Les coups de cœur de la Marinière #4

kaysersberg-alsace-village-chateau.JPG

Après quelques semaines de pause, voici un nouvel épisode des Coups de Cœur de la Marinière ! Au programme ce mois-ci : beaucoup de belles découvertes, qui vous permettront j’espère de passer de douces minutes pendant vos soirées d’automne.

Je partage avec vous aujourd’hui un nouveau livre, une nouvelle émission, un nouveau blog, une nouvelle destination rêvée qui m’ont touchée. Ils célèbrent tous les régions françaises, leurs paysages et leurs habitants.

Voici donc mes petits coups de cœur du mois !

 

 

 

UN MOMENT COUP DE CŒUR

 

L’automne, des vendanges aux dégustations 

kaysersberg-alsace-village-vosges.JPG

L’automne est sans doute l’une des belles saisons pour ses couleurs, et notamment dans les vignes ! J’adore me balader dans les vignobles à cette époque de l’année, lorsque les paysages changent chaque jour de couleur. La nature se transforme, du vert au jaune, puis au rouge. Une excuse supplémentaire pour découvrir les terroirs de nos régions viticoles à cette saison, ainsi que leurs productions…

C’est la période idéale pour parcourir les routes des vins à travers nos belles régions ! Je vous parle souvent de mon Alsace natale, encore plus belle à l’automne. Vous pouvez d’ailleurs retrouver quelques photos dans mon tout premier article, sur le village préféré des Français, Kaysersberg. J’ai eu également le même coup de cœur pour les environs de Beaune l’année dernière, qui sont de toute beauté fin octobre lorsque les feuilles des vignobles rougeoient.

L’automne est aussi la saison des salons de vignerons, avec notamment le salon des vignerons indépendants qui se déroule dans plusieurs villes de France en octobre-novembre. Une bonne occasion de rencontrer ces producteurs passionnés par leurs vins et leur terroir, avides de partager avec les visiteurs. Ils ont des personnalités et des caractères uniques, à l’image de leurs vins. Avec près de 1000 participants au salon de Paris, il y a en plus du choix pour les dégustations ! Vous y êtes déjà allés ?

Vue sur le Haut Koenigsbourg en Alsace depuis la vallée

 

Le 15 novembre a également la fête du célèbre Beaujolais nouveau ! Cette date clôture la vinification et le début de sa commercialisation, et laisse place à une fête conviviale pour les amateurs de ce vin fruité ! Les villages de la région du Beaujolais célèbrent cette arrivée aux premières heures du 15 novembre, avec la mise en perce des tonneaux sur les coups de minuit. Les festivités se prolongent ensuite de longs jours à travers des animations et des dégustations.

Martel - murs couverts de vigne viergeToutes ces fêtes et ces balades autour du vin et des terroirs m’attirent d’autant plus que le vin est un symbole aux yeux des Français. Si important dans notre culture, il est souvent avec la gastronomie synonyme de plaisir, de partage, de fête. Pas étonnant que les étrangers nous imaginent avec une baguette de pain et un verre de vin rouge à la main ! 🙂

Je dois dire que sa fabrication mais aussi sa dégustation me fascinent, de par la complexité des vignobles, des cépages, des années, qui rendent chaque vin unique. Très peu connaisseuse, j’avoue m’intéresser de plus à plus au décryptage des vins et à la comparaison de plusieurs vins. L’idéal est bien sûr de pouvoir faire des dégustations avec les vignerons eux-mêmes, en visitant les caves. Mais de plus en plus d’initiations sont aussi proposées par des cavistes, et sont un bon moyen de découvrir cet univers si riche… Si vous habitez Paris, je vous conseille notamment les dégustations de la cave Le Sourire au Pied de l’Echelle, rue de la Roquette. On apprend énormément de choses autour de vins délicieux que l’on savoure au fil de la soirée, accompagnés de produits du terroir. Cela peut être un bon moyen de commencer à s’intéresser au vin !

Vignoble autour de Kaysersberg, Alsace

 

 

 

UN LIVRE COUP DE CŒUR

 

Une année en Provence – Peter Mayle

La Marinière en Voyage - village d'Aurel

Après plusieurs séjours en Provence dont ils tombent amoureux, c’est l’année du grand déménagement pour Peter Mayle – l’auteur – et son épouse.

Au fil des mois et des saisons, on y découvre la vie quotidienne de l’auteur anglais aux confins des villages de Ménerbes et Bonnieux, dans le Vaucluse.

Janvier est ainsi le mois des premiers repas du terroir et des découvertes gustatives étonnantes, parfaites pour se réchauffer pendant l’hiver. Les saisons s’abattent sur la Provence, laissant février sous une couche de neige inédite qui paralyse la région. En mai, il est temps de découvrir la Provence à vélo puis la Côte d’Azur en plein mois de juillet. Août sera ensuite le mois d’une fête étonnante dans le magnifique village de Gordes. Le livre se clôture enfin sur les traditions de Noël en Provence, pour terminer l’année en beauté.

La Marinière en Voyage - Une année en Provence de Peter Mayle

Ce livre est comme un retour aux fondamentaux, à l’attachement profond aux racines et aux traditions. C’est le récit d’une passion naissante pour la France et pour son terroir. Elle est d’ailleurs source d’étonnement et d’amusement pour un Anglais fraîchement débarqué en Provence. La vision et la découverte de ce terroir à travers les yeux d’un étranger qui ne demande qu’à apprendre et à se fondre dans le décor, est passionnante. Peter Mayle ajoute régulièrement une note d’humour à ces anecdotes parfois cocasses pour lui, dont la culture est bien différente.

Si le roman date de 1989 (!), Peter Mayle y décrit quelque chose qui ne se perdra jamais : l’âme d’une région, celle du Lubéron. J’ai d’autant plus été touchée par le livre que j’ai moi-même découvert le Lubéron pour la toute première fois l’été dernier et que le charme a sur moi aussi opéré…

Si vous souhaitez découvrir la région, vous pouvez d’ailleurs lire mes différents articles sur le Lubéron : sur la région de Gordes, la région de Sault et les endroits pour photographier la lavande en Provence !

Référence : Peter Mayle, Une Année en Provence (2016) – Editions Points 

 

 

 

UNE EMISSION COUP DE CŒUR

 

Les 100 lieux qu’il faut voir – France 5

La Marinière en Voyage - les 100 lieux qu'il faut voir

J’ai découvert il y a peu cette série documentaire enchanteresse consacrée aux départements français. Son objectif ? Vous montrer des endroits et des expériences qu’il faut faire une fois dans sa vie ! Venez donc découvrir l’art de vivre et le patrimoine de ces régions aux côtés des enfants du pays !

A travers les 36 000 villes et villages et en suivant les 5 500 kms de côtes, il y a de quoi faire ! Découvrir la France, c’est naviguer de merveilles en surprises, de trésors en légendes. Chaque département cache des beautés insoupçonnées et l’émission le montre parfaitement.

J’ai notamment apprécié la diversité des « 100 lieux qu’il faut voir », chaque épisode faisant la part belle à l’histoire des villages, au survol des paysages, mais aussi à la découverte des spécialités locales. Les habitants racontent chacun leur région à travers leur propre histoire et celle de leur village.

Au fil des émissions, les départements dévoilent leur identité, et c’est passionnant ! Dans les Cévennes, vous découvrirez la fabrique de tissu à l’origine des jeans Denim et de leur nom, mais aussi le village où Jackie Kennedy était jeune fille au pair ! Collioure, cité du fauvisme, vous accueillera à bras ouverts, tout comme les villages alsaciens. Vous pourrez aussi grimper au sommet des phares de l’Atlantique, ou encore explorer les monts du Jura et la baie de Somme.

Tours de la Ramade de Friac
Collonges-la-Rouge, dans l’émission « Corrèze, les 100 lieux qu’il faut voir »

La cinquième saison des « 100 lieux qu’il faut voir » a été diffusée à l’été 2018 et de nouveaux épisodes sont prévus pour l’année prochaine. L’émission compte déjà plusieurs dizaines d’épisodes; vous trouverez ici le catalogue et ici un grand nombre de vidéos des épisodes.

Il y aura donc forcément une émission sur votre région, et de quoi vous en faire découvrir d’autres ! Alors, quelle émission vous tente le plus ?

 

 

 

UN BLOG COUP DE CŒUR

 

 

Les Mains Baladeuses – Parcours de vie faits-main

Blog les Mains baladeuses
Le blog « Les Mains baladeuses »

Les Mains baladeuses est née des mains de Magali Perruchini, qui nous emmène à la découverte de cette génération d’artisans entrepreneurs, souvent reconvertis et toujours pleins de talent. En poussant la porte de leurs ateliers, on découvre un savoir-faire exceptionnel et fascinant, conté avec talent par la plume de Magali, toujours curieuse et bienveillante.

Ces artisans ont choisi des branches très différentes, du travail du cuir à celui du café, de la poterie à la carterie. Mais ils possèdent tous des mains magiques qui créent, façonnent, inventent et donnent vie à des objets extraordinaires. Les photos de Magali mettent particulièrement ce travail de la matière en valeur, en se focalisant sur ces mains talentueuses.

Je vous parlais déjà dans mes précédents « Coups de Cœur de la Marinière » de mon enthousiasme et de ma fascination pour cette génération qui ose, qui tente et qui innove, dans le respect de la tradition et de l’authenticité. Comme le raconte Magali, ces artisans sont probablement le reflet d’une nouvelle génération libre, qui cherche à vivre sa vocation même si elle est tardive, pour accomplir et s’accomplir. Ils ont quitté des métiers intellectuels, des vies parfois confortables, pour créer. Un retour aux sources inspirant…

Laurette Broll, céramiste
Laurette Broll, céramiste © Les Mains baladeuses

Laurette Broll, céramiste

« Faire » est pour eux le maître-mot, particulièrement à notre époque où le travail manuel est depuis longtemps dévalorisé. Je vous invite d’ailleurs à visionner cette émission particulièrement intéressante où Magali, accompagnée du philosophe Charles Pépin et d’Alix, artisan, aborde ce sujet passionnant. Une remise en question qui est sans doute le témoin d’un virage abordé par notre société actuelle.

J’ai beaucoup de plaisir à découvrir régulièrement les nouveaux portraits de ces artisans sur le blog de Magali, alors j’espère qu’il sera pour vous aussi une occasion nouvelle de faire de belles découvertes et de magnifiques rencontres.

Pour découvrir ces métiers en perdition et ces savoir-faire parfois inconnus, rendez-vous sur la page Facebook des Mains baladeuses. Magali retrace aussi ces parcours de vie passionnants et inspirants dans son livre Nouveaux Artisans (2018, Eyrolles).

Les Mains baladeuses - Toqué Frères
Toqué Frères, street-artists embellisseurs de rues © Les Mains baladeuses

 

 

 

UNE DESTINATION COUP DE CŒUR

 

La Corse, île de Beauté

La Marinière en Voyage - cœur de Piana
Le célèbre cœur de Piana

Depuis longtemps, l’île de Beauté figure parmi les destinations qui me font le plus rêver en France. Pour ses paysages d’abord, contrastés et fantastiques. Des criques bleu azur aux sommets des montagnes abruptes, en passant par les villages corses de toute beauté. Pour sa culture particulière et ses traditions aussi. J’ai toujours plaisir à découvrir la culture des habitants qui sont très attachés à leurs racines et à leur région.

Mes envies pour un séjour en Corse ? Une randonnée sur le GR20, qui traverse l’île du Nord au Sud, la visite de Bonifaccio et de sa citadelle médiévale perchés sur leur éperon rocheux, ou encore les calanques de Piana, célèbres dans le monde entier…

Les randonnées semblent être le maître-mot pour explorer tous les recoins de cette île. Des plus hauts sommets au sentier des douaniers qui longe la côte, il y en a pour tous les goûts ! Le blanc des cîmes enneigées, le bleu de la mer, le vert des sublimes pozzi (des étendues de verdure parsemées de trous d’eau), le rouge des roches de la réserve de Scandola…

Le contraste des couleurs semble ici poussé à son maximum. Pas de demi-mesure sur cette île au fort caractère qui préserve amoureusement ses paysages et son terroir. Et qui conserve pour tous ceux qui y sont étrangers une part de mystère que l’on a très envie de percer.

La Marinière en Voyage - Bonifacio
Falaises de Bonifacio
La Marinière en Voyage - destination corse
Corse sauvage

 

Si vous aussi vous utilisez Pinterest, suivez-moi sur ce réseau: La Marinière en Voyage – et n’oubliez pas d’épingler cet article pour le retrouver facilement !

Les coups de Cœur de la Marinière #4
Épinglez-moi !

2 Replies to “Les coups de cœur de la Marinière #4”

  1. Pierre Grandjean dit : Répondre

    Votre passion pour la France , ses traditions, ses artisans et la fraîcheur de vos commentaires font véritablement plaisir. Ca change agréablement de la prose convenue des guides habituels. Et tant pis si Peter Mayle n’est plus de la dernière averse, je vais le relire. Bons voyages, Pierre

    1. Un grand merci Pierre pour votre commentaire très touchant ! Bonne (re)lecture ! 🙂

Laisser un commentaire