’en découvrir les autres pépites ! Car sa campagne est sans doute l’un de ses plus beaux atouts, entre vignobles, champs et lac. Allez, je vous emmène les découvrir !

 

  • Les vignobles des Côtes de Meuse

 

Direction les Côtes de Meuse, où l’on découvre une jolie campagne vallonnée, ponctuée de petites buttes boisées. Les vergers sont eux aussi omniprésents, avec des mirabelliers par milliers ! Mais j’ai aussi aimé découvrir le mélange entre nature et tourisme de mémoire, l’Histoire venant parfois se mêler aux champs et aux vergers !

C’est le cas du Mémorial américain de la butte de Montsec, qui domine le lac de Madine et les côtes de Meuse…  Car, oui, on produit aussi du vin dans la Meuse !

Côtes de Meuse - Blog La Marinière en Voyage

Côtes de Meuse - Blog La Marinière en Voyage
Mémorial américain de la butte de Montsec

 

Seuls quelques producteurs regroupés dans un petit nombre de villages produisent du vin de Meuse, pour une surface totale de 35 hectares. Pourtant ce vin existe tout de même depuis l’époque gallo-romaine, et faisait autrefois la richesse du Duc de Bar !

Rendez-vous au village de Viéville-sous-les-Côtes pour le découvrir… Ce village typique mêle demeures viticoles et fermes agricoles dans sa rue unique. Et je vous invite vivement à pousser la porte du Domaine de l’Aumonière pour une dégustation !

La jolie cave voûtée vous accueillera pour tester les spécialités viticoles du domaine. Et vous risquez d’être surpris, puisqu’ils produisent même un blanc de blanc pétillant à la mirabelle, qui se révèle léger et très goûteux ! La mirabelle est vraiment reine en Lorraine !

Chardonnay, Auxerrois, Pinot noir, eaux de vie et jus de fruits sont aussi à l’honneur au domaine.

Côtes de Meuse - Blog La Marinière en Voyage

Côtes de Meuse - Blog La Marinière en Voyage

 

  • Le village d’Hattonchâtel

 

Juste au-dessus de Viéville-sous-les-Côtes, faites une halte au village d’Hattonchâtel. Perché sur son promontoire rocheux, ce curieux village propose quelques jolies maisons et un cloître du 14e siècle. Hattonchâtel a été marqué par une bienfaitrice américaine, Miss Skinner, qui participa à la reconstruction des joyaux architecturaux du village détruits par la première guerre.

Et au bout de sa rue principale, rendez-vous au château, la pépite du village ! Rénové au début du 20e siècle grâce à Miss Skinner, il dispose d’un très beau parc avec vue sur les alentours, et montre une architecture très particulière.

Si vous en avez l’occasion, je vous conseille de tester le restaurant du château, qui propose un dîner à la bougie et une cuisine gastronomique dans un cadre d’exception ! Cela vous permettra d’ailleurs de découvrir également les magnifiques pièces du château, richement décorées.

Hattonchâtel, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

Château d'Hattonchâtel - Blog La Marinière en Voyage

Château d'Hattonchâtel - Blog La Marinière en Voyage

Château d'Hattonchâtel - Blog La Marinière en Voyage

 

 

FAIRE UNE PAUSE AU LAC DE MADINE

 

 

Direction à présent le Lac de Madine, situé au pied des Côtes de Meuse. Il fait partie du Parc naturel régional de Lorraine. Et c’est aussi une grande réserve naturelle pour la faune, car il est situé sur une route migratoire… Près de 20 000 oiseaux d’eau y trouvent refuge pour hiverner !

Je vous conseille de vous balader sur le sentier ornithologique qui serpente autour du lac à partir de la maison des découvertes. Vous pourrez même marcher jusqu’à l’observatoire qui permet de repérer les oiseaux du lac. La quiétude des lieux et la douceur des couleurs rendent la balade très agréable ! J’ai beaucoup apprécié cette partie très nature, à l’écart de la base de loisirs.

Lac de Madine, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

Lac de Madine, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

Lac de Madine, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

 

Car pour les plus sportifs, le lac offre aussi une grande variété d’activités. Vous pourrez notamment louer des planches à voile, des paddles… J’ai eu l’occasion de tester le paddle sur le lac : c’est une activité très agréable pour approcher les oiseaux et voir le lac sous un autre angle !

Lac de Madine, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

Lac de Madine, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

SE BALADER A BAR-LE-DUC, MAGNIFIQUE VILLE RENAISSANCE

 

 

Vous le savez maintenant, je tombe toujours sous le charme des villes et villages qui ont su conserver leur patrimoine. Et Bar-le-Duc fut pour cette raison une magnifique surprise en Meuse ! La ville haute permet de découvrir un très beau quartier Renaissance incroyablement bien conservé, et rénové par ses habitants passionnés.

Ce n’est donc pas étonnant que Bar-le-Duc soit classée ville d’Art et d’Histoire ! Ses façades, magnifiées par la lumineuse pierre jaune de la région et réhaussées de nombreux détails sculptés, lui donnent un cachet unique.

Bar-le-Duc, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

Bar-le-Duc, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

Bar-le-Duc, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

 

Le quartier Renaissance abritait autrefois le Duché de Bar (voisin du Duché de Lorraine), avec le château du Duc et les logements de l’aristocratie… Il surplombe encore aujourd’hui la ville de Bar-le-Duc d’une centaine de mètres de hauteur, et abrite de très beaux hôtels particuliers du 16e et 17e siècles, aux façades élégantes et joliment ornées de volets colorés.

N’hésitez pas à flâner dans la vieille ville pour découvrir ses pépites cachées. Poussez par exemple la porte du 73, rue des Ducs de Bar, pour découvrir un vieux pressoir du 15e siècle ! Vous y verrez même l’envers du décor des hôtels particuliers. Car chaque maison a aujourd’hui sa petite cour intérieure, et un jardin aménagé dans l’ancien fossé de la ville.

A noter, il est possible de visiter Bar-le-Duc en autonomie grâce au circuit découverte de l’application « Bar-le-Duc cité Renaissance », ou de manière guidée avec l’office de tourisme.

Bar-le-Duc, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

Bar-le-Duc, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

Bar-le-Duc, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

Bar-le-Duc, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

DEGUSTER LES SPECIALITES DE LA MEUSE

 

 

  • Madeleines de Commercy

 

La Meuse regorge aussi de spécialités culinaires auxquelles on ne s’attend pas forcément ! Car il n’y a pas que la mirabelle de Lorraine, loin s’en faut ! Commençons par les délicieuses petites madeleines… Saviez-vous qu’elles sont originaires de Commercy, dans la Meuse ? Il faut remonter à 1755 pour mieux comprendre pourquoi…

A l’époque, le roi Stanislas, duc de Bar et de Lorraine, donne un dîner au château. Mais alors que le cuisinier s’échappe en emportant le dessert, une jeune servante prénommée Madeleine lui propose en remplacement un gâteau à la forme originale, hérité de sa grand-mère. Les invités sont conquis et le duc fait alors connaître le dessert sous le nom de « madeleine », en hommage à la jeune pâtissière !

Madeleines de Commercy - Blog La Marinière en Voyage

 

Place à présent à la dégustation ! Pour les découvrir, je vous emmène à la Boîte à madeleines, à Commercy. C’est ici que la famille Zins fabrique artisanalement 12 000 madeleines par jour ! Depuis trois générations, cette famille passionnée régale les papilles des gourmands bien au-delà des frontières meusiennes. Vous pourrez d’ailleurs aussi les voir travailler sur place !

Les madeleines sont toutes fabriquées sur place et vous pourrez les goûter dès la sortie du four ! Et croyez-moi, rien que la délicieuse odeur qui emplit la pièce vaut le détour ! N’hésitez pas à y aller pour le petit-déjeuner, puisqu’il y a même une salle de dégustation.

Madeleines de Commercy - Blog La Marinière en Voyage

Madeleines de Commercy - Blog La Marinière en Voyage

 

 

  • Truffes de Meuse

 

Il existe une autre spécialité de la Meuse, encore plus surprenante : la truffe ! Si vous pensez plutôt au Lot ou à la Provence lorsque l’on parle de truffe, rendez-vous à la Maison des truffes et de la trufficulture à Boncourt-sur-Meuse… J’ai adoré en apprendre plus sur ce produit d’exception que je méconnaissais totalement.

Saviez-vous par exemple qu’elle ne peut être achetée qu’entre octobre et décembre, et que la truffe de forêt est trop forte pour être consommée ?

Vous apprendrez aussi comment la marier au mieux en cuisine, comment la choisir, et comment reconnaître les différentes variétés de truffes, dont la mésentérique originaire de Meuse.

Entre octobre et décembre, vous pourrez aussi visiter la truffière du musée avec le chien truffier, et le regarder « caver » (creuser pour chercher les truffes) ! Un marché aux truffes est aussi proposé le samedi matin en saison, ainsi que des dégustations et une boutique hors saison.

Truffes de Meuse - Blog La Marinière en Voyage

Truffes de Meuse - Blog La Marinière en Voyage

 

 

 

CONSEILS PRATIQUES POUR VISITER VERDUN ET LA MEUSE

 

 

  • Comment y aller ?

En voiture : Bar-le-Duc, chef-lieu de la Meuse, est situé à 1h10 de Nancy, 1h20 de Reims et 2h45 de Paris.

En train : par la gare de Meuse TGV, située en pleine campagne à égale distance de Verdun, Bar-le-Duc et Commercy (environ 45 min). Elle dessert Paris Est en 1h, Nancy en 30 min et Strasbourg en 1h10.

 

 

  • Organiser son temps

Carte de la Meuse - Blog La Marinière en VoyageJ’ai pu découvrir l’ensemble de ces sites lors d’un séjour de 3 jours dans la Meuse. Comptez une journée chargée pour visiter Verdun, et deux jours supplémentaires pour explorer la Meuse.

Une voiture est indispensable pour circuler entre les différents lieux et en profiter pleinement. Vous pourrez notamment en louer en gare de Meuse TGV si vous arrivez en train, par exemple avec Ada Verdun. Les distances sont à prendre en compte entre chaque ville : entre 40 et 55 min entre Bar-le-Duc, Commercy et Verdun.

A noter également, le champ de bataille de Verdun est situé à 15 min de la ville de Verdun (où se trouve la citadelle). Mais au sein du champ de bataille, il ne faut que 5 à 10 min pour se déplacer entre chaque site.

A titre indicatif pour les visites, il faut prévoir 1h30 à 2h pour visiter le mémorial de Verdun, 1h pour explorer la ville haute de Bar-le-Duc, pour les forts, l’ossuaire et la citadelle. 30 minutes sont suffisantes pour le village de Fleury, la boîte à madeleines et la maison de la trufficulture.

 

  • Informations pratiques

– Visite guidée de Bar-le-Duc : rendez-vous sur le site de l’office de tourisme pour connaître toutes les visites possibles.

– La Boîte à Madeleines : entrée libre – fabrication tous les jours sauf lundi et dimanche matin, 9h-11h30 et 14h-17h. Boutique ouverte tous les jours. Site internet.

– Maison des Truffes et de la Trufficulture : fermée temporairement (Covid-19), voir site internet pour les dernières actualités.

– Château d’Hattonchâtel : visite libre du parc, intérieur visitable uniquement pour les clients de l’hôtel et du restaurant. Visite guidée sur réservation le lundi et mercredi à 11h – 4€50.

– Domaine de l’Aumonière à Vigneulles-lès-Hattonchâtel : ouvert tous les jours sauf mardi, de 9h à 12h et de 13h30 à 19h. Accès libre pour une dégustation des produits du domaine.

– Paddle au Lac de Madine : location au centre nautique du lac, 15€ de l’heure pour un paddle.

– Sentier ornithologique du Lac de Madine : accès libre, au départ de la maison des découvertes du lac. 6 km, sans difficulté. Plus d’informations sur le site internet du lac.

– Pass Champ de bataille de Verdun : un pass regroupe les 5 sites majeurs à découvrir à Verdun (citadelle, fort de Douaumont, ossuaire, fort de Vaux, mémorial). Vous pouvez l’acheter sur le site ou lors de votre passage dans l’un des sites. 28€ (au lieu de 34€) pour les plus de 16 ans (15€ pour les enfants), valable 1 an pour une entrée par site.

– Village de Fleury-devant-Douaumont : accès libre à toute heure.

 

  • Où se restaurer en Meuse ?

– Bar-le-Duc : Le Grill de la Tour – délicieuses grillades au feu de bois cuites directement devant vous, et produits du terroir (comme le Brie de Meaux farci aux noix !), en plein cœur de la ville haute de Bar-le-Duc Bar-le-Duc, Meuse - Blog La Marinière en Voyage

– Commercy : Hôtel-Restaurant de la Madeleine – une cuisine fraîche et savoureuse à prix doux, situé un peu à l’écart de Commercy, juste à côté de la Boîte à Madeleines

– Lac de Madine : Hôtel-Restaurant du Lac de Madine – des plats raffinés déclinés autour des produits du terroir (dont le soufflé glacé à la mirabelle !), situation idéale à côté du lac

– Verdun : Le Clapier – une cuisine traditionnelle simple et très efficace (à goûter notamment, la délicieuse quiche lorraine !) en plein centre de Verdun.

– Douaumont : L’Abri des Pèlerins – seul restaurant situé en plein cœur du champ de bataille (il accueillait autrefois les pèlerins et familles venus se recueillir sur ce lieu de mémoire), il propose des plats simples et goûteux !

 

  • Où dormir en Meuse ?

– A Commercy : le Triplex d’exception « La Vue de Château »

Ce triplex entièrement rénové par Sandrine et Rolf est situé en plein centre de Commercy, juste en face du superbe château, ancienne propriété du roi Stanislas. J’ai adoré ce logement très confortable et moderne, dans un cadre historique d’exception. Il convient parfaitement aux familles, avec plusieurs niveaux et tous les équipements dont on peut rêver pour un week-end de rêve, puisqu’il y a même un sauna ! Et en plus, il porte très bien son nom !

Cliquez ici pour réserver La Vue de Château et vivre à votre tour un week-end de châtelains !

Gîte La vue de château, Commercy - Blog La Marinière en Voyage

 

– A Verdun : l’Hôtel de Montaulbain

Ce petit hôtel de charme est idéalement situé en plein centre-ville si vous venez visiter Verdun. Vous y serez chaleureusement accueillis par Victor et Fabrice, deux amoureux de leur métier qui ont su insuffler confort et charme dans les chambres comme dans les espaces de réception. Une très jolie adresse confidentielle, loin des grandes chaînes hôtelières…

Cliquez ici pour réserver votre chambre à Verdun !

 

  • Explorer les alentours 

Visiter la Meuse demande bien entendu plus de 3 jours pour la découvrir entièrement. Voici d’autres idées pour explorer la région si vous avez un peu plus de temps…

– Abbaye de Saint Mihiel (à 20 min de Commercy) : une ancienne abbaye bénédictine célèbre pour sa superbe bibliothèque encore bien conservée

– Vent des forêts (à 25 min de Bar-le-Duc) : sentier d’art contemporain en plein cœur de la forêt, c’est un lieu atypique à visiter dans la Meuse !

– Beaulieu-en-Argonne (à 35 min de Bar-le-Duc) : un joli village meusien très fleuri, situé en forêt d’Argonne

– Musée de la Bière à Stenay (à 40 min de Verdun) : à deux pas de la frontière belge, le musée retrace l’histoire des traditions brassicoles et propose des dégustations !

– Nancy (à 50 min de Commercy) : préfecture du département voisin et ancienne capitale des ducs de Lorraine, Nancy est une superbe ville, célèbre pour sa place Stanislas (toujours lui!)… C’est également la capitale de l’Art nouveau ! A ne pas manquer si vous venez visiter la Meuse et la Lorraine.

 

  • Que ramener de Meuse ?

J’ai été très agréablement surprise par les nombreuses spécialités de la région ! Voici donc quelques idées de produits du terroir à ramener de Meuse !

Pour les gourmands, craquez pour les dragées de Verdun, les madeleines de Commercy, ou encore la confiture de groseille, épépinée à la plume d’oie ! Sans oublier bien sûr la fameuse mirabelle de Lorraine déclinée en confiture, eau de vie, bière…

Ou encore la truffe de Meuse, vendue notamment à la maison des truffes à Boncourt, sous forme de sel, de miel, ou encore en version lyophilisée pour agrémenter vos plats !

Côté boissons, laissez-vous séduire par la bière à la mirabelle Lorabelle, légère et très goûteuse. Vous en trouverez notamment à la boutique de la Boîte à Madeleines à Commercy. Le domaine de l’Aumonière propose de plus des vins des côtes de Meuse, mais aussi des liqueurs et jus de fruits artisanaux.

 

 

Ce reportage fait suite à un partenariat avec Meuse Attractivité. Je reste néanmoins entièrement libre de mes propos et totalement sincère dans mes recommandations. Un immense merci à Mélissa et Audrey pour leurs conseils précieux et aux différents prestataires pour leur accueil !

 

 

A suivre sur La Marinière en Voyage…

 

 

La découverte de la vallée du Célé dans le Lot, des Gorges du Verdon, des plus beaux marchés de Noël alsaciens, et de bien d’autres lieux encore ! Alors pour ne rien manquer, abonnez-vous à la newsletter !

 

Si vous aussi vous utilisez Pinterest, suivez-moi sur ce réseau: La Marinière en Voyage – et n’oubliez pas d’épingler cet article pour le retrouver facilement !
Visiter Verdun et la Meuse - Blog La Marinière en Voyage
Epinglez-moi !

6 Replies to “Que faire en Meuse ? Visiter Verdun et les incontournables”

  1. Les photos réveillent quelques souvenirs de Bar-le-Duc et du lac de Madine. Le début de l’article rend bien l’émotion que le visiteur doit ressentir en visitant le champ de bataille de Verdun, je ne le connais que par les lectures de Maurice Genevoix.

    1. Oui c’est à découvrir en vrai, Verdun est un lieu très spécial ! Même si je ne doute pas que Maurice Genevoix a su transmettre aussi l’horreur de son expérience à travers sa plume…

  2. Merci pour cette belle découverte d’une région que je ne connais pas – j’ai vu Reims et Nancy, mais jamais la Meuse. Je ne sais pas si je serais capable d’aller à Verdun. J’ai lu avec grand, grand intérêt ton témoignage passionnant, mais je sais que je suis tellement sensible à cela, ça me bouleverse si intensément, je ne suis pas sûre d’en être capable – je n’ai jamais réussi à visiter les camps de concentration non plus, alors que j’aurais eu l’occasion d’aller à Dachau et à Buchenwald, mais ça me paraissait au dessus de mes forces. Mais cela m’a beaucoup intéressée de te lire.
    Quant aux vignes et aux jolies maisons de Bar-le-Duc, aux mirabelles et au blanc de blanc, aux madeleines et autres douceurs… là je dis oui, pas de problème ;))

    1. Alors il faut venir juste pour les mirabelles et les madeleines 😉 mais je comprends, c’est vrai que la visite est vraiment intense !

  3. res joli reportage comme d’habitude personnellement verdun nous y sommes alles en juillet visiter juste le memorial avec le cimetiere qui etait suivit d’un tres beau spectacle nocturne cela à lieu tous les ans je m’appercois que nous pouvons passes plusieurs jours aux alentours
    en plus ce n’ai pas tres loin de troyes à voir pour plus tard prenez soin de vous amicalement les aubois

    1. Je ne savais pas qu’il y avait aussi un spectacle nocturne, c’est chouette ! Bonne continuation !

Laisser un commentaire